La main dans le sac, même pas honte


Le New York Times cite des scientifiques de manière « dénaturée et sélective » pour les adapter à sa propagande, ces derniers se rebiffent


Par Moon of Alabama – Le 13 février 2021

Le New York Times poursuit la campagne anti-chinoise menée par Trump en affirmant que la Chine a entravé une enquête de l’OMS [l’Organisation mondiale de la santé] sur les origines de la pandémie de SRAS-CoV-2 et qu’elle dissimule des données : « Lors du voyage de l’OMS, la Chine a refusé de remettre des données importantes »

L'information pourrait être essentielle pour déterminer comment et quand l'épidémie a commencé, et pour apprendre comment prévenir de futures pandémies.

Les scientifiques chinois ont refusé de partager des données brutes qui pourraient permettre au monde de mieux comprendre les origines de la pandémie de coronavirus, ont déclaré vendredi des enquêteurs indépendants de l'Organisation mondiale de la santé.

Les enquêteurs, qui sont récemment revenus d'un voyage d'étude dans la ville chinoise de Wuhan, ont déclaré que les désaccords sur les dossiers des patients et d'autres questions étaient si tendus qu'il y a parfois eu des éclats de voix malgré les manières habituellement polies des scientifiques des deux bords.
La résistance continue de la Chine à révéler des informations sur les premiers jours de l'épidémie de coronavirus, disent les scientifiques, rend difficile la découverte d'indices importants qui pourraient aider à stopper de futures épidémies de ces maladies dangereuses.
"Si vous vous concentrez sur les données, et si vous êtes un professionnel", a déclaré Thea Kølsen Fischer, une épidémiologiste danoise de l'équipe, alors l'obtention de données est "comme pour un médecin clinique qui regarde le patient et le voit de ses propres yeux". ...
Peter Daszak, membre de l'équipe de l’OMS et président de EcoHealth Alliance à New York, a déclaré que le voyage était émotionnellement épuisant, car lui et son équipe ont dû surmonter le traumatisme des premiers jours de la pandémie. L'équipe a interviewé certaines des premières personnes à être tombées malades du Covid-19 à Wuhan, ainsi que des travailleurs médicaux.
"Le monde ne réalise pas, vous savez, qu'ils ont été les premiers à avoir cette maladie", a déclaré le Dr Daszak, "et ils ne savaient pas à quel point c'était grave".

Alors que le Times prétend que les Chinois ont plus de données qu’ils n’en ont fournies – ce qui n’est pas le cas – et insinue qu’ils ont quelque chose à cacher, les chercheurs cités dans son article rejettent ces deux accusations comme étant des absurdités.

En faisant un lien avec l’article de propagande du NYT, Peter Daszak a réfuté son fond :

Peter Daszak @PeterDaszak - 11:27 UTC - 13 Fev. 2021

Ce n'était pas mon expérience dans le cadre de la mission @OMS. En tant que responsable du groupe de travail sur les animaux/environnement, j'ai trouvé confiance et ouverture avec mes homologues chinois. Nous AVONS EU accès à de nouvelles données critiques tout au long de la mission. Nous AVONS amélioré notre compréhension des risques de contamination.
Les nouvelles données comprenaient des tests sur l'environnement et les carcasses d'animaux, les noms des fournisseurs du marché de Huanan, des analyses de la surmortalité dans le Hubei, la gamme des symptômes de type covidique pour les mois précédents, des données de séquence liées aux premiers cas et des visites sur site avec des questions-réponses non dirigées, en direct, etc. Le tout dans un rapport bientôt publié !

Citant le tweet de Daszak, Thea Fischer est entrée dans le débat :

Thea K Fischer, Prof. i PH Virus Inf. og Epidemier @TheaKFischer - 14:03 UTC – 13 Fev. 2021

Ce n'était pas non plus mon expérience du côté de l'Epi. Nous avons établi de bonnes relations au sein de l'équipe chinoise de l'Epi! Le fait de permettre des discussions animées reflète un niveau d'engagement profond dans la salle. Nos citations sont intentionnellement distordues et jettent une ombre sur des travaux scientifiques importants.
Agrandir

Ce à quoi Daszak a répondu :

Peter Daszak @PeterDaszak - 14:07 UTC - 13 février 2021
Réponse à @TheaKFischer

Écoutez ! Écoutez ! Il est décevant de passer du temps avec des journalistes pour expliquer les principales conclusions de notre épuisant travail d'un mois en Chine et de voir les propos de nos collègues sélectivement déformés pour correspondre à un récit qui était écrit dès le début. Honte à vous @nytimes !

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Jj pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF