Alerte:
Les Loups sont encore dans Paris.

Le Saker Francophone – Le 17 mars 2015

Ceci

2015-03-17_14h04_06Les ventes de Libération

2015-03-17_13h57_02

2015-03-17_14h11_242015-03-17_14h12_58

explique-t-il cela?

L’INFÂME LISTE NOIRE 

La semaine dernière, une personne faisant profession de journaliste et émargeant au quotidien Libération, a cru bon de diffuser une liste noire de sites internet et d’individus indépendants qui n’ont pas l’heur de lui plaire.

Le motif: ce sont des sites prétendument pro-russes ou plus exactement des sites qui révèlent une face des événements qui se déroulent en Ukraine que cette personne souhaiterait ne pas voir, et surtout ne pas voir divulguer.

Le Saker Francophone a l’honneur d’apparaître sur cette liste.

Je répondrai simplement cela: si les journalistes travaillant (?) pour cet organe de presse glorieux que fut Libération, in illo tempore, fondé par Jean-Paul Sartre (rien que ça!)  est devenu aujourd’hui, malgré les subventions copieuses des contribuables, dix millions d’euros en 2013, un opuscule quasi confidentiel, ils ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes.

S’ils avaient fait leur métier correctement nous n’aurions aucune raison d’être.

Je comprends leur angoisse à voir venir le jour où leurs maîtres devront se passer de leurs services, les obligeant à vivre, comme tout un chacun, la dure réalité matérielle du moment. Les mauvaises habitudes ça se prend vite.

Je comprends que dans la guerre psychologique qui fait rage, la communication soit une arme capitale. Et cette guerre, comme toutes les guerres, engendre son lot de mercenaires d’opérette et de trafiquants de vérité, prêts à se vendre au plus offrant.

Je ne vous reproche rien, tout ceci est malheureusement dans l’ordre des choses, les temps sont durs, surtout lorsque l’on a été choyé trop longtemps.

En revanche, ce que je n’arrive pas à vous pardonner, c’est le procédé; là, vous avez fait fort, très fort.

La dénonciation, comme au meilleur temps de l’occupation nazie en France, vraiment Sartre nous manque.

La dénonciation, comme au temps du sénateur Joseph McCarthy aux États-Unis dans les années 1950, là c’est Charlot qui nous manque.

La dénonciation, comme à l’époque des purges staliniennes, paix à tes cendres Solzhenitsyn, tu nous manques aussi.

Et, cerise sur le gâteau, la dénonciation doit être portée à la maréchaussée.

Le sens de l’honneur a plus souvent inspiré les voyous que les bourgeois. Jamais un voyou, un vrai, n’aurait fait ça, se plaindre dans les jupons des pandores, rigole d’où tu es Brassens. Finalement vos vilenies ne font même pas de vous des voyous. Vous resterez les bourgeois que vous êtes, petits, très petits, encombrés d’une névrose sexuelle, typiquement Libé, que vous peinez à dissimuler: «Je procède de la même façon que pour dénoncer les pages de pédophilie…»

Vous ne me faites pas rire, charmante Elvire, pas du tout.

Et pour finir une adresse à nos lecteurs et à tous les lecteurs des sites stigmatisés.

Si vous ne voulez pas voir bientôt cet écran s’afficher en vous connectant chez nous.

Connectez-vous, faites connecter vos amis et connaissances aux sites qui pensent que la vérité n’est pas un monopole des puissants.

Nous sommes tous des bénévoles, votre action sera pure et libre de tout lien à caractère mercantile, financiers ou publicitaire.

Pour parfaire vos connaissances

2015-03-17_14h05_55

2015-03-17_14h08_03

2015-03-17_13h57_02
Source http://www.ojd.com/Support/liberation
2015-03-17_13h48_02
La diffusion payée en France de Libération. Sources : OJD. Wikipédia
2015-03-17_13h53_14
Source http://www.ojd.com/Support/liberation

Le Saker Francophone

Rappel: La liste infâme

 

 

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF