Il y a cent ans : la fin de la guerre qui aurait dû mettre fin à toutes les guerres


Par Ugo Bardi – Le 4 novembre 2018 – Source CassandraLegacy

La couverture du livre que j’ai publié cette année était dédiée à la mémoire d’un héros oublié de la Grande Guerre, Armando Vacca. Il s’est battu autant que possible pour la paix, au point qu’il a donné sa vie pour une cause contre laquelle il s’était battu. Il est mort en tant que martyr de la foi chrétienne dans les montagnes de Carso le 21 juillet 1915.

Il y a cent ans, le 4 novembre 1918, la Grande Guerre, connue également sous le nom de Première Guerre mondiale, se termina pour l’Italie avec la capitulation de l’Autriche-Hongrie. La guerre devait durer encore quelques jours sur le front occidental. Je pense qu’il est approprié de célébrer cette journée avec quelques mots d’une belle chanson d’Eric Bogle, « Les champs verts de France ».

Ah, jeune Willie McBride, je ne peux pas m’empêcher de me demander pourquoi
Ceux qui se trouvent ici savent-ils pourquoi ils meurent
Et ont-ils cru quand ils ont répondu à l’appel
Ont-ils vraiment cru que cette guerre mettrait fin à la guerre ?

Pour le chagrin, la souffrance, la gloire, la douleur
Les meurtriers et les tués, tout cela en vain …
Willie McBride, tout cela est arrivé à nouveau
Et encore et encore, et encore, et encore

Eric Bogle – « Les champs verts de la France »

Ugo Bardi

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF