Nous savons qu’ils peuvent saluer, mais peuvent-ils se battre ?


Les joueurs de l’équipe nationale turque de football envoyés en première ligne


Le 16 octobre 2019 – Source The Postillon


Paris, Ras al-Ayn (dpo) – Aujourd’hui, plusieurs footballeurs de l’équipe nationale turque ont été enrôlés dans l’armée turque avec effet immédiat et envoyés dans le nord de la Syrie. Avant ces événements, ils avaient démontré leur enthousiasme pour la guerre par d’ardents saluts militaires après les buts.

« Ils nous ont montré qu’ils préféraient se battre pour la patrie plutôt que de courir stupidement après des ballons pour quelques millions d’euros et vivre une vie de luxe », explique le porte-parole de l’armée turque, Bülent Durmaz. « C’est très honorable et nous voulons bien sûr les envoyer directement dans le feu de l’action ».

Ces hommes ont, après tout, l’âge idéal pour combattre et sont en pleine forme physique.

Merih Demiral et les autres joueurs seraient déjà arrivés dans un quartier contesté de Ras al-Ayn. Là-bas, ils travaillent dur et saluent le patriotisme. On dit déjà qu’ils ont tiré sur des Kurdes, mais heureusement, ces Kurdes se tenaient debout devant un but et ce n’était qu’une question de football.

Comme il est peu probable que ces footballeurs reviennent sains et saufs du front, leur places dans l’équipe nationale seront prises par des joueurs moins aptes à la vie militaire et plus à la vie d’athlète professionnel.

Traduit par Hervé, relu par Kira pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF