La Fed aux abois


Le naufrage de la Federal Reserve US pose les bases du grand krach boursier mondial


Le 18 septembre 2015 – Source  Forum Monétaire

Le non-relèvement de son taux directeur par la Federal Reserve est une mauvaise décision, sapant sa crédibilité, qui est baissière pour les actions US et dans le reste du monde.

 

 

Stewart Richardson, directeur des investissements au RMG Wealth Management LLP à Londres a déclaré mercredi :

«S’ils ne peuvent pas augmenter les taux avec le chômage au niveau où il est, alors vous pouvez être vraiment inquiets au sujet de l’impact potentiel de ce qui se passe sur les marchés émergents, les matières premières, et ainsi de suite. Si ils ne peuvent pas le faire maintenant, ils ne seront jamais en mesure de le faire.»

De Bloomberg : l’angoisse de la Fed donne des raisons aux traders de douter d’un rebond des profits.

Pour Ed Yardeni, président et stratège en chef de Yardeni Research, Yellen peut aussi blâmer Greenspan, Bernanke pour le bordel actuel.

Comme l’a écrit Steen Jakobsen l’économiste en chef de Saxo Bank hier après la réunion de la Fed :

La Fed a manqué l'occasion d'augmenter les taux pour la première fois depuis 2006

Janet Yellen lutte pour maintenir la crédibilité après une conférence de presse peu impressionnante 

Préparez-vous à la récession aux États-Unis pour le premier trimestre 2016

Le dollar US est plutôt baissier à court terme – c’est le seul côté positif de la décision de la Fed, puisque l’on ne commencera à sortir de la déflation globale généralisée que si le dollar US chute – ce qui devrait permettre à l’euro/dollar US de remonter vers 1.1717, pas beaucoup plus. Après on verra.

La Fed ayant admis que, dans la conjoncture déflationniste globale actuelle, les économies US et mondiale ne peuvent même pas supporter une hausse minime de 0,25% de son taux directeur (un très mauvais signal qui a fait peur aux investisseurs), les actions US ont clôturé hier en baisse et les actions asiatiques cette nuit aussi.

Il y a même l’un des membre du FOMC de la Fed qui a réclamé un taux directeur US NÉGATIF comme si l’économie US était ou allait entrer dans une nouvelle récession… On peut oublier pour 2015 tout relèvement du taux directeur US. Cela sent mauvais, le scénario du krach boursier reprend du poil de la bête, d’autant que la Fed a encore perdu de sa crédibilité en s’avérant incapable de rétablir une structure normale des taux courts… c’est-à-dire que l’argent rapporte quelque chose à l’épargnant. Quant aux banques US, dont les actions ont rechuté hier, elles continueront de voir leurs bilans s’affaiblir et ne reprendront pas leurs prêts avec des taux aussi bas.

Voilà ce que Yellen a dit au sujet des taux négatifs qui arrivent aux US. La vérité sur l’économie US que la Fed ne peut plus masquer avec sa pitoyable rhétorique à propos de la pseudo amélioration de l’emploi US. Le QE et autres manipulations consistant à inonder les marchés financiers de liquidité n’ont servi à rien au niveau de l’économie réelle :

La reprise d’Obama aux US en cinq graphiques

Le grand problème qui va se poser bientôt c’est l’impasse budgétaire aux USA, le Congrès républicain étant bien décidé à ne pas voter le relèvement de la limite d’endettement demandée par administration démocrate permettant d’éviter le shut down de l’État américain et de ses services (sauf si Obama revenait sur son deal avec l’Iran sur le nucléaire), ce qui a toutes les chances de conduire au krach boursier fin septembre  début octobre 2015 :

pasted image 0
Évolution de l’endettement global depuis 2000

La crédibilité d’Obama s’évapore aussi vite que celle de la Federal Reserve :

 

Sans titre

Au plan pratique nous avons revendu les longs sur le SOXL, gardé les shorts sur le S&P500, réduit les shorts sur l’or et conservons pour le moment nos comptes clients dans la monnaie de valorisation choisie par ces derniers sans augmenter la part en euros ni diminuer la part en dollars US.

Rechute du S&P500 à 1870 dans un premier temps, idem pour tous les indices boursiers US, européens, asiatiques, etc. qui devraient rechuter sur leurs plus bas récents :

stand

20150916_dub_0

Ceux qui achètent de l’or ont tort, il peut au maximum remonter vers 1.150 USD l’once puis s’effondrer à nouveau…

gold

Lien sur l’Or

http://insolentiae.com/2015/09/22/pourquoi-les-prix-de-lor-narrivent-pas-a-prendre-leur-envol-ledito-de-charles-sannat/

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les commentaires sont fermés.