Notre Dame : Honte éternelle sur Macron


Par Adam Garrie – Le 16 avril 2019 – Source eurasiafuture.com

La nuit du 15 avril aurait du constituer un moment d’humilité pour le très impopulaire président français Emmanuel Macron. C’est sous sa responsabilité que l’un des monuments les plus connus de son pays, la Cathédrale Notre Dame, a brûlé. Les observateurs décrivent les dégâts comme catastrophiques. Mais loin de faire acte de contrition pour les refus répétés du gouvernement français de financer convenablement les travaux de maintenance et de réparation de la cathédrale, Macron, une fois Notre Dame en grande partie détruite, a jugé pertinent de demander de l’argent au monde entier.

La France est actuellement classée septième économie mondiale selon le PIB. Elle figure depuis longtemps parmi les deux ou trois pays les plus riches d’Europe. Et pourtant, Emmanuel Macron vient solliciter les dons de personnes du monde entier pour financer la reconstruction de Notre Dame. Il ne fait aucun doute que la honte est un sentiment totalement étranger à Macron. Si un monument de visibilité mondiale brûlait dans un pays pauvre ou en développement, il serait tout à fait imaginable que des fonds internationaux soient levés pour aider à sa reconstruction.

L’audace d’un dirigeant politique de l’un des pays les plus riches du monde, qui vient quémander les dons de personnes ordinaires du monde entier, ne peut inspirer que le dégoût, le mépris, et le rejet. La honte de Macron est encore amplifiée par le fait qu’il relevait clairement de la responsabilité de son gouvernement de s’occuper de la maintenance de la Cathédrale, chose à laquelle le gouvernement français a de toute évidence échoué dans les grandes largueurs.

Au vu de l’importance de Notre Dame pour la culture française, la décision honorable que Macron pourrait prendre serait de présenter sa démission, au regard de l’embarras ultime subi par le peuple français du fait de la destruction de Notre Dame. Au lieu de cela, Macron fait l’aumône auprès de pays et des gens bien plus pauvres que lui, malgré le fait que la France est bien assez riche pour reconstruire Notre Dame d’elle-même. Mais il apparaît que Macron entend dépenser l’argent des Français à d’autres fins, et préfère présenter la note au reste du monde.

Adam Garrie

Note du Saker Francophone

Hollande se sera traîné le boulet de Notre Dame des Landes ; et Macron restera donc dans les mémoires comme le président de Notre Dame des cendres.

Traduit par Vincent pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF