L’édition syrienne du jeu de société classique Risk est maintenant disponible


Le 14 août 2019 – Source The Postillon

Pawtucket (dpo) – Le fabricant de jouets Hasbro a présenté aujourd’hui une nouvelle version du jeu de stratégie classique Risk qui sera commercialisée dès l’automne 2019. En Syrie, jusqu’à 32 joueurs (Russie, Arabie Saoudite, Turquie, USA, Allemagne, Iran, etc.) peuvent s’engager dans une guerre par procuration sur le champ de bataille de Syrie en utilisant une série interminable de jeux de dés pour se disputer la ville bombardée d’Idlib et le traitement des terroristes islamiques.


La particularité de Risk Syrie (55,99 €, 64,99 US$) est que ni le gouvernement d’Assad à Damas ni les rebelles syriens ne participent au jeu en tant que puissances à part entière. Au lieu de cela, ce ne sont que des personnages du jeu (soldat=1, char=5, hélicoptère de combat avec bombe barrique=10) qui sont impitoyablement montés les uns contre les autres et envoyés au massacre par les vrais pouvoirs en arrière-plan.

Une des 25 cartes de mission incluses dans le jeu – Passez un accord de cessez le feu et mettez-y fin immédiatement. Si c’est trop compliqué, détruisez 24 hôpitaux de votre choix.

Les amateurs de Risk se sentiront rapidement en confiance avec la mécanique du jeu. De nombreuses règles sont assez proches de l’original, comme le fonctionnement de l’attaque et de la défense. La nouveauté ici est que pour chaque unité de soldats vaincue, cinq unités civiles syriennes doivent également être retirées du jeu.

Le jeu est terminé quand il n’y a plus de Syriens. Après une durée d’environ 37 heures, ce qui est typique pour une partie de Risk, le pouvoir qui a bénéficié le plus de la guerre civile a gagné. Les cartes de mission sont tirées au début du jeu et définissent les objectifs des joueurs. Il s’agit notamment d’accroître votre visibilité dans votre pays d’origine, l’accès stratégique aux ressources naturelles, d’accroître votre sphère d’influence et de renforcer votre industrie d’armement nationale.

Si l’édition syrienne de Risk est bien accueillie sur le marché des jeux de société, Hasbro prévoit de développer d’autres jeux de société sur des sujets d’actualité. Parmi les futurs projets potentiels, on peut citer une version grecque du Monopoly, l’Akropoly (tous les joueurs commencent avec d’horribles dettes) et du Trump Jenga (le joueur qui construit la tour la plus haute gagne le droit de peloter les femmes).

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF