Effacer non seulement la France


Par Andrei Martyanov − Le 12 juin 2022 − Source Reminiscence of the future

Le représentant Adam Kinzinger est un néocon corrompu et son diplôme principal est en “sciences” politiques. Malgré le fait qu’il ait gagné ses “ailes” et volé dans des missions de ravitaillement sans risques et, plus tard, de reconnaissance au-dessus de l’Afghanistan (connu pour sa force aérienne et sa défense aérienne de classe mondiale …) en tant que membre de la Garde nationale aérienne, le gars n’a aucune compréhension de la guerre réelle et des opérations. Ainsi, il pousse maintenant une législation sur l’AUMF (Authorization for Use of Military Force) au cas où la Russie utiliserait des ADM en Ukraine. Ce garçon, Kinzinger, devrait d’abord se demander s’il veut prendre part à une telle guerre, puis dire adieu à sa famille et à ses biens, car ce seront les États-Unis (toujours partisans du nucléaire) qui déclencheront un échange nucléaire lorsqu’ils seront confrontés aux réalités d’une telle guerre. Mais là encore, l’establishment américain moderne, y compris une grande partie de la communauté militaire et du renseignement, n’a pas la moindre idée de ce que signifie une guerre contre la Russie, même conventionnelle.C’est pourquoi elle est attendue par les élites politiques américaines.

C’est ce dont Douglas MacGregor et une personne des médias alternatifs discutent ici. MacGregor, comme toujours, va droit au but, est professionnel et réaliste.

Mais ce n’est pas Kinzinger, qui devrait être interné (avec ses donateurs) dans un hôpital psychiatrique, et son initiative maladive, c’est le fait que l’animateur demande à MacGregor à 8:00 minutes s’il est vrai que la Russie possède des armes capables d’anéantir quelque chose comme la France. J’ai failli m’étouffer. La raison pour laquelle j’ai eu cette réaction est que même les gens bienveillants et bons en Amérique, comme cet animateur, sont complètement inconscients du fait que même au plus fort (ou au plus bas, selon le point de vue) de sa catastrophe nationale dans les années 1990, la Russie pouvait encore effacer non seulement la France, mais aussi l’ensemble des États-Unis et l’OTAN lors de la “première” seconde frappe. Et je veux dire littéralement – rayer de la carte.

Une salve d’un seul sous-marin 941 Akula (Typhoon de l’OTAN), sans même quitter sa base, déclencherait environ 200 MIRV sur la façade maritime orientale des États-Unis et anéantirait toutes les grandes villes et bases militaires (de Philadelphie, New York, Boston à Charlotte, Jacksonville, Miami, … – la liste est trop longue à lire), provoquant un chaos et des pertes d’une ampleur inimaginable dans les 30 premières minutes de l’attaque américaine contre la Russie. Et ce n’était qu’un seul des nombreux sous-marins russes, sans parler des autres vecteurs, qui élimineraient littéralement les États-Unis et les pays de l’OTAN en tant que nations et États fonctionnels. Et cela, c’était au plus fort de l’indigence de la Russie dans les années 1990. Il était alors de notoriété publique que l’arsenal nucléaire russe était fonctionnel. La raison pour laquelle cette connaissance s’est évaporée est le point principal. C’est à cause de la propagande incessante des médias américains et des mensonges de ses décideurs politiques qui ont vraiment pris la raclée donnée à l’armée arabe de troisième ordre qu’était celle de Saddam, en 1991, pour une vraie guerre.

Aujourd’hui, en 2022, la Russie a non seulement conservé et perfectionné son arsenal stratégique qui fait passer les forces nucléaires américaines pour un trou perdu, mais, contrairement à ce qui était le cas dans les années 1990, les États-Unis ne peuvent pas combattre la Russie dans son voisinage géographique immédiat de manière conventionnelle et espérer ne pas subir de défaite. Comme je le répète depuis de nombreuses années, les États-Unis n’ont tout simplement aucune expérience, à l’époque moderne, de l’ampleur des pertes et de la guerre qu’ils subiraient s’ils décidaient de combattre la Russie. La Russie est également tout à fait capable de faire des ravages aux États-Unis sans recourir au nucléaire. Ce sont là des faits que ni Kinzinger ni la plupart des membres du Congrès américain ne connaissent, sans parler du fait qu’ils en aient une bonne compréhension. Aucun d’entre eux n’a jamais combattu pour défendre sa patrie et n’a la moindre idée des conséquences réelles d’une guerre continentale avec des “pairs” modernes. MacGregor le sait, c’est pourquoi il ne fait plus partie des forces armées américaines.

Mais c’est la question de l’hôte qui m’a frappé : les États-Unis et la Russie ont et ont eu, au cours des 50 dernières années, une puissance de feu suffisante pour transformer la planète entière en cendres – c’était et c’est toujours de notoriété publique. Une autre question, purement technologique, est que l’équilibre est en train de changer radicalement en faveur de la Russie, tant dans le domaine de la technologie nucléaire que conventionnelle, ce qui crée des défis pour les États-Unis qu’ils sont incapables de relever, précisément parce que le Congrès américain n’a aucune compréhension de la puissance militaire moderne et de la formation de l’équilibre géopolitique. Et, bien sûr, comme toujours, ils n’ont aucune idée de la Russie et de ce qu’elle est aujourd’hui. C’est une évidence quand on observe la politique américaine moderne.

Andrei Martyanov

Traduit par Hervé, relu par Wayan, pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

2 réflexions sur « Effacer non seulement la France »

  1. Ping : Sitrep Opération Z : La Grande Marche arrière – Vers où va-t-on ?

  2. Ping : Sitrep Opération Z : La Grande Marche arrière – Titre du site

Les commentaires sont fermés.