C’était donc l’« invincible Tsahal »


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 9 avril 2018 – Source The Saker

D’accord, maintenant nous savons : la panique d’hier à propos d’une attaque américaine contre la Syrie était en fait à propos de l’« invincible Tsahal » pratiquant son attaque symbolique habituelle contre quelques forces « iraniennes » en Syrie. Ces types étaient si totalement cool et machos qu’ils n’ont même pas pris la peine d’informer la Russie et si complètement loyaux qu’ils ont informé les États-Unis.


Le score final est le suivant :

  1. 5 missiles sur 8 interceptés (vous pouvez voir quelques photos des résultats de cette attaque, globalement ratée) ;
  2. 14 personnes tuées, dont 3 Iraniens ;
  3. L’invincible Tsahal prouve une fois de plus qu’à part assassiner des civils palestiniens en masse elle peut aussi tirer quelques missiles depuis l’espace aérien libanais ;
  4. À part les égos sionistes d’une taille déjà galactique, personne ne sera impressionné ;
  5. Pour quelque raison mystérieuse, l’antisémitisme continuera d’« augmenter de façon alarmante » dans le monde entier.

Ce dernier phénomène devrait vraiment nous préoccuper énormément car il peut conduire à des scènes aussi répugnantes que cette lâche lapidation d’un véhicule militaire israélien pacifique par un terroriste palestinien.

La leçon pour nous tous est simple : ne paniquons pas ni même ne tirons de conclusions si/quand on rapporte une attaque américaine contre la Syrie.

D’abord, il y a de fortes chances que Trump décide de se lancer dans une attaque symbolique. Ce serait quelque chose d’inférieur à 100 missiles de croisières tirés contre 1 à 4 cibles (et leurs défenses anti-aériennes) et n’inclurait probablement pas les bâtiments du gouvernement à Damas.

Ensuite, s’il y a une véritable attaque américaine à large échelle contre la Syrie, il faut s’attendre à pas moins que plusieurs centaines de missiles de croisières tirés dans la première vague d’attaque, suivie par une seconde vague probablement plus petite, mais peut-être aussi d’ampleur similaire. Si cela se produisait, nous entendrons les premiers rapports non seulement de défenses aériennes syriennes interceptant les missiles entrants, mais aussi russes. Il y a une forte possibilité qu’à ce stade, on rapporte que des militaires russes ont été tués ce qui, à son tour, conduira probablement à des contre-attaques russes sur les forces américaines, avec tout ce que cela implique.

D’ailleurs, il n’y a aucune raison pour l’US Navy de risquer ses navires de surface dans une telle attaque. Les États-Unis ont converti plusieurs SSBN (des « boomers » avec des ICBM lancés à partir de la mer) en SSGN (des porte-missiles de croisière) chacun étant capable de tirer 154 missiles Tomahawk. Je ne sais pas où ils sont déployés actuellement, tout ce que je dis, c’est que les États-Unis ont des choix, y compris de lancer de grandes quantités de missiles de croisière à partir de sous-marins qui seraient beaucoup moins exposés aux représailles russes, en particulier si la Marine américaine fournit une couverture aérienne aux SSGN (ce qu’elle peut certainement faire).

En résumé : ne confondez pas les clowns israéliens (ou français) avec les forces armées américaines.

Quant à la Syrie, attendons de voir ce qui s’est passé aujourd’hui à la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU convoquée par la Russie.

The Saker

Traduit par Diane, vérifié par Wayan, relu par Cat pour le Saker francophone

PDF24 Tools    Send article as PDF