ExxonMobil a pris un gros coup derrière la tête


Il s’agit de l’un des piliers sous-jacents de décennies de fanfaronnades : ses réserves de pétrole.


Par Steve LeVine – Le 22 février 2017 – Source quartz

ExxonMobil

Dans une annonce faite aujourd’hui, Exxon a déclaré avoir fortement baissé ses réserves prouvées de pétrole de 19,3%, ce qui constitue une donnée fondamentale de la valeur d’une compagnie pétrolière. À la fin 2016, Exxon avait 20 milliards de barils de réserves prouvées, contre 24,8 milliards un an plus tôt. Cela comprend l’effacement des 3,5 milliards de barils des réserves prouvées d’Exxon dans les sables bitumineux du champ canadien Kearl. Les prix bas du pétrole de l’année dernière ont rendu peu rentable l’idée de forer le bassin Kearl, qui était au cœur de la stratégie de croissance d’Exxon.

En outre, pour la deuxième année consécutive, Exxon n’a pas réussi à remplacer toutes les réserves qu’elle a pompées – en 2016, elle n’a remplacé que 65% de ses réserves produites. En 2015, elle a remplacé seulement 67%. Avant ces deux dernières années, Exxon avait remplacé au moins 100% de sa production, chaque année depuis 1993.

Aussi mauvaise que soit cette nouvelle, elle était attendue : Exxon avait signalé qu’elle mettrait à jour ses réserves en 2016 et les analystes s’attendaient à ce que la compagnie ne remplace pas ce qu’elle avait pompé.

Ce qui n’a pas été prévu, c’est l’impact sur les performances à plus long terme d’Exxon. Presque tous les ans, lorsque Exxon annonce ses résultats, les versements de dividendes, les résultats de remplacement de réserve et presque tous les autres résultats annuels importants, il explose son record à 10 ans dans cette catégorie pour démontrer sa main ferme et fiable sur la barre.

Cette fois-ci, le record de 10 ans n’a pas été battu : les échecs du remplacement des deux dernières années et la dépréciation de 2016 ont foré un trou dans la prétendue moyenne de remplacement des réserves à 10 ans d’Exxon – elle est tombée à 82% en 2016, alors qu’elle était de 115% un an plus tôt.

Steve LeVine

Note du Saker Francophone

Ce n'est pas pour rien que nous publions régulièrement des articles autour de notre modèle énergétique. C'est le cœur de notre économie et il est de nature à changer totalement notre idée de faire société ou même de société. La descente est toujours beaucoup plus difficile que la montée. Cette nouvelle est un cygne noir.

Traduit par Hervé, vérifié par Julie, relu par nadine pour le Saker Francophone

Enregistrer

Enregistrer

PDF24    Send article as PDF   

Une réflexion au sujet de « ExxonMobil a pris un gros coup derrière la tête »

Les commentaires sont fermés.