La NASA confesse asperger du ciel les Américains avec du lithium et d’autres produits chimiques


Par Christina Sarich – Le 7 avril 2016 – Source Waking Times

NASA Chemtrials

Il y a la version officielle pour expliquer pourquoi la NASA pulvérise du lithium dans notre ionosphère, un produit pharmaceutique le plus souvent utilisé pour traiter les personnes souffrant de dépression maniaque ou d’un trouble bipolaire, et puis il y a les raisons probables. Il serait plus facile d’accepter l’explication officielle de la NASA, s’ils n’étaient pas si secrets sur tout ce qu’ils étudient et font dans l’espace. Mais une chose est certaine, le propre personnel de la NASA a admis que le lithium, ainsi que d’autres produits chimiques, sont intentionnellement et régulièrement placés dans notre environnement. Il est possible que bon nombre des propres employés de la NASA ne soient même pas au courant des véritables motivations pour réaliser un tel projet, affichant ironiquement les mêmes comportements que ces produits chimiques / pharmaceutiques sont destinés à inculquer.

Dans la première vidéo explosive, un employé de la NASA (Douglas.e.rowland@nasa.gov) admet que le lithium est pulvérisé dans l’atmosphère, et il dit qu’il est « sans danger pour l’environnement ».

Avant de vous donner l’explication officielle de la NASA sur la pulvérisation de médicaments psychotropes sur des centaines de milliers d’Américains, je voudrais vous indiquer quelques références afin que vous puissiez faire vos propres recherches et découvrir que ce n’est pas une théorie du complot. C’est très réel, et il existe une documentation scientifique suffisante pour corroborer ce que je mets en avant ici :

Un article titré Faisabilité des vaccinations en aérosols chez les humains expliquait comment une augmentation des volumes d’antigène peut être bénéfique en administrant des vaccins par pulvérisations, et pourrait être utilisé dans les « pays en développement et les zones sinistrées. » Le rapport admet aussi que plusieurs milliers de sujets humains ont déjà été vaccinés avec des aérosols de souches atténuées de vraie rougeole et de vaccins de la grippe A. Le rapport exécutif établit plus loin que les vaccinations par aérosol sont idéales pour les « populations nombreuses ». Cela a apparemment été mis en place depuis 2003.

Une autre discussion sur les vaccinations en aérosol peut être trouvée dans le New England Journal of Medicine. « Un essai contrôlé et aléatoire de vaccins aérosols contre la rougeole » indique que ces vaccins ont été testés sur des enfants en Inde, qui n’étaient pas âgés de plus de 9 mois.

L’Organisation mondiale de la santé a fait des recherches sur les vaccins en aérosol depuis des années, tout comme les organismes philanthropiques qui ont des objectifs clairs pour stériliser la population. Il est également intéressant de noter que l’industrie pharmaceutique a été déchargée de toute responsabilité juridique pour médicamenter les masses, car le Congrès lui a accordé une protection juridique contre toutes poursuites en 1986. Cette loi a été contestée, mais confirmée par la Cour suprême des États-Unis en 2011. Beaucoup d’organismes puissants font en sorte que nous « prenions notre médication ».

En fait, de nombreux pays participent à notre vaccination involontaire et forcée, et déversent un nombre inconnu de virus atténués, concoctions chimiques et autres chemtrails sur nos têtes avec une fréquence tenace.

Le Bureau du traitement technologique des gènes (OGTR) a réfléchi au fait de permettre une demande de licence pour PaxVax Australie (PaxVax) pour la libération intentionnelle d’un vaccin OGM constitué de bactéries vivantes dans l’environnement du Queensland, Australie du Sud, Australie-Occidentale et l’État de Victoria. Ils ont prévu de répandre le choléra sur leur peuple.

Selon le régulateur, ce vaccin OGM est défini comme étant à « libération limitée et contrôlée » en vertu de l’article 50A de la Loi de 2000 sur le génie génétique.

Bien sûr, nous ne pouvons pas ignorer les États-Unis. Michael Greenwood a écrit un article indiquant que :

« L’incidence des cas humains de virus du Nil occidental peut être considérablement réduite grâce à la pulvérisation aérienne à grande échelle qui cible les moustiques adultes, selon une étude de la Yale School of Public Health et le ministère de la santé publique de Californie. »

Voilà, j’espère que nous avons prouvé que ceci EST véritablement en train de se passer. Mais pourquoi?

Comme de plus en plus de nations refusent les aliments génétiquement modifiés, et refusent de boire de l’eau fluorée, qui a été désignée comme une neurotoxine par l’un des journaux médicaux pionniers mondiaux, la structure du pouvoir qui désire une population complice doit trouver un moyen de modifier notre neurochimie.

LIRE : La NASA porte le programme de pulvérisation aérien basé sur les chemtrails dans l’espace

Le lithium modifie la façon dont nous pensons, en changeant les niveaux de sérotonine et de noradrénaline sécrétées par notre système endocrinien. Le lithium modifie fortement le système cérébral, mais l’employé de la NASA dans la vidéo ci-dessus indique que « ce n’est pas dangereux » et ne nuit pas à la population. Même les médecins qui prescrivent normalement ce médicament pour les malades mentaux ont dit qu’il était dangereux, parce qu’il est difficile de prendre un dosage correct. Il est certain que la pulvérisation de grandes quantités de lithium dans l’air, sans discernement, par l’intermédiaire d’aérosols, doit être remise en question – mais voici la position officielle de la NASA sur cette pratique :

« Le projet étudie les particules neutres et chargées dans la ionosphère et comment chacune affecte la façon dont l’autre bouge, résultant des courants dans la zone. Les variations importent, parce que toutes nos communications et les satellites GPS envoient des signaux à travers l’ionosphère. Une ionosphère perturbée se traduit par des signaux perturbés, alors les scientifiques veulent savoir exactement ce qui fait que l’ionosphère se comporte de manière spécifique. » (NASA)

Pendant ce temps, au cas où les sur-médicamentés commenceraient à vraiment comprendre ce qui leur est fait, le gouvernement a imposé des consignes de silence au National weather service (NWS) et à la National oceanic and atmospheric administration (NOAA), qui pourraient facilement réfuter les allégations ridicules de la NASA.

The US Navy admits to conducting electromagnetic warfare drills over the Olympic Peninsula. Reader submitted photo.
La marine américaine admet avoir mené des exercices de guerre électromagnétique sur la péninsule Olympique dans l’État de Washington.

 

Notamment, chaque personne qui travaille pour la NASA, le NWS ou NOAA est payée avec les dollars des contribuables. Cela signifie que nous payons pour être médicamentés et empoisonnés.

Voici, pour corroborer l’information donnée par l’employé de la NASA dans la vidéo, le Code 8440 RMMO qui précise exactement l’objectif précis de l’utilisation des infrastructures de lancement Wallops, pour lancer une fusée contenant du lithium thermite :

Objectif : L’objectif principal de cette mission était de tester les méthodes de chargement pour cartouches de lithium hissées sur les prochaines missions Kudeki (Kwajalein, avril 2013) et Pfaff (Wallops, juin 2013), et de vérifier leur fonctionnalité dans des conditions de lancement par fusée et de vol spatial.

Type de fusée : Fusée Terrier MK70 à 2 étages, des Orions améliorée

Lieu : Wallops Range

Lanceur : LMR

Date de lancement : 29 janvier 2013

Heure : 17h50 EST

Résultats des expériences : Les données de thermistance semblaient nominales. Bon rapport de la plateforme optique aéroportée en vidéo et des nuages de lithium ​​enregistrés également visibles par observation du sol.

Nous apprenons aussi de cette alerte spécifique, que le lithium est déversé dans nos cieux depuis 1970. Si vous vouliez médicamenter les masses pour créer des prisonniers stupides et pareils à des esclaves qui ne savent même pas qu’ils sont emprisonnés, c’est certainement une bonne façon de faire. La pulvérisation du lithium dans nos cieux, ainsi que d’innombrables autres bactéries, les virus, les prions, les parasites, les champignons, les carcinogènes, toxines, médicaments hormonaux psychotropes, anti-flore et anti-faune, ainsi que des micro-poussières altérant les gènes ne sont rien moins que des armes biologiques contre les citoyens du monde. Vous pouvez les appeler chemtrails ou autre chose, l’effet est le même.

« La manipulation consciente et intelligente des habitudes quotidiennes et des opinions des masses est un élément important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme invisible de la société constituent un gouvernement invisible qui est le vrai pouvoir de décision de notre pays. […] Nous sommes gouvernés, nos esprits sont façonnés, nos goûts formés, nos idées suggérées en grande partie par des hommes dont nous n’avons jamais entendu parler. Ceci est une conséquence logique de la façon dont notre société démocratique est organisée. Un grand nombre d’êtres humains doivent coopérer de cette manière, s’ils doivent vivre ensemble comme une société qui fonctionne bienDans presque tous les actes de notre vie quotidienne, que ce soit dans le domaine de la politique ou des affaires, dans notre conduite sociale ou notre réflexion éthique, nous sommes dominés par un nombre relativement faible de personnes […] qui comprennent les processus mentaux et les modèles sociaux des masses. Ce sont eux qui tirent les fils qui contrôlent l’esprit du public. » ~ Edward L. Bernays, Maître propagandiste

Christina Sarich est écrivain, musicienne, yogi et travaille dans l’humanitaire avec de vastes compétences. Ses milliers d’articles peuvent être trouvés sur Internet, et ses idées apparaissent également dans des magazines aussi divers que Weston A. Price, Nexus, Atlantis Rising, et l’Institut Cuyamungue, entre autres. Elle a été récemment un auteur vedette dans le journal Traditions sages dans l’alimentation, l’agriculture, et l’art de guérir, et ses commentaires sur la guérison, l’ascension, et le potentiel humain informent une grande part du lexique des nouvelles alternatives. Elle a été invitée à participer à de nombreuses émissions de radio, y compris la Radio sur la conspiration de la santé, le Show du Dr Gregory Smith, et des dizaines d’autres. La deuxième édition de son livre Pharma Sutra sera publiée prochainement.

Source : State of the Nation

Traduit par Poolan Devi, vérifié par Wayan, relu par Catherine pour le Saker Francophone

en.pdf24.org    Send article as PDF   

2 réflexions au sujet de « La NASA confesse asperger du ciel les Américains avec du lithium et d’autres produits chimiques »

Les commentaires sont fermés.