Poutine s’en prend au parti « démocrate » US


« …Vous n’avez aucune classe, vous êtes mauvais joueurs, apprenez à perdre élégamment, seule la Russie a cru en la victoire de Trump »



Tyler Durden's picturePar Tyler Durden – Le 23 décembre 2016 – Source Russia Insider

Couvrant de nombreux sujets, de la politique étrangère au budget russe, au prix du pétrole, aux allégations de dopage sportif ainsi qu’aux élections américaines lors de sa conférence de presse habituelle en fin d’année, le président russe Vladimir Poutine a éreinté le parti démocrate américain disant : « Le parti appelé démocrate a clairement oublié le sens originel de ce mot… » Ajoutant : « L’utilisation des ressources administratives publiques (par les démocrates) est absolument sans vergogne. »

Il a poursuivi l’admonestation en disant que « des figures exceptionnelles de l’histoire américaine, sorties des rangs du parti démocrate, risqueraient de se retourner dans leurs tombes. Pour Roosevelt, c’est certain. Les démocrates perdent sur tous les fronts et cherchent ailleurs quelque chose à blâmer. Selon moi… Comment le dire ? … Ils dégradent leur propre dignité. Il faut savoir perdre avec dignité… Les perdants cherchent toujours quelqu’un à blâmer, mais ils devraient d’abord se tourner vers eux-mêmes. »

Poutine a ensuite déclaré [au sujet de la fuite des emails du parti démocrate] : « Ce qui est le plus important, c’est ce qui a été révélé, ce n’est pas comme si les gens avaient inventé cette information – ce qu’ils ont rapporté est vrai. On a vu comment le parti démocrate a manipulé le système contre Bernie Sanders. Au lieu de s’excuser, ils ont cherché des gens à blâmer. »

Poutine a ajouté que la question de savoir qui a piraté le serveur du parti démocrate aux États-Unis n’avait pas d’importance, mais que les piratages ont révélé la manipulation de l’opinion publique là-bas.

Poutine s’est également moqué du système électoral « archaïque » des États-Unis, qui, selon lui, « est un problème » et qu’il leur incombe de le régler, mais il a admis que « les États-Unis sont un grand pays ». Il a également parlé de Trump, louant le président élu pour sa victoire, et a déclaré que ce n’était pas une surprise. « Jusqu’à la fin, personne ne croyait qu’il allait gagner, sauf nous. » Il a attribué la victoire de Trump à sa capacité à « prendre le pouls de l’humeur de la société ». Ajoutant : « Il a persévéré sur sa route, même si personne ne croyait qu’il gagnerait, à part vous et moi. »

Le président russe a déclaré vendredi qu’il voulait des relations constructives avec les États-Unis sous la présidence de Donald Trump.


Poutine a également reconnu son propre soutien croissant parmi les électeurs républicains aux États-Unis : « Je ne dis pas que c’est pour ma personne qu’une grande partie des électeurs républicains soutiennent le président russe… Cela signifie simplement qu’ils ont la même idée que nous sur la façon dont le monde devrait fonctionner, de nos dangers et problèmes communs. »

En outre, Poutine a commenté les propos de Trump sur la nécessité de renforcer l’arsenal nucléaire des États-Unis, disant que c’était parfaitement normal. Trump avait tenu ces propos dans un tweet jeudi, apparemment en réponse aux propres commentaires de Poutine plus tôt dans la journée. Mais Poutine a déclaré qu’il était surpris par le foin que ce tweet de Trump avait causé, et par le lien qui a été établi avec ses propres déclarations concernant les plans de la Russie pour moderniser son propre arsenal nucléaire.

Poutine a déclaré jeudi que l’armée russe était « plus forte que tout agresseur potentiel ». Il a clairement indiqué vendredi qu’il ne considérait pas les États-Unis comme un agresseur potentiel.

« J’ai été un peu surpris par les déclarations de certains représentants de l’administration américaine actuelle qui, pour une raison quelconque, ont commencé à déclarer que l’armée américaine était la plus puissante du monde, a déclaré Poutine, personne ne remet cela en question. »

Article original paru sur Zerohedge 

Traduit et édité par jj, relu par Cat pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Send article as PDF