Comment protéger votre économie locale contre le Grand Reset


Par Brandon Smith − Le 5 février 2021 − Source Alt-Market

Au fil des ans, j’ai beaucoup écrit sur le concept de « décentralisation » et de localisation économique, mais je pense que ces idées sont difficiles à visualiser pour certaines personnes sans motivation appropriée. Je veux dire par là qu’il ne suffit pas que le modèle centralisé actuel soit destructeur et corrompu ; il doit commencer à s’effondrer ou à montrer ses vraies couleurs totalitaires avant que quiconque ne fasse quoi que ce soit pour se protéger.

Malheureusement, la majorité des gens ont tendance à n’agir que lorsqu’ils ont touché le fond.

Au cours des derniers mois, la situation de confinement avec la pandémie a suffisamment réveillé de nombreux conservateurs et des modérés. Nous avons pu constater les effets financiers des restrictions liées à la pandémie dans les États bleus [Démocrates, NdT], avec la fermeture de centaines de milliers de petites entreprises, l’implosion des recettes fiscales et la délocalisation de millions de personnes vers les États rouges [Républicains, NdT] juste pour échapper à l’environnement oppressif.

Heureusement, les régions conservatrices ont été assez intelligentes pour empêcher l’autodestruction en restant pour la plupart ouvertes. En fait, les États rouges ont largement surpassé les États bleus en termes de reprise économique, précisément parce qu’ils refusent de se soumettre à la tyrannie médicale.

J’ai récemment décrit cette dynamique en détail dans mon article « Les économies des États bleus s’effondreront bientôt – mais entraîneront-elles les États rouges avec elles ? »

Les données sont indéniables : les États et les villes qui appliquent des mandats de confinement meurent, les États qui ignorent les mandats survivent. Cependant, avec une présidence Biden, il est fort probable que le gouvernement fédéral cherche maintenant à obliger tous les États à respecter ces mandats. En d’autres termes, le confinement deviendra une question nationale plutôt qu’une question d’État.

Pour l’instant, M. Biden fait comme si la réouverture était pour bientôt, mais comme je l’ai déjà noté par le passé, l’agenda du Reset ne le permettra jamais. Une réouverture, si elle a lieu, sera de courte durée et les confinements reviendront. Nous assistons déjà à la présentation au public d’un nouveau récit concernant les « mutations du virus de la Covid-19 », qui sont supposées être « plus mortelles » que l’épidémie initiale de Covid-19. Il s’agit donc d’une menace nouvelle et utile que l’establishment exploitera pour justifier davantage de mesures de confinement et de restrictions.

Au-delà des mandats relatifs à la pandémie, il existe également de nombreuses politiques de Reset qui seront mises en œuvre sous l’administration Biden, notamment des décrets et des lois liées au « Green New Deal » qui prétendent réduire les émissions de carbone. En réalité, ces mesures auront pour effet d’anéantir la production de ressources. Des millions d’emplois seront perdus et des industries entières seront effacées à moins que les conservateurs n’agissent pour arrêter Biden dans sa course.

Cela signifie qu’il faut faire bien plus que de bloquer par des manœuvres politiques. Nous allons devoir utiliser des stratégies concrètes pour reprendre le contrôle de la gestion des ressources au sein des États. Les politiques globalistes inutiles en matière de carbone, concoctées par des entités comme l’ONU n’ont pas leur place dans la planification économique américaine. Il faut faire passer le message qu’elles ne seront jamais acceptées ici.

Le temps presse pour se préparer. Les confinements reviendront d’ici quelques mois et cette fois, ils seront appliqués au niveau fédéral. Les conservateurs doivent être prêts à défier ces ordres s’ils veulent garder un espoir de sauver leurs économies locales. Cela va demander des efforts individuels pour stocker les produits de première nécessité et sécuriser ses finances, mais en fin de compte, une organisation plus large sera nécessaire pour résister à la tempête.

Les conservateurs doivent établir des coalitions de comtés et d’États, et certaines mesures économiques devront être appliquées pour se protéger des dégâts. Le gouvernement fédéral et M. Biden tenteront de punir les États rouges qui refusent de se soumettre, et nous devons être prêts à faire face à cette éventualité.

Voici quelques moyens par lesquels les communautés conservatrices peuvent arrêter l’agenda du Reset

Localisation

À plus petite échelle, les conservateurs peuvent accomplir beaucoup en changeant simplement leurs habitudes d’achat. Si vous faites 80 % de vos dépenses de détail dans des magasins à grande surface et des points de vente en ligne comme Amazon et seulement 20 % dans des petites entreprises locales, alors essayez de changer ce ratio. Dépensez 80 % dans des entreprises locales et 20 % dans des magasins d’entreprise. Oui, les petites entreprises ont tendance à coûter un peu plus cher, mais à qui voulez-vous vraiment que votre argent aille ? Voulez-vous que votre argent remplisse les poches des magnats internationaux des entreprises qui s’efforcent de détruire vos libertés et de saper votre économie ? Ou voulez-vous que votre argent circule localement ?

Les particuliers peuvent également créer leur propre entreprise à partir de chez eux en se concentrant sur la production de biens de première nécessité ou sur les compétences nécessaires. Ils peuvent créer une petite coopérative commerciale et encourager la communauté à acheter localement. Souvent, les gens ne savent tout simplement pas combien de services sont disponibles auprès des petites entreprises de leur région, alors ils s’adressent automatiquement aux fournisseurs de la grande distribution. Les petites entreprises doivent travailler ensemble pour changer la dynamique.

Cette stratégie s’étend également aux exploitations agricoles locales. Les consommateurs et les épiceries doivent acheter une plus grande partie de leurs produits auprès des exploitations agricoles de la région et moins auprès des chaînes qui expédient des produits d’autres pays. Il y a des millions d’acres de terres agricoles aux États-Unis qui ne produisent pas du tout de nourriture parce que ces exploitations sont payées par le gouvernement fédéral pour ne pas le faire. Il est primordial d’encourager la production alimentaire locale pour rester à l’abri d’un contrôle centralisé.

Refus organisé de se conformer

Le problème avec les conservateurs est que nous avons tendance à être tellement indépendants que nous évitons de nous organiser. C’est un problème car cela conduit à l’auto-isolement. Pendant les périodes de confinement de la pandémie dans les États bleus, certaines entreprises appartenant aux conservateurs ont refusé de se conformer à la réglementation, mais elles ont été laissées pour la plupart à elles-mêmes sans aucune aide de la communauté au sens large. Si davantage d’entreprises s’alliaient et protestaient en tandem, il serait beaucoup plus difficile de faire fermer des dizaines ou des centaines d’entreprises défiantes, travaillant ensemble, que quelques unes seulement.

Par extension, il ne suffit pas que les conservateurs s’opposent aux confinements et exigent que les entreprises restent ouvertes, nous devons également défendre les entreprises qui agissent. Nous devons les soutenir avec notre argent et faire obstacle à toute tentative de fermeture. Elles prennent un grand risque pour nous, nous devons donc être prêts à prendre des risques pour elles.

Imaginez que Biden tente de faire valoir un ordre national de confinement et que plus de la moitié des entreprises du pays l’ignorent ? Et si les patrons refusaient de laisser les agences fédérales intimider leurs entreprises ? Les mesures de confinement seraient annulées et Biden aurait peu de recours.

Établir des réseaux de troc

Dans le cas où l’économie américaine s’effondrerait complètement, nous devons créer des mesures d’urgence pour éviter une perturbation totale des échanges. Sans commerce, les populations deviennent désespérées car personne n’a la capacité de subvenir à tous les besoins en permanence. Les gens doivent pouvoir échanger des biens et des services sur un marché ouvert.

Les réseaux de troc sont une base fondamentale, la solution universelle en cas d’effondrement économique. Toutes les sociétés de l’histoire moderne ont utilisé les marchés de troc pour se maintenir à flot pendant une crise financière et pour contourner les contrôles économiques des gouvernements. Nous devons être prêts à faire de même.

Les conservateurs doivent commencer à organiser des réseaux de troc au sein de leurs communautés dès maintenant. Peu importe que vous troquiez avec quelques personnes ou des centaines ; le processus doit commencer quelque part.

Pourquoi est-ce si important ? Parce qu’il y a de fortes chances que le gouvernement fédéral tente de punir fiscalement tout État ou comté qui s’oppose aux mesures de confinements et aux politiques de Reset. Cela signifie que le gouvernement cherchera d’abord à couper le financement fédéral aux États rouges. En pleine crise économique, de nombreuses régions sont devenues dépendantes de la relance fédérale comme béquille, et cette dépendance les rend vulnérables au contrôle.

Pour se rebeller véritablement contre le Reset, les économies locales doivent être libérées de la surveillance ou des conséquences fédérales. Grâce à la mise en place de réseaux de troc et à l’utilisation éventuelle de monnaies locales et de devises alternatives, le public craindra moins les représailles économiques.

Reprendre la gestion des ressources locales

Nous avons déjà vu des tentatives de Biden pour perturber la production de ressources énergétiques à base de carbone comme le pétrole et le charbon. Franchement, il est grand temps que les États et les comtés reprennent le contrôle des terres fédérales. Le gouvernement étouffe la production américaine depuis des décennies, ce qui a nui aux communautés rurales en particulier.

Dans ma région, l’EPA a essentiellement détruit l’industrie de la récolte du bois par des réglementations injustes. Cela a conduit à une mauvaise gestion fédérale des forêts au point que le risque d’incendie est devenu un problème majeur. Tous les jeunes hommes du comté travaillaient comme bûcherons pour subvenir aux besoins de leur famille ; maintenant, ils doivent partir ou travailler comme pompiers en forêt. C’est le monde à l’envers. Et cela se produit alors que les prix du bois d’œuvre aux États-Unis montent en flèche.

Les comtés et les États conservateurs doivent reprendre la gestion des terres et des ressources et permettre le retour d’une production raisonnable. M. Biden ne devrait pas avoir son mot à dire sur le fait de savoir si les puits de pétrole du Dakota du Nord restent opérationnels ou non, si les mines de charbon de Virginie occidentale restent ouvertes, ou si les arbres du Montana sont exploités de manière sélective. Tant que la majeure partie de la richesse issue de la production des ressources reste dans l’État où les ressources ont été récoltées, je ne vois aucun inconvénient à ce genre de réaction.

Si le gouvernement fédéral tente de riposter en supprimant les fonds fédéraux, cela n’aura pas d’importance car les États produiront des emplois et des richesses pour eux-mêmes de manière indépendante.

L’immunité contre l’annulation de la culture

Dans notre environnement politique actuel, il est devenu une réalité que la gauche dure peut et va essayer de nuire aux personnes qui s’opposent à son idéologie. Les grandes entreprises technologiques et le gouvernement les aident à le faire. Aujourd’hui plus que jamais, les conservateurs qui souhaitent rester libres d’exprimer leurs opinions et de partager des faits contraires au discours de gauche doivent chercher à se protéger contre l’élimination. Mais comment y parvenir ?

D’abord, nous pouvons travailler pour nous-mêmes. Être travailleur indépendant signifie ne jamais avoir à craindre d’être licencié à cause de ses opinions politiques. Ou bien, les conservateurs doivent travailler pour les conservateurs. Cela signifie que les entreprises conservatrices doivent se concentrer sur l’embauche d’employés conservateurs, et si les gauchistes tentent d’attaquer un individu, ces entreprises peuvent facilement l’ignorer. Bien sûr, cela signifie aussi que les consommateurs conservateurs doivent commencer à dresser une liste des entreprises conservatrices qui ont prouvé qu’elles étaient immunisées contre les pressions de la gauche. Nous devons soutenir ces entreprises.

Les conservateurs devraient également examiner la possibilité de mener des campagnes pour créer davantage de plates-formes alternatives aux Big Tech et aux médias sociaux. Nous avons besoin de plus de fournisseurs de services web qui soient détenus par des personnes qui respectent la liberté d’expression. Nous pourrions même avoir besoin de notre propre Internet.

Toutes ces choses sont possibles, mais cela demande de l’organisation et des efforts. Les communautés conservatrices peuvent devenir des havres de paix pour les libertés civiles, mais cela signifie que nous ne pouvons plus être isolés les uns des autres. Nous devons être connectés par plus que nos principes, nous devons aussi être connectés par des actions.

Brandon Smith

Traduit par Hervé, relu par jj pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Une réflexion au sujet de « Comment protéger votre économie locale contre le Grand Reset »

Les commentaires sont fermés.