Rendements décroissants


Par James Howard Kunstler – Le 21 août 2017 – Source kunstler.com

Résultats de recherche d'images pour « images Rendements décroissants »
Loi des rendements décroissants

Ces deux mots sont la charnière autour desquels tourne la vie américaine – et le monde techno-industriel avancé, pour l’essentiel – vers l’obscurité. Ils représentent une infection dans les opérations critiques de la vie quotidienne, comme une maladie métabolique, nous entraînant vers le désordre et l’échec. Et ils sont tellement omniprésents que nous n’avons échoué à même remarquer l’échec croissant tout autour de nous.

En grande partie, ces rendements décroissants sont le résultat de nos investissements excessifs dans la complexité des systèmes plus complexes, par exemple le remplacement de la loi Glass-Steagall de 37 pages qui réglementait la banque américaine, par la loi Dodd-Frank de 848 pages, qui n’est seulement qu’un extrait d’un contenu supplémentaire réglementaire de 22 000 pages – tout cela cuisiné par des lobbyistes bancaires, et personne n’a replacé la règle la plus importante du Glass-Steagall, qui exigeait la séparation de la banque commerciale contre le trafic de titres. La loi Dodd-Frank est un acte colossal de détournement de l’attention du public, un écran de fumée impénétrable de baratin légal au service du racket.

Pour Wall Street, la loi Dodd-Frank a aggravé les conditions qui permettent aux indices boursiers de ne bouger que dans une direction, vers le haut, depuis neuf ans. Au cours de la même période, l’économie américaine des vraies personnes et des vraies choses n’a cessé de baisser, y compris le nombre de personnes impliquées dans le monde du travail, les revenus de ceux qui ont encore du travail, le nombre de personnes occupant des emplois à temps plein, le nombre de personnes capables d’acheter de la nourriture sans aide du gouvernement, ou de se payer un logement, ou d’envoyer un enfant au collège.

Lorsque cette tension morbide va se libérer, comme elle va le faire, ce ne sera pas seulement les Hedge Funders des Hampton qui seront touchés. Ce sera l’ensemble du système financier mondial, en particulier le marché des devises (dollars, euros, yens, livres, renminbi) qui feront l’objet d’un changement de prix rapide et extrême, et toutes les autres choses de ce monde dont le prix est fixé dans ces monnaies. Et quand cela se produira, le monde se réveillera avec une nouvelle réalité de possibilités fortement réduites de soutenir plus de 7 milliards de personnes.

Les mêmes surinvestissements dans la complexité ont produit l’énorme racket du si mal nommé système de soins de santé (anciennement « médecine »), au cas où vous vous demandez pourquoi la salle d’attente de votre médecin ressemble exactement à celle d’un garagiste. Pendant ce temps, il est prudent de dire que les citoyens de cette terre n’ont jamais été aussi en mauvaise santé, même s’ils sont escroqués et critiqués par leurs « dealers ». Le résultat final sera un processus de simplification chaotique, alors que les corporations géantes hospitalières, les compagnies d’assurance et l’excès des cabinets de médecins vont s’effondrer, et que les cabinets des praticiens les plus courageux finiront par ressembler à des cliniques du tiers monde.

Nous nous efforçons encore d’appréhender les dommages causés aux personnes par les téléphones cellulaires – et je ne me réfère même pas à ce que les micro-ondes font réellement aux cellules du cerveau. Beaucoup trouvent qu’il est amusant de voir des rues entières et des campus remplis de jeunes qui regardent leurs téléphones. Tout ce qu’ils y gagnent, ce sont des shoot d’endorphine d’« être connecté » à mettre en regard avec les immenses pertes qu’ils subissent à ne pas vivre de vraies compétences sociales et les sinistres effets du conditionnement comportemental par les programmeurs des réseaux sociaux sur le Web. Ces échecs s’expriment par de nouveaux phénomènes sociaux, comme les flash mobs et la manipulation des étudiants dans une police de la pensée maoïste – et ce ne sont que les manifestations les plus visibles. Un résultat plus insidieux sera l’échec d’une génération entière à développer le  sens de la construction personnelle dans une civilisation de l’urgence à long terme [Titre d’un de ses livres, NdT] qui exigera exactement cette aptitude à survivre.

Parmi les tensions les plus visibles et les plus lourdes des retombées des rendements décroissants, on trouve la croisade pour remplacer les voitures à essence par des véhicules électriques. Et pour quoi? Pour promouvoir l’illusion que nous pouvons continuer à dépendre de la voiture et vivre en banlieue. Aucun de ces vœux pieux n’est soutenu par la réalité. Tous deux céderont bientôt à la crise fondamentale de la pénurie de capitaux. En attendant, personne ne s’intéresse à la seule chose qui produirait un meilleur résultat pour les Américains : un retour aux communautés accessibles à pied à l’échelle de l’économique de la réalité.

Les convulsions du président Trump, le clown en poste, ne sont qu’un symptôme de la corruption dissimulée qui détruit les fondements de la vie américaine. Ce que cela démontre surtout, c’est l’échec des organes sensoriels de notre société – les médias d’information – à déterminer ce qui nous arrive réellement. Et la reconnaissance de cette défaillance explique l’état actuel du dérèglement des médias, même si ses critiques font un médiocre travail en l’articulant.

James Howard Kunstler

Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par xxx pour le Saker Francophone

Enregistrer

Enregistrer

PDF24    Send article as PDF