Notre connaissance de la Seconde Guerre mondiale est complètement erronée…


« L’histoire de la Seconde Guerre mondiale est faussaire … elle glorifie les vainqueurs et diabolise les vaincus … L’historien Irving est bien plus précis que les historiens courtisans … (qui) ont fait équipe avec les sionistes pour salir et diaboliser les meilleurs historiens de notre temps. »


2015-12-23_11h07_45-150x150Par Paul Craig Roberts – Le 11 juin 2018 – Source paulcraigroberts

Ron Unz est l’un des meilleurs hommes de notre temps. Il cherche la vérité et il soutient ceux qui font la même chose. Dans cet article, il vient défendre David Irving, le meilleur historien du 20ème siècle.

Les sionistes détruisirent les moyens de subsistance de David Irving par la calomnie et la diffamation, parce qu’il publia une lettre de l’ancien chancelier allemand, le prédécesseur de Hitler, à Winston Churchill, lettre qu’Irving trouva dans le dossier de l’éditeur américain de l’histoire de la guerre par Winston Churchill. L’éditeur a empêché Churchill de publier cette lettre dans son livre.

L’ancien chancelier d’Allemagne, qui a échappé aux nazis et vécu en Angleterre, a écrit à Churchill que deux des financiers d’Hitler étaient des juifs qui géraient deux des plus grandes banques en Allemagne. L’un était un dirigeant sioniste. La lettre existe, et il n’y a aucune raison de douter de son honnêteté. Cependant, pour avoir rendu public un document historique important, Irving a été sali par une campagne de propagande vicieuse, le présentant comme « antisémite » et « négationniste de l’holocauste ».

Irving pensait simplement qu’il était historien.

Un autre scrupule d’honnêteté d’Irving, celui qui l’a détruit, était qu’après dix années de recherche, il ne pouvait trouver aucun document qui fournissait la preuve que Hitler avait personnellement mené l’holocauste, ou qu’il en était même informé. Irving a trouvé et rapporté des documents, qu’il a mis à disposition, dans lesquels Hitler émet des ordres interdisant l’extermination des Juifs. Être honnête ne fait pas d’Irving un apologiste de Hitler.

Irving n’a pas dit qu’il n’y avait pas d’holocauste, seulement que les choses se passent dans les gouvernements, tout comme dans les forces de police dont les responsables ne sont pas informés. Je sais, d’expérience vécue, qu’il s’est passé des choses pendant l’administration Reagan, dont le président ignorait l’existence.

L’histoire de la Seconde Guerre mondiale est incorrecte. Elle est écrite pour servir les intérêts de ceux qui ont prévalu. Elle glorifie les vainqueurs et diabolise les vaincus. Comme le dit le vieil adage : « les vainqueurs écrivent l’histoire ». En d’autres termes, l’histoire est égoïste, pas exacte. Les histoires d’Irving sont beaucoup plus précises que celles écrites par les historiens courtisans. Par conséquent, les historiens de la cour se sont associés aux sionistes pour calomnier et diaboliser le meilleur historien de notre temps.

Les deux conférences d’Irving que Ron Unz a retrouvées et incluses méritent votre attention. Irving explique pourquoi l’histoire écrite par les universitaires est inexacte et pourquoi les interprétations correctes sont inacceptables pour les éditeurs et la classe dirigeante.

Les guerres sont de grandes productrices de mensonges parce que la propagande est nécessaire pour motiver les soldats à se battre et pour s’assurer que les populations acceptent les difficultés associées. L’utilisation de l’histoire comme propagande nous empêche d’apprendre de l’histoire. Ainsi continuons nous à faire les mêmes erreurs.

Paul Craig Roberts

Traduit par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

PDF24    Send article as PDF