SITREP du 24 février 2015

Par le Saker Original – Le 24 février 2015 – Source vineyardsaker

La situation sur la ligne de contact est généralement calme. Les forces novorusses retirent leurs armes lourdes selon le calendrier prévu, tandis que, selon presque tous les rapports, les forces de la junte ne le font pas, ou pas beaucoup. L’excuse pour ces retards, est que les conditions nécessaires ne sont pas remplies. La vérité est que Porochenko a très peu de contrôle sur les diverses forces armées, là est le problème. Apparemment, les forces armées régulières lui obéissent plus ou moins, et puisque ce sont les plus lourdement armées, il y a un certain espoir qu’elles finissent par se retirer. Les différents escadrons de la mort (des bataillons de volontaires, la garde nationale, etc.) vont probablement résister autant que possible, mais comme ils n’ont pas une grande puissance de feu, ce n’est probablement pas un obstacle majeur à l’heure actuelle.

Il y a aussi une possibilité très réelle que Porochenko puisse lui-même empêcher ce retrait. Le problème n’est pas dans le retrait des armes lourdes par elles-mêmes (la junte sait que les novorusses n’attaqueront pas) mais, après avoir réalisé ce point de l’accord de Minsk 2.0, la junte devra se soumettre au point suivant de la liste et c’est tout simplement quelque chose que les nazis de Kiev ne peuvent pas faire. Mon intuition est que tout ce discours sur l’envoi de soldats de la paix n’a qu’un seul but: arrêter la mise en œuvre de l’accord d’une manière qui ne puisse pas être imputée à Kiev. De toute évidence, l’accord a asséné un coup terrible à la position de la junte en la forçant à faire quelque chose qu’elle ne peut pas faire: négocier et travailler avec la résistance novorusse. Je n’ai aucun doute que Porochenko veut se dégager de l’accord, mais son problème est de le faire sans en endosser la responsabilité. D’où l’atermoiement concernant un retrait, par ailleurs assez simple, et toutes ces discussions sur les soldats de la paix.

Des armes américaines pour l’Ukraine ou des armes russes pour l’Iran?

Les États-Unis sont toujours décidés à envoyer davantage d’armes en Ukraine, même en violation directe de l’esprit, sinon de la lettre, de l’accord de Minsk 2.0. La Russie est de plus en plus lasse de ce genre d’attitude et les fonctionnaires russes discutent maintenant de la vente du missile haut de gamme Antey-2500 à l’Iran. Ce missile est considéré comme le système de défense aérienne le plus avancé de la planète et si les Russes le vendent vraiment à l’Iran, les États-Unis et Israël en seront complètement malades de rage et de frustration.

En passant, j’ai été informé qu’il y a une pétition sur Internet essayant d’interrompre les livraisons d’armes à la junte. Si possible, signez-la ici s’il vous plaît:

http://diy.rootsaction.org/petitions/no-weapons-to-ukraine

Signes de déstabilisation dans le Banderastan

Le régime de Porochenko est, à l’évidence, dans une situation très difficile. Grosso modo, Porochenko et Cie représentent les intérêts d’oligarques déguisés en nazis tandis que ses opposants sont une réalité [pas déguisée] – des nazis cinglés qui estiment de bonne foi que leur révolution de la dignité leur a été volée, que le nouveau régime est tout aussi corrompu que l’ancien, et beaucoup plus incompétent. Ils ont raison, bien sûr. Alors maintenant, de plus en plus de ces nazis de base menacent Porochenko d’un troisième Maïdan ou même d’une révolution.

Pour en savoir plus, allez voir  (en russe).

Voici ma traduction de ce texte:

Il y a un an, ils sont arrivés au pouvoir dans notre sang. Le sang des patriotes. Pendant l’année, ils ont abandonné les intérêts de l'Ukraine et trahi l'idée de la nation ukrainienne. Ils ont promis de lutter contre la corruption. Ils ont promis l’expiation. Ils nous ont appauvri. Ils ont détruit la croyance en la justice. Ils ont tué la vérité. Nous nous souvenons des meurtres jamais enquêtés des cents du Maïdan. Nous nous souvenons de l'assassinat de Sasha Belyi. Nous nous souvenons de la capitulation honteuse de la Crimée. Nous nous souvenons de Saur-Mogila, de Ilovaiisk, de l'aéroport de Donetsk, de Debaltsevo. Les auteurs n’ont pas été punis. Il est temps de leur demander des comptes!

Et juste pour s’assurer que le message passe, voici l’affiche qui l’illustre:

[Suggestive l’image, non?, NdT]

Le texte dit:

Marche pour la Vérité
Marche pour le Droit
Le Maïdan ne s’est pas battu pour un régime de traîtres.
Il est temps de leur demander des comptes

 

et il est signé par le Secteur Droit et l’organisation Trezub de S. Bandera (des fous encore plus cinglés que les tarés normaux).

Maintenant, il est assez généralement reconnu que les États-Unis exercent un contrôle serré sur les cinglés nazis inconditionnels de l’Ukraine (à travers des dirigeants comme Iarosh), mais je commence à percevoir cette évolution classique de la marionnette qui s’échappe des mains du marionnettiste, évolution que nous avons tous vue en Afghanistan, en Libye et en Syrie. Je dirais que les cinglés néo-nazis d’Ukraine sont tout à fait semblables aux monstres takfiris d’ISIL ou de la soi-disant opposition syrienne. La probabilité pour que ce genre d’idéologie haineuse échappe au contrôle de ceux qui l’ont favorisée (les États-Unis) est très élevée.

Qu’en est-il de nos amis de l’OTAN?

L’OTAN a continué de s’activer. En réalité, selon «le commandant britannique des Forces terrestres, le lieutenant-général Sir Adrian Bradshaw», l’OTAN se prépare à repousser une invasion russe. Selon ses propres termes, les ambitions expansionnistes russes pourraient rapidement devenir une menace évidente pour notre existence.

Sir Adrian Bradshaw

Apparemment, les Britanniques pensent que les États baltes et la Pologne ont largement dépassé le Royaume-Uni par leur russophobie hystérique et par la peur qu’ils répandent, et qu’il est maintenant grand temps de les rattraper par des déclarations encore plus terrifiantes. Ce qui est sûr, c’est que Sir Adrian semble effectivement très inquiet sur sa photo officielle … [beau  gosse, non? Plus méchant tu meurs, et déjà Sir à son âge, ça doit se mériter! – Note du Saker Francophone]

Le dernier mais pas le moindre – l’OSCE

L’OSCE a pris note avec une vive préoccupation de la dé-accréditation [censure, en langage humain, Note du Saker Francophone] de plus de cent sources de médias russes en Ukraine. Non pas à cause d’une violation éventuelle de la liberté de presse ou de parole, non, mais parce que – je ne blague pas – l’OSCE s’inquiète que, par suite de cette dé-accréditation «le public russe pourrait cesser d’être correctement informé au sujet de l’Ukraine»!!! L’OSCE a également ajouté que l’organisation «comprend les raisons de sécurité nationale» derrière cette décision ukrainienne [ouf!, on a rêvé, sauvé par le gong, bravo l’artiste. Note du Saker Francophone].

Cependant, encore une fois, tout ce que je peux dire c’est que je suis entièrement d’accord avec V. Nuland [f*ck the UE, Note du Saker Francophone]

The Saker

Traduit par Claude, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF