La lutte de Trump contre l’État profond est presque terminée

president trump sting operation deep state leftists


Par Lord Feverstone – Le 19 août 2017 – Source dystopiausa

Le temps est venu pour un laïus d’encouragement.

Je sais que le moral chez mes compagnons Déplorables est dans les chaussettes, juste au niveau de la cote de popularité du président Trump dans les sondages frauduleux.

Nous avons assisté à une semaine au cours de laquelle les médias traditionnels se sont précipités à guichet fermé dans  l’hystérie au sujet de Charlottesville. Nolan Richardson serait impressionné par les Quarante minutes en enfer de l’État profond.

Nous avons vu le Conseil présidentiel au Commerce plier les gaules sur un ordre hypocrite des vertueuses entreprises multinationales.

Nous avons vu Steve Bannon, la force motrice de l’insurrection populiste de Trump, démissionner de sa position à la Maison-Blanche, apparemment depuis presque deux semaines.

Après ces événements, les fuites constantes et les allers-retours public-privé dans l’administration, je ne vous reproche pas pour deux ronds de vous sentir un peu découragés. Si vous vous fiez aux apparences, vous pourriez penser que le président Trump était peut-être l’homme le plus incompétent pour occuper la place.

Mais que diriez-vous  si je vous disais que le Donald est, en réalité, l’homme le plus capable de diriger ce pays depuis au moins Eisenhower ?

Et si je vous disais que la gauche était dans les affres de la mort ?

Et si je vous disais que je crois que nous sommes sur le point de voir le déploiement de la plus grande opération d’infiltration dans l’histoire de notre pays ?

Vous pensez probablement que je suis un peu givré. Ne vous inquiétez pas, vous ne seriez pas le premier. Je me suis trompé avant et me tromperai de nouveau. Je serai ravi d’assumer si je me trompe. C’est la seule manière pour vous et moi d’avoir un lien de confiance.

Mais j’ai déjà eu raison avant, lorsque beaucoup d’autres s’étaient trompés dans le passé.

Les raisons ?

J’essaie de garder une vue d’ensemble des grandes tendances tandis que la plupart des autres personnes regardent le Kabuki [la mise en scène du théâtre japonais]. La différenciation entre la vision globale et le détail est enracinée chez moi depuis que j’ai travaillé sur le marché boursier. En cours de route vous apprenez une chose ou deux sur la psychologie des foules, c’est important pour le commerce et surtout pour la politique.

Maintenant, j’ai accès aux mêmes nouvelles que tout le monde. Mais je me fie seulement aux sources qui ont une expérience de rigueur et d’honnêteté.

Et permettez-moi de vous le dire, ce ne sont pas les clowns de Twitter aboule le fric, ni les lecteurs de nouvelles sexy fardées, et ce n’est absolument personne dans la machine de propagande de la gauche.

Il s’agit de ceux qui comprennent la nature humaine comme Huxley, Orwell, Bradbury et Lewis. Ils sont aiguisés, perspicaces et expérimentés, comme Pat Buchanan, Ron Paul et Julian Assange.

Mais je suis en train de faire des digressions. Vous voulez connaître le jeu à long-terme de Trump.

Pour obtenir la réponse, vous devez d’abord vous poser les questions suivantes :

  • Pourquoi la gauche est-elle vraiment folle au sujet du malheur d’une femme à Charlottesville ?
  • Pourquoi Nancy Pelosi appelle-t-elle à censurer officiellement le président pour sa simple condamnation de bon sens – et absolument irréprochable – de tous les fauteurs de troubles impliqués ?
  • Pourquoi les médias poussent-ils cette histoire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, alors que la Russie est retombée comme une patate chaude ?
  • Pourquoi les médias de masse et la plupart des partis démocratiques encouragent-ils les Antifa ?
  • Pourquoi une sénatrice de l’État du Missouri a-t-elle déclaré ouvertement sur Facebook qu’elle souhaitait voir assassiner Trump ?
  • Pourquoi les services d’hébergement du Web éliminent-ils les sites conservateurs de leurs serveurs ? Pourquoi les conservateurs sur Patreon et YouTube sont-ils diabolisés et démonétisés ?
  • Pourquoi le premier amendement [sur la liberté d’expression] est-il ciblé à cause d’un seul trou du cul néo-nazi ? Mais la question encore plus importante est : pourquoi maintenant ?

Parce que l’État profond est absolument terrorisé et qu’il tire les dernières cartouches de son revolver politique.

Ils savent ce qui les attend dans le futur. Ils doivent imposer 1984 [le cauchemar orwellien] ou perdre le pouvoir pour toujours.

Ou pire. Ils craignent le réveil du peuple.

C’est le moment du coup d’État ou de l’étranglement. Ils tentent d’élever les idiots utiles des deux extrêmes idéologiques, par la paranoïa et la désinformation, avec l’enjeu fondamental de la politique identitaire pour aider à éliminer le chef dûment élu des États-Unis – l’homme qui leur a interdit une victoire totale.

Et ce leader sait tout sur eux maintenant.

Le Marécage [l’État profond] le sait aussi :

  • Ils savent que Imran Awan [informaticien, témoin des malversations du parti démocrate, NdT] est le fil qui défait tout le tricot et qui a probablement déjà apporté ses preuves au département de la Justice de l’administration Trump.
  • Ils savent ce qui était dans le rapport que Devin Nunes a donné à Trump [témoin de l’espionnage d’Obama sur Trump, NdT].
  • Ils savent pourquoi Dianne Feinstein était tellement livide et bouleversée [par l’espionnage d’Obama sur les alliés, NdT].
  • Ils savent que Robert Mueller est susceptible d’enquêter sur les Démocrates et non pas sur la prétendue collusion de la Russie avec l’administration.
  • Ils savent que Hillary Clinton sera inculpée rapidement, avec toute la corruption de sa Fondation impliquant la moitié de l’État profond.
  • Ils savent que Julian Assange n’a pas rencontré Dana Rohrabacher pour discuter de recettes végétariennes.
  • Ils savent que Seth Rich était un lanceur d’alerte [assassiné après avoir fuité des informations sur le parti démocrate à WikiLeaks, NdT].
  • Ils savent pourquoi Donald Trump s’est entouré de généraux.
  • Ils savent que Bannon est plus utile comme fléau des mondialistes à Breitbart maintenant qu’il a purgé les mauvaises graines dans les agences de renseignement.
  • Ils savent que Antifa est maintenant sous surveillance et sera prochainement déclaré organisation terroriste nationale.

Mais ils l’ont appris trop tard.

Car le président Trump et Steve Bannon, jouent le méchant jeu de Sun Tzu :

« L’art suprême de la guerre est de soumettre l’ennemi sans se battre. »

« Celui qui défend partout, ne défend nulle part. »

Il y a  une raison pour laquelle Trump a intitulé son livre phare L’art du contrat.

L’aphorisme de Sun Tzu approprié à Trump aujourd’hui est : « Apparaissez faible quand vous êtes fort, et fort quand vous êtes faible. »

Donc, compagnons Déplorables, sachant ce que vous savez maintenant, qu’est-ce-qui est le plus probable dans ce jeu ultime de poker à l’enjeu considérable ?

Que Donald Trump est l’homme le plus incompétent jamais élu ?

Qu’un dévot du général Patton et de Sun Tzu, entouré d’une phalange de généraux, a claudiqué tout en tenant en main de meilleures cartes que ses adversaires ?

Il a vécu les aléas du poker mais a toujours emporté chaque mise.

Aujourd’hui, nous sommes sur les rails.

Nous verrons la rivière prochainement.

Trump raflera bientôt la mise en brandissant une quinte flush royale.

L’État profond est cuit, sa main est perdante, quoi qu’il arrive.

Le Marécage n’a plus qu’une option : sortir de ses manches la carte indispensable du coup monté, en trichant.

Observez le vendeur de près dans les prochaines semaines.

Lord Ferverstone

Traduit par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

Enregistrer

Enregistrer

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF