Cinq choses que vous devriez savoir sur l’effondrement


Par Ugo Bardi – Le 15 mai 2018 – Source CassandraLegacy

Ce serait une consolation pour notre faiblesse et nos œuvres, si toutes choses périssaient aussi lentement qu’elles naissent ; mais si les augmentations sont de croissance lente, le chemin de la ruine est rapide. Lucius Annaeus Seneca. 4 BC – 45 AD

Le philosophe romain Lucius Annaeus Seneca fut peut-être le premier dans l’histoire à identifier et discuter de l’effondrement et à noter que « le chemin de la ruine est rapide ». À partir de l’idée de Sénèque, j’ai inventé le terme d’« effet Sénèque » pour décrire tous les cas où les choses tournent mal très vite et j’ai utilisé la science moderne des systèmes complexes pour comprendre pourquoi et comment les effondrements se produisent. Ci-dessus : la pyramide égyptienne de Meidoum, peut-être le premier grand édifice de l’histoire à connaître l’effondrement.

1. L’effondrement est rapide. Il y a environ 2000 ans, le philosophe romain Sénèque a noté que lorsque les choses commencent à mal tourner, elles tournent mal très vite. Il faut beaucoup de temps pour construire un immeuble, une entreprise, un gouvernement, une société entière, une pièce de machine. Et il faut très peu de temps pour que toute la structure craque aux coutures. Pensez à l’effondrement d’un château de cartes, ou à celui des tours jumelles après les attentats du 11 septembre, ou même à des effondrements apparemment lents comme celui de l’Empire romain. Les effondrements risquent de vous prendre par surprise.

2. L’effondrement n’est pas une erreur, c’est une caractéristique de l’univers. Les effondrements se produisent tout le temps, dans tous les domaines, partout. Au cours de votre vie, vous aurez probablement l’expérience d’au moins quelques effondrements relativement importants : des phénomènes naturels tels que des ouragans, des tremblements de terre ou des inondations, des effondrements financiers majeurs comme celui de 2008 et vous pourriez aussi voir des guerres et des conflits sociaux violents. Et vous risquez de vivre des catastrophes personnelles à petite échelle, comme perdre votre emploi ou divorcer. Personne à l’école ne vous a appris à gérer les effondrements, mais il vaut mieux apprendre au moins quelque chose de la « science des systèmes complexes ».

3. Aucun effondrement n’est jamais complètement inattendu. La science des systèmes complexes nous dit que les effondrements ne peuvent jamais être prédits avec précisions, mais ce n’est pas une raison pour être pris au dépourvu. Vous ne savez peut-être pas quand un tremblement de terre va frapper, mais si vous vivez dans une zone sismique, vous n’avez aucune raison de ne pas prendre de précautions, comme avoir des outils et des provisions d’urgence. La même chose vaut pour vous défendre, vous et votre famille contre les voleurs, les bandits et toutes sortes de mauvaises personnes. Et faire des plans en cas d’agitation politique ou de problèmes financiers. Vous ne pouvez pas éviter certains effondrements, mais vous pouvez sûrement être préparé pour y faire face.

4. Résister aux effondrements est généralement une mauvaise idée. L’effondrement est la méthode que l’univers utilise pour se débarrasser de l’ancien pour faire de la place au nouveau. Résister à l’effondrement signifie s’efforcer de garder quelque chose de vieux en vie alors que ce pourrait être une meilleure idée de le laisser reposer en paix. Et si vous y réussissez pendant un certain temps, vous risquez de créer un effondrement encore pire, c’est typique. La science des systèmes complexes nous dit que la principale raison de l’effondrement de Sénèque est la tentative de l’enrayer. Alors, laissez la nature suivre son cours et sachez que ai certains problèmes peuvent être insolubles, ils  peuvent certainement être certainement aggravés.

5. L’effondrement peut ne pas être un problème mais une chance. L’effondrement n’est rien d’autre qu’un « point de bascule » d’une condition à l’autre. Ce qui ressemble à un désastre n’est peut-être qu’un passage vers de nouvelles conditions qui pourraient être meilleures que les anciennes. Donc, si vous perdez votre emploi, cela peut vous donner l’occasion d’en chercher un meilleur. Et si votre entreprise fait faillite, vous pouvez en commencer une autre sans faire les mêmes erreurs. Même les catastrophes telles que les tremblements de terre ou les inondations peuvent être l’occasion de comprendre quel est votre rôle dans la vie, ainsi que de vous donner une chance d’aider votre famille et vos voisins. Les philosophes stoïciens (et Sénèque en était un) ont compris ce point et nous ont dit comment maintenir son équilibre et son bonheur même au milieu des difficultés.

Ugo Bardi est professeur de chimie physique à l’Université de Florence, en Italie. Ses intérêts de recherche englobent l’épuisement des ressources, la modélisation de la dynamique des systèmes, la science du climat et les énergies renouvelables. Il est membre du comité scientifique de l’ASPO (Association pour l’étude du pic pétrolier) et des blogs en anglais sur ces sujets à « Cassandra’s Legacy ». Il est l’auteur du rapport du Club de Rome, Extrait : Comment la quête de la richesse minière mondiale pille la planète (Chelsea Green, 2014), Les limites de la croissance revisitée (Springer, 2011) et L’effet Sénèque (Springer 2017) parmi de nombreuses autres publications savantes.

Traduit par Hervé, relu par Cat pour le Saker Francophone