Le masque tombe


Par James Howard Kunsler − Le 24 juillet 2020 − Source kunstler.com

James Howard KunstlerLorsque Ted Wheeler, le maire de Portland, Oregon, est venu voir l’action de «protestation pacifique» au palais de justice fédéral mercredi soir dans sa tenue de compétition décontractée anti-émeute, son masque Covid-19 à double usage et lunettes assorties, il semblait un peu surpris de se retrouver au milieu… d’une émeute.

Le maire de Portland, Ted Wheeler, équipé pour le match, avec un soutien de sécurité.

Peut-être n’avait-il pas suivi toutes les vidéos Twitter de ce qui ressemblait à Mad Max 2 – entrée gratuite – avec des guerriers Antifa renversant les clôtures, frappant les barrières de protection du rez-de-chaussée avec des barres de démolition, tirant des fusées de feu d’artifice et des rayons laser vers le groupe pitoyablement minuscule d’officiers fédéraux, essayant de se protéger des pierres, des bouteilles, des déchets humains, et de tout ce qui était à portée de main des Antifas dans leur détermination à forcer l’entrée et à incendier le bâtiment.

Le maire Wheeler est également le commissaire de police de la ville, mais il a apparemment oublié d’informer ses services que quelque chose pourrait exiger leur attention là-bas sur SW Third Avenue. Les fédéraux étaient seuls. Le maire Ted s’est frayé un chemin vers le devant de la foule, s’est frotté le menton tout en observant la scène pittoresque, puis – surprise – la foule a découvert qu’il était parmi eux et a tourné sa colère contre lui, en criant, dans la langue vernaculaire et châtiée des Antifa : «Fuck you, Ted» et «Démissionne, connard !». Alors que quelques bouteilles et glaviots suspects volaient en sa direction, il a commencé à comprendre que son cinoche démagogique n’était pas apprécié, et il s’est retiré à l’abri de son escouade de sécurité proche.

Par la suite, dans un communiqué de presse, il a observé : « Ce que j’ai vu hier soir a été puissant à bien des égards. J’ai écouté, entendu et soutenu les manifestants. Et j’ai vu ce qui se produit lorsque le gouvernement fédéral envoie des forces paramilitaires contre son propre peuple. »

Oui, c’était un «moment propice à l’enseignement» pour le maire Ted, comme tant d’actes violents et idiots pendant cet été de justice sociale, une session de lutte nationale à la Mao Tse Tong pour rééduquer les multitudes obtuses et privilégiées, face à la menace insidieuse du «racisme systémique».

Comment ça marche ? Eh bien, ces multitudes comprennent tout, bien sûr, et concluent peut-être d’elles-mêmes qu’un moment propice à l’enseignement n’est pas exactement la même chose qu’un moment de leadership, et que ce fantôme de racisme systémique n’est peut-être pas la seule préoccupation parmi tout ce qui est en train de s’effondrer.

Quoi qu’il en soit, le maire – et chef de la police – Ted, a rapidement lancé sa propre foudre contre les autorités fédérales – une contredanse pour avoir obstrué une piste cyclable de la ville en y plaçant des clôtures de protection. En voilà du leadership ! Tiens, prends ça dans la gueule, Donald Trump, espèce de grosse Hitlerscheiss [merde hitlérienne]! Le maire Ted pense peut-être que sa bravoure exemplaire pourrait le mettre en mesure de remplacer le leader du Parti démocrate, et handicapé mental, Joe Biden, alors que la tâche nauséabonde d’oser le nommer aura lieu dans quelques semaines seulement – à condition que « Celle-Qui-A-Raté-Son-Tour » ne la ramène pas trop.

Quant aux Antifas, un petit coin de la sensibilité morale de chacun doit être réservé pour plaindre leur sort. Personne ne peut dire avec certitude combien sont issus du corps étudiant de la Portland State University voisine – une pépinière d’Éveillés – à quelques pâtés de maisons du Centre de l’émeute. Mais je parie qu’il y en a beaucoup. Là-bas, ils ont été rigoureusement formés à la théorie critique des races, à l’intersectionnalité, aux études de genre et à toutes les autres préparations pour une vie adulte fructueuse dans le Royaume des Éveillés, et maintenant, hélas, les sections d’études universitaires sur la diversité n’embauchent plus dans le pays ! Que faire ?

L’économie mondiale est en chute libre depuis le virus corona, en fait proche de zéro, et les compétences universitaires des Éveillés pourraient ne pas être utiles … à quoi que ce soit ! Moi aussi, je serais démoralisé si j’avais vingt ans. Pour aggraver les choses, les cafés, les bières artisanales et les petits bistrots bisounours végétaliens sont fermés, ainsi que les music-halls et tous les autres lieux artistiques, et, en plus, qui a de l’argent ? Leurs corps intersectionnels sont perturbés par les hormones juvéniles, avec l’assistance de l’herbe et d’autres stimulants. Quelle meilleure façon de se débarrasser de toute cette énergie, par une chaude nuit d’été, que de se révolter dans les rues contre une société qui ne les a, en fait, préparés à rien, sauf à protester contre l’iniquité de la vie.

De retour dans ce qui reste du monde réel des adultes et tout ça, il y a la question séculaire de l’ordre public. De toute évidence, les maires et les gouverneurs d’étiquette Démocrate pensent voir un avantage politique dans le chaos, la destruction de biens et les blessures corporelles des citoyens, y compris le meurtre. Que faisait exactement le maire Ted Wheeler lors de l’émeute au Federal Building de Portland mercredi soir ? Montrait-il son soutien à l’action ? Bien sûr, ça y ressemblait. Mais est-il possible que la gouverneure Kate Brown l’approuve et l’encourage également ? Elle n’a pas utilisé la police de l’État de l’Oregon pour rétablir l’ordre. Il est peut-être temps d’arrêter le jeu de massacre avant que d’autres personnes ne soient blessées et accusent ces politiciens de pousser à l’insurrection en vertu de la loi fédérale (18 U.S. Code § 2383). Et les mettre en jugement dans ce même bâtiment que leurs bandes Antifa essaient de brûler.

James Howard Kunstler

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Le masque tombe »

Les commentaires sont fermés.