Sitrep de l’Opération Z au 12 avril


Par Nightvision – 12 avril 2022 – The Saker’s Blog

Beaucoup de très gros scoops et de mises à jour importantes aujourd’hui.

La plus grande nouvelle de ce cycle est qu’hier a été l’une des pires journées du conflit pour les FAU [Forces Armées Ukrainiennes] : en une seule journée, elles ont perdu plus de 1 100 personnes au total, tuées, blessées ou capturées.

Cela est dû en grande partie aux frappes massives sur divers centres de transport/renforcement tels que Dnipro et Nikolayev, qui ont fait entre 200 et 300 victimes. Comme nous l’avons déjà mentionné, en raison de nouvelles lois strictes, les Ukrainiens ne sont pas autorisés à filmer ou à faire des reportages précis sur ce sujet, mais sur les réseaux sociaux, de nombreux « hommages » des familles aux soldats tués sont apparus, confirmant les dégâts.

Dnipro est devenu le principal centre de logistique/réapprovisionnement/renforcement de l’Ukraine occidentale. Tout ce qui va vers le chaudron doit passer par là. Et les rapports russes indiquent qu’une grande partie des nouvelles armes et des troupes mercenaires ont été touchées par les frappes majeures de Dnipro.

En plus de cela, on estime que 200 à 300 soldats se sont rendus à Mariupol et que beaucoup d’autres devraient se rendre prochainement. Ces événements se sont déroulés en plusieurs phases. Tout d’abord, une énorme  » évasion  » a été orchestrée par les Marines piégés des FAU, qui ont pris 30 à 50 véhicules civils et quelques blindés légers restants et les ont équipés de signes  » Z  » pour tenter de tromper les troupes russes. Ils ont ensuite tenté de quitter Mariupol en direction du nord, le haut commandement de Kiev leur ayant promis un soutien s’ils parvenaient à atteindre l’oblast de Zaporizhzhia. Mais la Russie a intercepté leur plan et les a tous capturés ou tués.

Wargonzo montre ici les véhicules détruits qu’ils ont utilisés et les conséquences de la fuite : https://ok.ru/video/3389452585600

Puis, à part ce groupe, un autre grand groupe de Marines s’est rendu. Vidéos ici :

Sans compter que plusieurs groupes se sont rendus, sur l’axe vers Lugansk : https://www.bitchute.com/video/V5CZputaCLJJ/

Et des dizaines de troupes ont été liquidées dans des batailles le long de l’axe Rubizhnoe / Lugansk (graphique 18+)

Et les Tchétchènes ont également capturé/tué un groupe à Mariupol :

Pendant ce temps, certains des Marines restés piégés dans l’usine Illych ont réalisé des vidéos

https://ok.ru/video/3390640818816

https://ok.ru/video/3390640687744

Et voici un soldat russe donnant plus de détails sur les mercenaires étrangers

https://mobile.twitter.com/_TheRepublic_/status/1513289253609955335

Mais l’information la plus intéressante est que nous avons la première confirmation de la capture de mercenaires étrangers parmi les personnes qui se sont rendues à Mariupol. Le « célèbre » mercenaire britannique Cossackgundi, de son vrai nom Aiden Aslin, qui a combattu pour les YPG pendant des années en Syrie, a vu son appel téléphonique intercepté. Il s’est plaint de la probabilité d’être « utilisé pour la propagande », une fois capturé.

Appel téléphonique : https://twitter.com/MapsUkraine/status/1513754839121018887

Ses proches, qui gèrent son compte sur les médias sociaux, ont annoncé la mauvaise nouvelle à ses dizaines de milliers de followers :

Nous avons reçu des nouvelles de Johnny. « Cela fait 48 jours, nous avons fait de notre mieux pour défendre Mariupol mais nous n’avons pas d’autre choix que de nous rendre aux forces russes. Nous n’avons pas de nourriture et pas de munitions. Ce fut un plaisir pour tout le monde, j’espère que cette guerre se terminera bientôt. »

Dans le même temps, une vidéo mettant en scène un mercenaire afghan est également apparue : https://twitter.com/MapsUkraine/status/1513841197302919174.

Avec les informations suivantes : « #MARIUPOL #NEW 37 forces spéciales afghanes du gouvernement de Ghani sont intégrées à Azov et bloquées dans Azovstal. Après le retrait américain d’Afghanistan, ils ont été envoyés en Ukraine par les Américains en tant que PMC. »

@wargonzoo rapporte que les forces spéciales afghanes ont demandé un couloir de sécurité avec les unités de la RPD dans la ville de Mariupol, mais que les militants d’Azov empêchent les Afghans de partir.

A propos, voici ce que Wargonzo lui-même rapporte sur la grande percée/évasion que les marines ukrainiens ont tenté :

« Sur une percée de Mariupol. Il y a beaucoup de rumeurs et de divergences. Voici ce que le projet @wargonzo sait, je le décompose en chiffres et nombres.

Au moment de la percée, il y avait environ 1 500 néo-nazis (militants d’Azov et combattants des FAU) à l’usine Ilyich.

Parmi eux, environ 800 allaient faire une percée dans la première colonne, le reste devait sortir le long du couloir qu’ils avaient coupé.

La colonne était composée d’environ 120 pièces d’équipement, y compris des automobiles. En tête se trouvaient un char, 2 canons automoteurs Gvozdika et jusqu’à 10 véhicules de combat d’infanterie, ainsi que des MTLB, des voitures blindées et des camions.

Plus de 100 marines ukrainiens se sont rendus. Dont l’officier politique de la 36ème Brigade de Marines des Forces Armées Ukrainiennes.

Plus de la moitié de ceux qui allaient percer se sont repliés vers l’usine. Plusieurs douzaines ont été détruits par les frappes d’artillerie de la NM DPR. Jusqu’à 10 groupes de 3-4 personnes ont été dispersés et ont essayé de s’infiltrer dans les environs. L’opération de recherche et d’élimination se poursuit.

D’où les données sur la deuxième petite percée. Nous parlons de ces groupes errants, avec lesquels les forces spéciales et les combattants aux postes entrent en lutte s’ils sont détectés. D’où un contrôle plus approfondi des voitures sur l’autoroute Volnovakha-Mariupol.

Donc pas de panique ».

Il fait également état de 2 « officiers » américains à la retraite piégés sur place. Serait-ce le général dont tout le monde parle ?

« Azov » peut éliminer 2 officiers américains à Mariupol⚡️

Selon le projet @wargonzo de sources sur la ligne de front du Donbass, basé sur une analyse des interceptions radio des communications ennemies, il y a au moins deux officiers américains retraités de haut rang dans les abris antiaériens d’Azov-Stal.

Selon nos sources, ils sont entrés à Mariupol avec le PMC « Academy » et ne sont probablement pas des employés actifs du Pentagone. Cependant, ils sont des personnes extrêmement importantes pour Washington.

« Ces officiers sont au courant de nombreuses opérations secrètes des États-Unis dans des pays tiers et sont porteurs d’informations extrêmement sensibles pour Washington », a déclaré une source familière de l’analyse des interceptions radio au projet @wargonzo.

Il est également noté qu’afin de dissimuler ces « informations sensibles », les services de renseignement américains sont prêts à ordonner aux militants d’Azov d’éliminer ces deux officiers. On ne sait pas encore avec certitude s’ils sont vivants à l’heure actuelle. »

Avec toutes ces nouvelles, la fin semble vraiment en vue pour Mariupol. Les troupes continuent d’avancer, ayant entièrement capturé le port et maintenant dans le district Primorski au sud-ouest de Mariupol. Il ne reste pratiquement plus que l’usine Azovstal, l’usine Illych au nord de celle-ci dans le district de Kalmiuski, et cette dernière partie de la ville au sud-ouest près du port. Il est probable qu’ils attendront la capture de cette dernière pièce avant de se concentrer pleinement sur les deux positions de l’usine et de décider de la manière de la traiter ou s’il faut l’enfumer d’une manière ou d’une autre.

Entre-temps, Basurin a nié l’utilisation d’armes chimiques mais a déclaré que les forces de la RPD utilisaient plutôt des « lance-flammes » pour brûler les Azov piégés. Bien qu’il semble qu’il fasse référence au lanceur thermobarique RPO-Shmel, et non au lance-flammes classique que la plupart des gens imaginent.

Cette information n’est pas confirmée, mais c’est la rumeur qui circule :

« L’opération de noyade des nazis commencerait aujourd’hui à Mariupol…

Au moins dix camions de pompiers seront soit sur la route, soit déjà à l’usine pour commencer à pomper l’eau de la rivière ou de la mer et à pomper l’eau dans les puits de ventilation en surface qui transportent l’air frais vers le réseau caverneux de tunnels sous le complexe métallurgique d’Azovstal .

Si Azov ferme les puits de ventilation, ils se noieront en quelques jours. S’ils ne ferment pas les puits de ventilation, ils se noieront dans quelques jours. Dans tous les cas, le siège de l’usine sera terminé de manière à ce que l’usine elle-même puisse rester intacte.. »

Selon d’autres infos, le ministère russe de la Défense a annoncé la destruction du système S-300 fourni par la Slovaquie.

https://www.rt.com/russia/553662-s300-missiles-ukraine-slovakia/

Les rapports sont contradictoires car ils disent qu’il a été détruit au sud de Dnipro, mais il existe des vidéos d’un nouveau système S-300 également détruit autour de Kiev qui affirment qu’une unité des forces spéciales russes l’a détruit au sol : https://www.bitchute.com/video/N0mxvnYVX15z/.

Il pourrait s’agir d’un élément du même système ou d’un autre, difficile à dire pour l’instant.

Le ministère russe de la Défense a également annoncé une autre utilisation du missile hypersonique Kinzhal pour détruire un centre de commandement souterrain très fortifié des FAU au sud de Kramatorsk. La question de savoir si un missile hypersonique peut être utilisé comme brise-bunker a fait l’objet de nombreux débats, mais il est clair que la Russie l’utilise ainsi avec succès.

Kadyrov a également déclaré que toute l’Ukraine, y compris Kiev, serait prise. https://news.yahoo.com/chechen-chief-kadyrov-says-russian-003543233.html

Que l’on veuille considérer cela comme une simple fanfaronnade ou comme une vérité, nous devons comprendre qu’il s’agit non seulement d’une possibilité distincte, mais aussi d’une probabilité. Trop de personnes ont été propagandisées par l’Occident pour croire que la Russie a en quelque sorte « échoué » et qu’elle est incapable de prendre la partie occidentale du pays, mais cela est loin d’être la réalité. La Russie n’est pas capable de tout prendre en même temps sur 5 fronts différents. Il y a là une énorme différence et distinction. Mais une fois le Donbass et tout ce qui se trouve à l’est du Dniepr nettoyés, la Russie peut prendre le reste et le fera probablement avec des forces concentrées. Il n’y aura alors probablement que deux fronts, l’un venant du sud qui coupera Odessa et prendra Nikolayev et l’autre qui reviendra du nord vers Kiev. Mais nous garderons cela pour une autre fois, car de toute façon, c’est loin dans le futur.

En ce qui concerne la logistique, la Pologne aurait commencé à expédier (soi-disant) 100 chars T-72 et Bmp-1 à l’Ukraine. Tandis que l’Australie expédie des Bushmasters https://youtu.be/hFmMVL5NTNg

Selon d’autres infos intéressantes qui montrent que la « fermeture du détroit du Bosphore » par la Turquie n’est pas ce qu’elle semblait être, et était en fait un coup plus que subtil contre l’OTAN, le ministre turc de la défense a confirmé que la Turquie interdit strictement à tout navire de l’OTAN de passer dans le détroit également.

« La Turquie ne laissera pas les navires de guerre de l’OTAN entrer dans la mer Noire », a déclaré le ministre de la défense de ce pays, Hulusi Akar. Dans le même temps, il a fait référence à la Convention de Montreux et a déclaré que le passage serait fermé aux navires de guerre des pays qui n’ont pas accès à la mer Noire, rapporte la chaîne de télévision A Haber.

Akar a également admis que la présence de mines dans la mer pourrait être délibérée : elles pourraient avoir été tirées dans le cadre d’un plan visant à faire pression sur Ankara pour qu’elle laisse les dragueurs de mines de l’OTAN entrer dans la mer Noire, ce qui est contraire à la convention de Montreux.

« Nous soupçonnons que les mines ont été délibérément introduites. Elles ont peut-être été tirées dans le cadre d’un plan visant à faire pression sur nous afin que les dragueurs de mines de l’OTAN puissent entrer dans la mer Noire [à travers le détroit]. Mais nous sommes attachés aux règles de la Convention de Montreux et nous ne laissons pas les navires de guerre entrer dans la mer Noire », a déclaré le ministre.

https://www.rt.com/news/553636-turkey-bars-nato-warships-from-black-sea/

Voilà pour la solidarité dans l’OTAN.

Aussi, le premier appel officiel pour ce qui suit : « À la Douma d’État de Russie, le député de Crimée Mikhaïl Sheremet a proposé aujourd’hui de réunir la République de Crimée avec les régions de Zaporizhia et de Kherson dans la province de Tauride au sein de la Fédération de Russie. Les habitants de ces régions ne semblent pas s’en soucier – ils hissent partout des drapeaux russes et se plaignent de l’attitude des autorités ukrainiennes. »

Le secrétaire américain à la Défense Lloyd s’adresse aux troupes ukrainiennes : https://twitter.com/SecDef/status/1513205552700174340

Cela fait suite à de nouvelles révélations sur la profondeur de l’ancrage des structures de commandement (et des troupes) des États-Unis et de l’OTAN en Ukraine. Un journaliste français décrit ici ce qu’il a vu pendant son séjour en Ukraine : https://www.bitchute.com/video/aVZeyycQgXBk/ (vidéo avec traductions)

En bref, il dit qu’il a été choqué de voir des généraux américains diriger tout le spectacle sur le terrain, et il ajoute que leurs noms seront révélés dans un nouvel article du Figaro cette semaine.

C’est une preuve supplémentaire que ce conflit est véritablement entre l’OTAN et la Russie, et que l’OTAN perd gravement.

Un autre rapport indique que « Les États-Unis déplacent leurs unités de quartier général avancé vers les frontières occidentales de l’Ukraine. En particulier, le 5e corps d’armée est déplacé. Cela suggère que ce n’est pas l’état-major général des forces armées ukrainiennes qui contrôle les opérations militaires, mais les officiers de l’OTAN. Et nous sommes en guerre non pas avec un quelconque régime fantoche à Kiev, mais avec l’Occident collectif. »

Bien sûr, à mesure que les choses progressent vers une éventuelle épreuve de force, nous continuons à entendre à quel point l’OTAN est mal préparée : https://twitter.com/Navsteva/status/1513149802527313929.

Mais un nouveau convoi de renforts russes, long de 8 miles, se dirige vers le front nord : https://twitter.com/Dr_ShahidPk/status/1513115975847223296

https://twitter.com/Suriyakmaps/status/1513084749081985026/photo/1

Et d’autres vidéos affluent sur les longues files de renforts russes en préparation de la phase 2.

Pendant ce temps, on nous a dit de croire que ces mêmes troupes russes étaient « à court de munitions, de carburant, de nourriture », etc. Ce n’est qu’une preuve supplémentaire de la propagande totalement risible de l’Ouest et de l’Ukraine.

Et pour parler un peu plus de la phase 2, dans la continuité du dernier rapport. Voici une confirmation supplémentaire des choses que j’ai dites :

« ⚡️⚡️⚡️⚡️#Inside

Le Mi-6 a averti le bureau du président et l’état-major général que la Russie change la tactique de la guerre, maintenant il n’y aura pas de percées profondes à l’intérieur de l’Ukraine, mais un balayage méthodique des places avec des campagnes par étapes. Le nouveau commandant des troupes russes utilisera l’expérience de la guerre en Syrie, en l’adaptant à l’Ukraine, afin d’obtenir des succès dans des opérations militaires spécifiques. »

Il existe une vidéo qu’il faut absolument regarder en complément du dernier Sitrep où nous avons discuté du rapport interne de l’armée américaine de Fort Benning sur la supériorité des BTG russes sur les BCT américaines équivalentes.

Cette vidéo est à regarder absolument à partir de la 27ème minute jusqu’à la fin https://youtu.be/_CMby_WPjk4?t=1578.

Ce spécialiste de l’armée donne une conférence à West Point, détaillant ses découvertes et ses idées sur les opérations russes en Ukraine. Il confirme pratiquement chaque point du rapport de Fort Benning, mais de manière plus détaillée et avec des aides visuelles explicatives, etc.

Voici quelques-uns des points saillants de sa présentation :

  • La Russie possède la défense aérienne la plus avancée et la plus dense, reliée par des données, sur terre.
  • Dans une guerre contre la Russie, l’armée américaine ne peut pas s’attendre à une grande assistance aérienne, au moins pendant les premières semaines. Même les avions furtifs ne seront pas d’une grande utilité pour diverses raisons, explique-t-il.
  • La guerre électronique russe est beaucoup plus avancée et plus « combattante » que celle des États-Unis. La Russie l’utilise dans les escadrons de combat alors que les États-Unis n’en ont pratiquement pas et seulement au niveau de la division.
  • La guerre électronique russe coupe toutes les communications dans de vastes zones le long du front, pas de téléphones portables, de radios militaires, etc. Ils brisent les liaisons GPS avec les drones, les rendant inutiles, et peuvent même griller les fusibles des obus d’artillerie en plein vol.
  • L’armée américaine produit 10 fois plus d’émissions de fréquences qu’une brigade ukrainienne, ce qui la rendrait extrêmement visible pour toutes sortes de moyens de guerre électronique, de drones et d’armes avancées russes.
  • La Russie a beaucoup plus d’artillerie que les États-Unis et une plus grande variété de types de munitions.

Et il y a beaucoup plus.

Et voici une autre confirmation de ce que j’ai écrit précédemment, à savoir que l’artillerie est la seule force réellement efficace dont dispose encore l’Ukraine, et que c’est grâce à elle que l’Ukraine a obtenu la grande majorité de ses gains contre les forces russes. La quasi-totalité des armes fournies par l’Occident se sont avérées presque sans valeur et les systèmes d’artillerie soviétiques hérités du passé continuent d’être les bêtes de somme qui produisent encore quelques résultats. https://voenhronika.ru/publ/vojna_na_ukraine/artillerija_glavnaja_opora_vsu_zachem_na_ukraine_gotovjat_tysjachi_minometnykh_raschetov_dlja_letnikh_bojov_2022/60-1-0-11858

En ce qui concerne l’OTAN et les États-Unis, beaucoup de gens ne semblent pas savoir que les États-Unis ne sont pas aussi entraînés ou puissants qu’ils voudraient le faire croire. J’ai déjà souligné comment, au cours du seul mois dernier, les États-Unis ont presque subi plus de pertes d’avions que la Russie, et les États-Unis ne sont même pas en guerre. Plusieurs F-22, F-35, F-18, Awacs et Ospreys ont été perdus au cours du mois dernier. Un autre bon exemple est que les États-Unis organisent des compétitions de chars en Europe depuis une dizaine d’années, appelées « Strong Europe Tank Challenge ».

https://en.wikipedia.org/wiki/Strong_Europe_Tank_Challenge

Vous pouvez vérifier les résultats vous-même. L’équipe américaine n’a jamais obtenu de meilleur résultat que la troisième place. Les autres années, ils ont obtenu la 6e et la 7e place, soit presque la dernière place – le fond du baril.

Pendant ce temps, dans le biathlon des chars organisé par la Russie dans le cadre des Jeux internationaux de l’armée (plus de 30 pays), voici les résultats de la Russie pour les dernières années https://en.wikipedia.org/wiki/Tank_biathlon.

De l’or chaque année.

Et comme beaucoup d’entre vous l’ont probablement vu il y a plusieurs années, l’Inde, qui utilisait des Su-30 russes, a gravement humilié et dominé la Royal Air Force britannique qui pilotait les jets « Typhoon » les plus avancés de l’OTAN.

https://www.ndtv.com/india-news/indian-air-forces-top-guns-score-wins-in-the-uk-1204336

Vous pouvez consulter de nombreux articles sur ce sujet https://www.rediff.com/news/report/defence-news-iaf-sukhoi-vs-raf-typhoon-controversy-in-the-skies/20150811.htm

Nos avions de la RAF ont été battus au cours d’exercices d’entrainement contre des pilotes indiens dans des avions russes.

La partie la plus choquante de cette humiliation est le fait qu’il y a eu plusieurs rounds, d’abord 1v1, puis 2v2, et enfin 2v1 de chaque variété. Non seulement l’Inde a gagné avec un score parfait de 12-0, mais même lorsqu’un Su-30mki indien a été confronté à deux Eurofighter Typhoons simultanés, il les a battus tous les deux, à 2 contre 1.

Mais le public occidental est tellement propagandisé qu’il ne peut même pas imaginer que son équipement puisse être inférieur, ou pire, que son personnel puisse être inférieur à celui d’autres pays « inférieurs ».

Ce que la plupart des gens ne savent pas, et ne sauraient pas à moins de suivre de près les événements en Ukraine depuis 2014, c’est que lorsque les instructeurs américains ont commencé à affluer, les années suivantes, ils étaient souvent considérés comme la risée des vétérans ukrainiens de la guerre du Donbass. Ils estimaient qu’ils n’avaient rien à apprendre des instructeurs américains « d’élite » et qu’en fait, ils en savaient plus qu’eux sur le combat et la guerre.

Le fait est que de nombreuses troupes ukrainiennes sont beaucoup plus expérimentées et entraînées que les troupes américaines équivalentes, ET les troupes ukrainiennes sont mieux armées. Ce fait est corroboré par la vidéo postée ci-dessus dans la présentation de West Point, où il explique que la plupart des unités américaines n’ont même pas de systèmes anti-aériens et que même les Manpads dans l’armée américaine moderne ne sont en fait pas répandus. Il existe des vidéos comme celle-ci : https://www.bitchute.com/video/UUidj4zPmDAV/ qui montrent une légion géorgienne en Ukraine, et ils sont bien mieux armés que n’importe quelle unité de combat équivalente de l’armée américaine. Ils disposent de toutes les armes les plus récentes, avec une puissance de feu impressionnante. Il y a d’autres photos montrant 4 soldats, chacun d’entre eux armé d’un manpad d’un type différent. Le fait est que l’Ukraine est si bien pourvue en armements « occidentaux » avancés que nombre de ses équipes sont tout simplement mieux armées que n’importe quel homologue occidental standard.

Cela nous ramène donc au concept selon lequel la Russie ne combat pas seulement une force équivalente à celle de l’OTAN, mais aussi une force plus puissante que la plupart des pays de l’OTAN. La seule chose qui manque à l’Ukraine, c’est l’armée de l’air américaine, qui est, en fin de compte, de loin l’arme la plus puissante et la plus importante dont disposent les États-Unis. Dans toutes les autres catégories, les États-Unis n’ont aucune chance contre la Russie.

Je vous laisse avec cette carte du chaudron du Donbass qui peut donner une bonne idée de la disposition des forces là-bas. Le rouge encerclé est l’endroit où le Kinzhal aurait frappé un bunker de commandement du MOD. Si vous considérez chacune de ces croix bleues comme une compagnie d’environ 300 hommes, cela donnerait approximativement une disposition de 40-50.000 hommes dans le chaudron. Si vous croyez les chiffres plus élevés, comme Basurin lui-même l’a déclaré, plus de 90-100.000 hommes pour le chaudron, alors comptez chaque trait bleu comme un bataillon.

Les lignes blanches représentent des percées, comme celle au sud de Niu York (au nord de la ville de Donetsk) et près de Svitlodark vers Bakhmut par les forces de la LPR. À l’extrémité nord-ouest, où vous voyez Kramatorsk et Slavyansk, les forces russes poussent vers Krestyshche. Mais pour l’essentiel, peu de progrès sont attendus avant le début de la phase 2. Avec tout ce qui se passe à Mariupol maintenant, cela semble enfin se rapprocher.

Nightvision

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF