Le pic de dysfonctionnement national


Par James Howard Kunstler – Le 23 avril 2021 – Source kunstler.com

Il n’est plus nécessaire d’argumenter sur le financement de la police. La police américaine a été désarmée et castrée avec succès. Pourquoi un policier avec un sens de l’auto-préservation interviendrait-il devant un crime maintenant ? Supposez simplement que le contrat social est annulé. Vous êtes tout seul.

Au fait, les déclarations de viols ont augmenté de 322% à New York au cours de l’année écoulée, les fusillades de 97% et les meurtres de 44% – un bon début pour la nouvelle ère du « tous contre tous », où la vie est solitaire, pauvre, méchante, brutale et courte. Mais ne vous inquiétez pas, Benjamin Crump et sa légion d’avocats super-héros spécialisés dans les dommages corporels sont prêts à faire respecter la suspension de la loi, en demandant des paiements de plusieurs millions de dollars dans des procès civils, comme les 27 millions de dollars récemment versés à la famille de George Floyd, soit 27 millions de dollars de plus que ce que Jésus de Nazareth a reçu pour un traitement un peu plus sévère il y a quelques années, bien que, selon la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, George Floyd ait de loin dépassé l’ancien seigneur et sauveur en matière de sainteté pure. On dirait que George et Jésus vont bientôt se disputer la présidence du royaume dans le nouveau cosmos révisé de l’American Wokery.

Quoi qu’il en soit, le conseil municipal de New York a voté le mois dernier la fin de l’immunité qualifiée pour les officiers de police, qui les protégeait auparavant de poursuites personnelles dans l’exercice de leurs fonctions. Résultat prévisible : ils n’exerceront plus leurs fonctions. Tout cela s’ajoute au fait que le maire Bill de Blasio a mis fin à la pratique séculaire consistant à verser une caution pour les criminels inculpés en attendant le règlement de leur affaire pénale. Pendant ce temps, la principale prison de la ville, Rikers Island, devrait être fermée en 2026. Abolir l’incarcération ! Bien joué, Big Apple !

Pour le moment, Derek Chauvin est sur la scène, ayant servi de chèvre sacrificielle dans un procès qui avait toute la vélocité fatidique du Chattanooga Choo-choo. Il n’est pas nécessaire de rappeler les actions préjudiciables du représentant Maxine Waters (D-Calif), de l’occupant du bureau ovale Joe Biden, de son acolyte Kamala Harris, du journal Minneapolis Star-Tribune, du procureur général du Minnesota Keith Ellison et d’autres travailleurs sur les rails de la justice. L’affaire ira sûrement en appel et, lorsqu’elle sera définitivement jugée, ce qui faisait office d’États-Unis sera aussi congelé, à la morgue des civilisations perdues.

L’officier de police de Minneapolis Kim Potter est le prochain suspect dans la mort de Daunte Wright, qui était en train de changer de vie lorsqu’il a pris la décision impulsive de se soustraire à une arrestation pour possession d’arme à feu. Et sur le pont : L’officier de police Nicholas Reardon, de Columbus, dans l’Ohio, qui (c’est ce qui est dit sur Twitter et sur les chaînes de télévision câblées) s’est injustement interposé dans une attaque au couteau entre deux jeunes filles qui ne faisaient que vaquer à des occupations normales d’adolescentes, de façon normale et enjouée.

La théorie critique de la race et son bras armé, le racisme systémique, ont mis l’Amérique dans un « full nelson« , en faisant passer l’idée que toute réglementation du comportement de 13 % de la population américaine est un crime contre l’humanité – faisant effectivement de l’anarchie un nouveau droit social. Nous attendons de voir comment cela va se passer en 2021. Le temps n’a pas beaucoup coopéré cette semaine avec les événements susmentionnés, il y a donc eu peu d’action dans les rues après le verdict Chauvin et tout le reste – sauf à Portland, Oregon, ville de masochistes, où les émeutes nocturnes ont continué comme d’habitude.

Y a-t-il un problème avec tout cela ? Seulement que les 87 % restants des habitants des États-Unis n’ont pas réussi jusqu’à présent à identifier ces opérations pour ce qu’elles sont, une arnaque épique – j’entends par là la recherche et l’acquisition d’avantages, y compris de grosses sommes d’argent, par des moyens détournés. Désolé de vous le dire, mais la responsabilité en incombe aux 87 % qui sont assez lâches et inconscients pour se laisser faire. Quel est le gain pour eux dans ce jeu ? Un sentiment de pureté morale rayonnante et auto-informée pour avoir accepté d’être contraints par des escrocs. Le rush d’endorphine doit vraiment être quelque chose, un peu comme une bouffée de fentanyl et de méthamphétamine.

Remarquez également que tout ce psychodrame racial est un écran de fumée efficace pour d’autres actions néfastes du parti Démocrate. Je fais référence aux différents projets de loi qui passent actuellement par le Congrès et qui visent à plomber la Cour suprême, à faire du district de Columbia le 51e État (pour gagner deux sièges supplémentaires au Sénat) et à institutionnaliser la fraude électorale dans tous les États (HR-1). Vous ne faites pas attention à cela ? C’est juste une bande de maniaques assoiffés de pouvoir qui essaient de détruire votre pays. Enfin, à moins que Joe Biden & Co. ne parviennent à déclencher la troisième guerre mondiale en Ukraine ou à Taïwan avant que cette affaire ne soit soumise au vote. Oh, et voici la morale de l’histoire : la vie est tragique. Parfois les choses n’en finissent pas… elles se déroulent, tout simplement.

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Le pic de dysfonctionnement national »

Les commentaires sont fermés.