Comment prédire le comportement des globalistes


Par Brandon Smith – Le 20 janvier 2017 – Source alt-market.com

Dans mon dernier article, «Comment les globalistes prédisent votre comportement», j’ai décrit la principale méthode que les globalistes utilisent pour mesurer le consentement ou la dissidence du public. L’utilisation de la macro-analytique et de l’hyper-surveillance du trafic web est un outil puissant à la disposition de l’establishment pour évaluer les changements dans la conscience publique en temps réel.


Par exemple, au début de 2016, les élites étaient parfaitement conscientes de la montée des mouvements conservateurs et de souveraineté aux États-Unis et en Europe. En fait, les dangers de la croissance du « populisme » ont été les sujets principaux des élitistes et de leurs publications pendant les six premiers mois de l’année. Au début, cette notion me semblait un peu étrange. En général, quand les globalistes tentent de gérer l’opinion publique, ils prennent soin de ne pas révéler le moindre soupçon que des mouvements conservateurs existent au-delà d’une « frange extrémiste ». Ils ne suggèrent certainement pas qu’il y a un courant massif de nationalisme prêt à renverser la structure globaliste.

En fait, chaque fois que de tels mouvements se produisent, l’establishment est prompt à les obstruer ou à les coopter. J’en ai personnellement été témoin lors de la campagne de Ron Paul en 2008 et 2012 – les médias grand public ont délibérément refusé de reconnaître l’existence de Ron Paul, parce que l’attaquer de manière répétée aurait été une stratégie à somme nulle, qui lui aurait donné une plus grande attention du public et de la publicité gratuite.

Je l’ai vu pendant la cooptation néocon du Tea Party, un mouvement auquel j’ai participé, longtemps avant que Fox News ne s’y accroche et bien avant que les RINO républicains dominants ne se contentent de sauter dans le train en marche,  en prenant le contrôle de la locomotive. En quelques mois, le Tea Party est devenu une entité défunte, une coquille de son ancien moi. Heureusement, la plupart des activistes de la liberté l’ont simplement laissé derrière eux et ont recommencé leurs propres groupes et projets distincts, plutôt que d’être absorbés dans le pli néocon.

J’ai également vu l’interférence de l’establishment à un niveau local et de l’État, pendant des élections dans le Montana. Un de mes associés était candidat à un poste officiel de l’État dans une plate-forme libertarienne et se comportait plutôt bien dans les sondages. Il a été approché par un contingent d’élites politiques fonctionnant en tant que Républicains, qui lui ont dit en termes très clairs qu’il pouvait se positionner sur n’importe quelle plate-forme et employer n’importe quelle rhétorique de son choix, mais que s’il gagnait, il devrait suivre LEUR direction. Ils l’ont même encouragé à continuer à plaider pour un gouvernement constitutionnel dans ses discours et débats, car ils estimaient que c’était la meilleure façon de « vendre » sa candidature. Mais quand tout a été dit et fait, il était censé poignarder sa circonscription dans le dos et prendre des ordres de la direction du parti.

Le fait est que les élites dominent le système politique. Rien ne se passe sans qu’ils n’aient leur mot à dire. Il était donc suspect, pour le moins, de voir ces mêmes élites proposer soudainement et ouvertement que les « mouvements populistes » menaceraient de renverser le monde établi et de détruire l’économie mondiale.

Afin de prédire le comportement des globalistes et le résultat des événements économiques et politiques futurs, il est important de comprendre certaines dynamiques. Comme nous venons de le dire, l’establishment a la mainmise sur le système politique. La politique des partis est un simulacre construit autour du faux paradigme gauche / droite. Cependant, certaines nouvelles dynamiques se développent et vous devez être capable de les suivre.

La meilleure façon de le faire est de regarder ce que les globalistes disent, au sein de leurs propres publications. Ils révèlent souvent leurs intentions, directement ou indirectement. Dans de nombreux cas, je pense que leur arrogance les inclinent à supposer que les masses sont trop stupides pour lire ces publications et saisir ce qui est dit.

L’élément le plus important, pour prédire les actions globalistes, est de savoir ce qu’elles veulent en fin de compte ; il faut connaître leurs buts ultimes. Si vous connaissez les particularités de ce que tout groupe ou individu désire désespérément, ces gens deviennent hautement prévisibles parce qu’il y a de nombreux chemins possibles pour atteindre n’importe quel but.

J’ai utilisé cette méthode avec de bons résultats au fil des ans, donc je ne suis pas simplement en train de présenter une théorie, j’ai obtenu des succès concrets pour appuyer ma position.

Par exemple, au cours des dernières années, j’ai prédit correctement la baisse des QE de la réserve fédérale, j’ai prédit l’inclusion de la Chine dans les droits de tirage spéciaux du FMI à l’avance, j’ai prédit le calendrier exact de la première hausse des taux de la Fed, le succès du référendum du Brexit alors que la plupart des gens et le mouvement de la liberté disaient que cela n’arriverait jamais, j’ai prédit que le projet de loi saoudien sur le 9/11 serait adopté, que Barack Obama s’y opposerait et que le Congrès annulerait son veto. J’ai prédit que Hillary Clinton serait la candidate démocrate et que Donald Trump serait le candidat républicain pour la présidence des États-Unis et j’ai prédit que Donald Trump gagnerait l’élection 2016.

Mise à part l’inclusion de la Chine dans les DTS, j’ai prédit tous ces événements plusieurs mois à l’avance et reçu de nombreuses critiques de la part des médias institutionnels et même de gens dans le mouvement de la liberté. Ironiquement, dès que ces prédictions se sont avérées justes, certaines de ces mêmes personnes qui s’étaient opposées avec ferveur sont sorties rapidement du bois pour prétendre qu’elles « l’avaient vu venir depuis le début ». Je suppose que c’est la nature humaine, mais c’est un problème parce que cela empêche les gens d’apprendre à mieux mesurer le comportement des globalistes et d’arriver à des conclusions correctes.

Mon but dans cet article est que CHAQUE activiste de la liberté soit apte à prédire les événements mondialistes. Alors, voici un bon point de départ.

Apprendre à jouer aux échecs

Les élites sont obsédées par les échecs et leur symbolisme. Beaucoup de leurs stratégies se développent comme une partie d’échecs. Si vous ne savez pas jouer aux échecs, je vous suggère d’apprendre. Vous n’avez pas à maîtriser le jeu, mais vous devez comprendre les concepts de base pour y gagner.

Par exemple, si vous connaissez la cible que votre adversaire poursuit vraiment, vous pouvez facilement bloquer ses efforts, parce que tous ses mouvements deviendront prévisibles. Si son but est de prendre votre reine, et vous savez cela, alors il ne devrait jamais être en mesure de prendre votre reine. C’est pourquoi les élites font de grands efforts pour distraire leurs adversaires (c’est-à-dire nous) de leur véritable cible. Ils veulent que vous pensiez qu’ils vont droit sur votre roi, ou votre cavalier; ils veulent détourner votre attention ailleurs. Ils utilisent souvent des feintes.

Une autre stratégie fondamentale des échecs est le « sacrifice forcé ». C’est-à-dire que les meilleurs joueurs d’échecs sont très bons pour positionner l’une de leurs pièces de sorte qu’elle menace deux ou plusieurs des vôtres. Cela vous oblige à sacrifier une pièce pour le bien des autres. Ils le font assez souvent et avant de le comprendre, vous avez pavé le chemin de votre défaite. Les globalistes ont TOUJOURS une cible primaire et une cible secondaire. Il y a toujours plus d’un mouvement se développant à un moment donné.

Connaître les échecs est la clé pour savoir comment les globalistes pensent.

Soyez relié à votre côté sombre

En suivant leur comportement et leur rhétorique lorsqu’ils ne sont pas surveillés, la plupart des globalistes affichent des traits de caractère hautement narcissiques, ainsi que la sociopathie et la psychopathie. Il ne suffit pas de rechercher ces traits d’une manière clinique, vous n’avez qu’à puiser dans le côté le plus sombre de votre propre psyché et penser comme ils le font. Cela signifie d’être disposé à nourrir des concepts diaboliques et malveillants. Vous devez être prêt à vous demander : « Si j’étais eux, comment pourrais-je obtenir ce que je veux? »

La compréhension de l’intention psychopathique détournée et aberrante va rendre les globalistes beaucoup plus prévisibles. Rappelez-vous, de nombreux psychopathes sont réellement très intelligents et intuitifs. Ils n’ont pas de boussole morale et ont perdu la voix de la conscience, mais pour s’adapter, ils ont appris à mentir. Ce sont des caméléons.

TOUS les gens sont intrinsèquement capables de mauvaises actions, tout comme ils sont intrinsèquement capables du plus grand bien. Vous n’avez pas à devenir comme les élites, mais vous devez aller chercher dans certains endroits laids de votre propre esprit. Un élitiste est fondamentalement une personne qui est allée dans ces endroits et a découvert qu’elle aimait y être.

Lire les publications des globalistes

Comme on l’a vu plus haut, les mondialistes ont leurs propres médias, dans lesquels ils publient leurs « vues », comme Foreign Policy Magazine, The Economist, Bloomberg, Reuters, etc. Parfois, ces opinions sont honnêtes et parfois elles sont de la propagande calculée. Encore une fois, si vous savez exactement quelles sont les cibles élitistes, alors vous pouvez mieux discerner si ce qu’ils disent est légitime ou une feinte pour vous distraire.

J’ai prédit le succès du Brexit et la victoire de Trump, basée sur la connaissance que :

1) Les globalistes ont besoin d’une crise à grande échelle pour changer radicalement les perceptions du public sur la société et la gouvernance. C’est-à-dire qu’ils doivent créer une crise si terrifiante, que les gens seront prêts à accepter un système économique globalement centralisé et une gouvernance mondiale comme solution.

2) Les mondialistes ont déjà déclenché une crise économique qui ne peut être inversée. C’est une crise pour laquelle ils doivent éviter d’être blâmés à tout prix, une fois qu’elle s’accélérera.

3) Les principes conservateurs et de souveraineté sont la principale menace à la domination du globalisme. Tant que les idées d’individualisme, de souveraineté nationale et de décentralisation existent, le mondialisme ne peut jamais vraiment prévaloir. Par conséquent, obstruer les mouvements basés sur ces principes ne suffit pas. Les globalistes doivent aussi détruire toute perception positive de nos principes pour les générations à venir.

4) Comme indiqué dans la section sur les échecs, les globalistes aiment utiliser la stratégie du sacrifice forcé, par laquelle ils menacent deux cibles simultanément, ou tuent deux oiseaux d’une seule pierre. J’ai réalisé, au début de 2016, que toute la rhétorique des globalistes dans leurs propres publications sur la « montée du populisme » était la mise en place des bases pour le succès du Brexit et le succès de Trump. Quelle meilleure stratégie pour l’establishment, que de permettre aux mouvements conservateurs de prendre la barre du navire politique et économique, au moment où ce navire est sur le point de sombrer? De cette façon, les globalistes peuvent avoir la crise dont ils ont besoin, tout en chassant les conservateurs et en évitant le blâme, puis en détruisant l’image des idéaux conservateurs, peut-être pour toujours.

Pas de vaches sacrées

C’est difficile pour beaucoup de gens. Nous avons tous certains préjugés et ces préjugés peuvent nous aveugler face à la réalité. Le parti pris dans le mouvement de la Liberté est un désir de leadership héroïque. Nous avons grandi avec des histoires de héros, de George Washington à Thomas Jefferson – des grands hommes d’État et des géants militaires qui ont écrasé la tyrannie. Le problème est que si des hommes comme Washington et Jefferson étaient effectivement brillants, ils n’auraient rien réussi sans les centaines de milliers de patriotes insoumis, qui ont travaillé sans relâche pour gagner leur liberté par eux-mêmes.

Les pères fondateurs n’ont été considérés comme pères fondateurs, que longtemps après la révolution américaine. À l’époque, ils n’étaient pas considérés comme des héros ou même de grands chefs. Ils étaient juste des hommes, comme beaucoup d’autres hommes, jouant leur vie et leur liberté sur une cause qui était au mieux incertaine.

Les militants doivent CESSER de chercher des leaders puissants et commencer à prendre le leadership par eux-mêmes, à leur façon. Si nous finissons avec un autre Washington ou Jefferson ou Paine ou Madison, etc., nous ne saurons pas qui ils sont, jusqu’à ce que la lutte soit terminée et que les livres d’Histoire soient écrits.

Les globalistes tirent pleinement parti de la faiblesse du mouvement dans la recherche et l’élévation artificielle de héros. Aussi, quand les gens ont ce parti pris, ils finissent avec des œillères pour examiner tel héros avec tout le scepticisme nécessaire. Évidemment, je me réfère ici à Donald Trump.

Les vaches sacrées empêchent de faire des prédictions exactes des événements majeurs, parce qu’une personne refusera de les considérer comme un facteur négatif potentiel.

Dépasser les prévisions

C’est une chose de pouvoir prédire l’issue des événements sociaux et politiques; c’en est une autre de faire quelque chose à leur sujet. Dans mon prochain article, je vais décrire les solutions que les militants de la liberté peuvent poursuivre seuls et en groupes, pour contrer l’activité globaliste. Prévoir sa tactique est essentiel, mais agir pour perturber ces tactiques devrait être le but ultime.

Les globalistes croient que même si certains d’entre nous réussissent à déchiffrer leurs activités et leurs méthodes, nous n’aurons aucun moyen de faire quoi que ce soit à leur sujet. Ils se considèrent comme les « décideurs de l’Histoire », comme les hommes qui agissent. Ils nous voient comme des « observateurs de l’Histoire », ou des masses sans signification flottant avec les marées géopolitiques, impuissantes et incapables de déterminer nos propres destinées. Je crois que nous deviendrons des historiens en temps voulu. Une faiblesse des globalistes, qui les sabote, c’est leur propre orgueil. Ils voient les gens comme des pions – mais qu’arrive-t-il, lorsqu’une pièce sort complètement de l’échiquier et agit de façon imprévisible? C’est ce seul potentiel qui détruira les globalistes à la fin.

Brandon Smith

Traduit par Hervé, vérifié par Julie, relu par nadine pour le Saker Francophone

PDF24    Send article as PDF   

3 réflexions au sujet de « Comment prédire le comportement des globalistes »

Les commentaires sont fermés.