Quelques pensées avant d’aller dormir

 


Par F.MAN – Le 12 avril 2018 – Source The Saker

Résultat de recherche d'images pour "dream war"
J’ai lu les derniers articles du Saker et me suis inquiété pendant quelques heures au sujet des prochains événements qui pourraient se transformer en la prochaine et dernière guerre mondiale. Je dis la dernière,  parce que personne ne survivra à cette guerre nucléaire, qui est une possibilité bien réelle. Et en pensant à ce que serait la réponse hypothétique de la Russie à l’attaque des AngloSionistes sur la Syrie, je tentais de mettre de l’ordre dans mes pensées et j’en suis venu a cette curieuse association d’idées …

1. Nous savons tous que l’Empire anglosioniste est dirigé par un groupe d’idiots ignorants et abusés (en tous cas cela y ressemble quand vous analysez leur comportement, pas leurs mots) contrôlé par le 0,00001%. Du côté russe, au contraire, c’est un groupe de gens très bien équilibrés, éduqués et intelligents. Des exemples parmi ceux-ci sont, sont Poutine, Lavrov, Pskov, Choigou ou encore Zakharova, pour ne nommer que les plus connus. Maintenant, réfléchissez un instant à leurs homologues de l’autre côté …

2. La guerre en Syrie est perdue pour l’Empire anglosioniste, après l’intervention de la Russie ces dernières années, le gouvernement syrien et ses alliés nettoient lentement et régulièrement leur pays de la vermine terroriste et de leur associés. Cela pourrait prendre du temps, cela pourrait être coûteux en sang et en ressources mais la volonté syrienne de se défendre et de se battre n’a pas été brisée. Il est trop tard pour ça. La question est maintenant de savoir combien de dégâts les armées de l’Empire peuvent causer avant d’être détruites ou refoulées.

3. Les grands perdants sont (ou vont être) les Saoudiens et leurs alliés vassaux du CCG, Israël et bien sûr ces crétins de l’OTAN et de FUKUS [France/UK/USA … proche de « Fuck us » également connus sous le nom d’Empire anglosioniste par leurs amis]. Tant de ressources investies. Des milliards de dollars pour payer les mercenaires (parce que c’est ce que sont les terroristes en Syrie) ; des milliards pour payer les armes et les munitions ; des milliards investis en relations publiques pour mieux présenter leur image aux moutons des opinions publiques occidentales (c’est cher, n’oubliez pas ce baratin n’est pas gratuit) ; des milliards pour laver (ou mieux zombifier) l’esprit du citoyen occidental lambda (devrais-je dire « sujet » ?) ; des milliards investis pour diaboliser la Russie ; les sanctions, etc. Tout cela pour rien. Rendement de l’investissement = zéro.

4. Il n’y aura pas de changement de régime en Syrie. Il n’y aura pas de pipeline du Golfe Persique vers la Méditerranée (du moins pas avec l’Arabie saoudite). Il n’y aura pas de démembrement et de fractionnement de la Syrie. Il n’y aura pas de discontinuité dans le croissant chiite. Le Hezbollah, l’Iran et la Syrie ne vont pas finir cette guerre affaiblis. La Syrie va mettre fin à cette tribulation beaucoup plus unifiée, plus forte et avec une identité et un prestige dans le monde arabe au-delà de l’imagination de tout prévisionniste dans les années précédant la guerre. Tant que la Russie et l’Iran (et secrètement la Chine j’en suis sûr) sont là pour aider, la Syrie ne va pas être vaincue, peu importe le nombre de ressources que l’Empire anglosioniste investit parce que les coûts augmentent de façon exponentielle pour des résultats minimes.

5. Dans l’empire anglosioniste, le 0,00001% deviennent très nerveux, parce que rien ne se passe comme prévu. Ce n’est pas qu’ils avaient un bon plan au début, c’est juste un désastre depuis le début. Mais les catastrophes peuvent s’aggraver, compte tenu des circonstances. Que pouvez-vous attendre des marionnettes aux commandes … vous savez … ce que j’ai écrit en « 1 ». Comme le Saker aime à le montrer, si les choses tournent mal, ils ne savent que doubler le pari perdant.

6. L’Empire sngloSioniste souffre de certains problèmes qui semblent évident et qui deviennent de plus en plus difficiles à cacher au public tels que : la dette ; les monnaies fiduciaires ; l’économie basée sur la spéculation et non sur la production de biens ; la technologie devenue obsolète ; le chômage ; les troubles sociaux ; les problèmes de relations publiques ; l’absence de démocratie réelle ;  les problèmes d’intégration dus à des politiques d’immigration incontrôlées ; la perte de valeurs sociales et morales ; la perte d’un système éducatif de qualité, etc.

Ils sont à quelques pas d’une implosion chaotique, ou d’une révolution, ou d’un effondrement économique et social, ou d’une guerre civile, ou tout cela ensemble, en même temps. Ils sont guidés par la nécessité de continuer à piller tout ce qu’ils peuvent mettre en œuvre, pour maintenir la machine en marche, les 0,00001% à la barre, les masses zombifiées en dessous et « The House of Card » en équilibre précaire. Mais l’entropie du système devient insupportable.

7. L’Empire anglosioniste a besoin d’une guerre pour garder les choses debout à son avantage un peu plus longtemps. La machine tourne depuis quelques années, la spéculation, la liquidation des ressources et les zombies aux ordres font leurs trucs de zombies. Parce qu’une guerre permettrait de résoudre temporairement certains des grands problèmes (et je dis juste pour un certain temps, peut-être 20 ou 30 ans, les problèmes seraient repoussés mais pas effacés) de quel genre de guerre ont-ils besoin ? Juste une petite guerre victorieuse. Le problème étant qu’il n’y en a aucune en perspective. S’il y a une guerre, nous savons tous comment cela va se terminer, et le terme « plein la gueule » est juste une description polie pour en parler. Les pays perdants mentionnés au point « 3 » seraient « probablement » effacés de cette Terre, y compris la plupart de leurs populations et avec leur 0,00001%.

8. Après quelques réflexions, j’en suis arrivé à la conclusion que l’Empire anglosioniste est une entité parasite, qui a pu changer de forme et de nom à travers l’histoire mais qui a maintenu son essence. Elle agit maintenant à travers le corps d’une république américaine transformée en Empire qui se croit indispensable et exceptionnelle mais qui en réalité est complètement subjuguée et apprivoisée, presque ignorante de ce qui se passe réellement. Cette république a besoin d’être nourrie et soignée comme une bête de somme afin d’être saine d’esprit et assez en forme pour permettre au parasite de vivre à ses dépens. Cette bête de somme devrait être nourrie de pays entiers mais le problème qui se pose est que de moins en moins de ces victimes sont démolies et avalées et les proies les plus succulentes sont assez fortes pour résister à ces tentatives voraces. Il peut même tuer la vieille république (aujourd’hui l’Empire) s’il y est forcé mais ce parasite ne peut plus infecter les cibles, car elles sont quelque peu immunisées après avoir déjà eu affaire au parasite (la Russie, l’Iran et la Chine dans leurs temps et cadres historiques).

9. D’un point de vue biologique, un parasite efficace ne veut pas que son hôte meure s’il n’y a pas d’alternative (et il semble qu’il n’y en ait pas). Donc, il n’y aura pas de confrontation directe avec la Russie, il n’y aura pas de guerre. Les 0,00001% bien que psychopathes ne sont pas des idiots, juste des lâches qui veulent vivre. Comme tous les bons parasites, ils ont besoin de leur hôte pour prospérer et une guerre comme celle qui est en perspective tuerait sans aucun doute l’hôte avec eux au final.

10. Après ces pensées, au moins je peux aller dormir maintenant sans penser aux horreurs qu’une dernière guerre mondiale pourrait apporter.

Mise à jour (Après l’attaque) :

Les forces américaines et britanniques ont attaqué la Syrie le 13 avril. L’attaque a été un succès complet selon l’armée, les Médias de grand chemin et le président des États-Unis. Mais selon le ministère Russe de la défense, 71 des 103 missiles ont été interceptés par les forces armées syriennes et leurs systèmes de défense antiaériens (bien que sous surveillance russe probable).

La plupart de ces systèmes d’armes étaient de la vieille technologie soviétique des années 1970. les systèmes de défense antiaériens russes ne sont pas intervenus du tout. Les résultats de l’attaque ont été plutôt médiocres, même si les forces américaines, britanniques et françaises ont utilisé des missiles supposés de dernière génération.

F.MAN

Traduit par Hervé relu par Cat pour le Saker Francophone