Laissez entrer le Dragon


Par James Howard Kunstler – Le 21 octobre 2019 – Source kunstler.com

Résultat de recherche d'images pour "hillary clinton dragon"
On pourrait penser qu’Hillary Clinton aurait trouvé une meilleure blague que l’« atout russe » lorsqu’elle a quitté son volcan vendredi dernier sur ses ailes toutes de cuirs et a essayé de planter son bec émoussé dans le cœur de Tulsi Gabbard. Beaucoup de spéculations se sont répandues dans le Web de la diversité sur le fait que le reptile volant de Chappaqua pourrait chercher une ouverture pour rejoindre la fête Démocrate pour 2020 en toute liberté. L’« atout russe » n’était-il pas le grand McGuffin dans le rapport Mueller – le dispositif déclencheur insaisissable comme dans un supplice de Tantale qui n’a rien donné – et la plupart des gens de plus de douze ans ne sont-ils pas maintenant au courant de cette arnaque ?


Ce n’est pas comme si Tulsi Gabbart était en tête du peloton, avec deux réseaux d’information câblés et les principaux journaux du pays qui ignoraient son existence. Tulsi devait porter son gilet pare-balles en Kevlar parce qu’elle s’est facilement défendue contre l’attaque aérienne et a riposté en tirant sur la bête hurlante dans une explosion de napalm :

Super ! Merci @HillaryClinton. Vous, la reine des bellicistes, incarnation de la corruption et personnification de la pourriture qui a rendu le Parti démocrate malade pendant si longtemps, êtes enfin sortie de derrière le rideau. Depuis le jour où j’ai annoncé ma candidature, il y a eu une campagne concertée pour détruire ma réputation. Nous nous demandions qui était derrière tout cela et pourquoi. Maintenant nous savons – c’était toujours vous, par procuration …

Ouhh ! L’escarmouche soulève cependant la question suivante : le Parti Démocrate est-il si malade et pourri qu’il aurait recours à Hillary Clinton comme candidate à l’investiture de 2020 ? Eh bien oui, je dirais. Le parti est sous surveillance anti-suicide [Comme Epstein ?, NdT] depuis que le rapport Mueller lui a explosé à la figure. En ce moment, il s’étouffe avec ses leaders dans la course à la présidence. En dehors de ses malheurs incessants sur le chemin de la campagne électorale, Joe Biden ne survivra jamais en assistant son fils Hunter dans ses aventures d’escroc à l’étranger. C’est juste trop visible et il a pris le dossier en pleine poire. Le gamin a escroqué des millions en Ukraine et en Chine et tout est documenté. M. Biden annoncera bientôt son départ à la retraite – pour passer plus de temps avec sa famille ou pour de vagues raisons de santé.

Mme Warren a le vent en poupe depuis le mois d’août – avec Joe Biden qui coule – mais elle a deux gros problèmes : 1. elle semble incapable de dire la vérité sur son « histoire » personnelle. Pendant des décennies, elle a fait semblant d’être une Indienne Cherokee dans le but de faire carrière dans diverses universités (y compris Harvard), et dernièrement, elle a raconté qu’elle avait été congédiée d’un poste d’enseignante il y a des années parce qu’elle était enceinte, apparemment sans savoir qu’un enregistrement sur bande sonore avait été fait d’une toute autre histoire selon laquelle elle avait quitté son travail pour faire autre chose, alors même qu’on lui avait offert un nouveau contrat. Combien de fois ces sujets seront-ils rebattus en 2020 ? Et 2. Elle vend au détail un tas de conneries concernant la politique économique qui transformeraient les États-Unis en Venezuela avec des paillettes dessus, et elle a déjà du mal à expliquer tous les chiffres qui n’ont pas leur place dans son programme Medicare-pour-tous. Pendant le weekend elle a exigé que les transgenres qui franchissent illégalement la frontière soient « libérés » aux États-Unis. C’est une solution gagnante dans les états de la Rust Belt !

Et bien sûr, on s’interroge beaucoup sur le DNC lui-même et sur le mélange particulier d’arnaqueurs, de catamites de Wall Street et de faucons pro-guerre qui dirigent actuellement l’organisation. On dirait un quorum pour Hillary. Le DNC a transféré l’ensemble de ses opérations à la campagne d’Hillary en 2016 et a manipulé la nomination avec le jeu pervers des super-délégués. Est-il possible qu’Hillary garde toujours le leadership ? Je pense qu’une grande partie du butin assemblé dans la Fondation Clinton au fil des ans a permis à Hillary d’acheter les restes en lambeaux du DNC. Tout cet argent sale en a acheté beaucoup plus aussi, y compris toutes les conneries prédictives qui ont lancé le RussiaGate, l’UkraineGate, et maintenant l’ImpeachGate.

La prochaine étape à franchir sera la poursuite, en bloc, d’un grand nombre de représentants du gouvernement, élus, nommés et retraités, pour les manigances malveillantes qui ont mené à la guerre civile administrative actuelle entre les branches et agences du gouvernement. C’est peut-être une étape trop éloignée pour l’existence d’un gouvernement constitutionnel tel que nous le connaissons aujourd’hui. Toute cette pourriture mène aux gros poissons : Barack Obama et Hillary. Quand ils seront officiellement impliqués, ce sera le dernier tour de piste pour le vieil âne [Parti Démocrate, NdT]. Peut-être que quelque chose de nouveau s’organisera autour de la solide Tulsi Gabbard. Elle n’est pas seule.

Too much magic : L'Amérique désenchantéeJames Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

Traduit par Hervé, relu par Kira pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF