Qu’est-ce qui ne va vraiment pas avec Russia Today et Sputnik?


Saker US
Saker US

Par le Saker – Le 31 octobre 2017 – Source The Saker

Aujourd’hui, je vais aborder un sujet qui m’attriste beaucoup, mais que je ne peux ignorer, ne serait-ce que parce beaucoup d’autres l’ont aussi relevé et m’ont interrogé à son propos : qu’est-ce qui ne va vraiment pas avec Russia Today et Sputnik?

Nous savons tous que le gouvernement américain a entrepris de persécuter ces deux organes de presse russes aux États-Unis en les forçant d’être les seuls médias étrangers à s’enregistrer comme agents étrangers parce que, selon l’administration Trump, ce ne sont pas de véritables journalistes, mais des « organes russes de propagande ». De même, en France, le président Macron a refusé d’accréditer RT pour les mêmes raisons. Donc, à en juger par ces réactions, nous pourrions être excusés de penser que RT & Sp ont fait du bon travail.

Oui, en effet, ils l’ont fait et le font.

Il ne fait aucun doute que RT & Sp ont changé le paysage politique en Occident en proposant un point de vue alternatif. En outre, certains de leurs programmes ont véritablement été innovants et absolument splendides. Le Cross Talk de Peter Lavelle mérite les plus grands éloges et Lavelle lui-même est vraiment un héros de la guerre de l’information. Il y a clairement à RT & Sp ceux qui « comprennent » et qui veulent faire les bonnes choses. Jetez un œil sur cette splendide annonce pour l’émission Watching the Hawks :

Et puis il y a la superbe Margarita Simonyan, la rédactrice en chef du réseau d’information RT et de l’agence de presse internationale publique Rossiia Segodnia.  Son intelligence, son assurance et son humour semblent lui avoir valu une haine particulièrement féroce de la part des Anglosionistes. Ces prochains jours, j’espère publier une traduction de l’une de ses récentes interviews qui permettra aux anglophones de prendre la mesure de cette femme remarquable. Ici, je ne partagerai avec vous que son merveilleux sens de l’humour. Regardez cette vidéo intitulée : RT exposed in leaked video : Watch how evil ‘Kremlin propaganda bullhorn’ REALLY works (RT démasquée dans une vidéo fuitée : regardez comment fonctionne VRAIMENT l’affreux ‘mégaphone de la propagande du Kremlin’) :

Splendide, non?

Mais il y a une face beaucoup plus sombre de RT & Sp.  Beaucoup d’entre vous, mes lecteurs, m’ont écrit pour se plaindre non seulement d’émissions et d’articles stupides, mais aussi sur beaucoup de matière qui semble écrite par des propagandistes anglosionistes. Hélas, votre remarque est tout à fait correcte. Lisez ce tout récent article de RT : To heaven and beyond : Artist depicts bizarre Russian Orthodox space mission (Au paradis et au-delà : un artiste peint une étrange mission spatiale orthodoxe russe), qui comprend les représentations suivantes de prêtres orthodoxes :

Pour toute la Russie un peu instruite, ce genre d’« art » ressemble à l’ancienne propagande anti-religieuse du régime bolchevique russophobe et à son soi-disant « Plan quinquennal athée », l’invention de Iemelian Iaroslavskii (de son vrai nom Mineï Israïlevitch Gubelman) que le toujours « politiquement correct » Wikipédia présente comme « athée et militant anti-religieux, il a été l’éditeur du journal athée satirique Bezbojnik (le Sans-Dieu) et a dirigé la Ligue des militants athées », ce qui, à première vue, n’est pas faux. Mais si vous replacez les activités de Gubelman dans leur contexte, le meurtre de masse génocidaire des chrétiens orthodoxes et, en particulier, du clergé orthodoxe, vous réalisez que ce qu’a fait Gubelman est exactement ce qu’a fait Julius Streicher pour les Nazis : tous deux ont fourni le « fonds propagandiste » pour le meurtre de masse de personnes. La différence ? Streicher a été condamné à mort par le Tribunal de Nuremberg, affreusement torturé, et finalement exécuté. Et Wikipédia ne le présente pas comme un « polémiste anti-juif », bien sûr.

La propagande bolchévique “athée” originale

Vous vous demandez peut-être ce que RT a à dire sur le soi-disant « art » de Vladimir Malakhovskiy (que l’article de RT présente comme un « artiste conceptuel »). Pas grand chose, en réalité : « Tout cela fait partie de la vision futuriste d’une mission spatiale russe orthodoxe par un artiste russe, brouillant les limites entre croyance religieuse et réalisme athée de l’exploration de l’espace » et « Le vaisseau porte des icônes orthodoxes sur toute sa surface et remplaçant apparemment même des batteries solaires. Après tout, qui a besoin d’énergie solaire quand il a la foi ? » Clairement, le salaud (anonyme) qui a écrit cet article a ressenti la nécessité d’ajouter un peu de son propre « humour » à cet article déjà « hilarant ».

Donc comment se fait-il que RT semble avoir engagé un Gubelman moderne pour faire exactement la même propagande ?

D’après ce que je sais par différents contacts personnels, RT & Sp sont loin d’être des organisations homogènes. Alors qu’ils sont pleins de gens qui « comprennent », il y a également un fort élément pro-anglosioniste actif dans ces médias, qui soutient fondamentalement la ligne politique que j’appelle « intégrationnisme atlantique ». Ce n’est pas vraiment surprenant puisque les médias russes sont aussi remplis de tels éléments anti-russes et, encore plus, anti-orthodoxes.

Nous devons revenir sur les circonstances qui ont amené Vladimir Poutine au pouvoir et nous rappeler qu’il était un candidat de compromis entre les services de sécurité et l’oligarchie russe qui préférait Dimitri Medvedev.  Il a fallu 15 ans à Poutine pour finalement réussir en poussant quelques éléments « intégrationnistes atlantiques », mais pas tous, hors de quelques ministères importants, mais ils sont encore très nombreux. Il en va de même pour les médias russes. Sentant que Poutine est extrêmement populaire et qu’ils feraient mieux de ne pas s’opposer ouvertement à lui, les intégrationnistes atlantiques ont gardé un profil assez bas et cela leur a permis de garder leurs boulots. En outre, nous savons tous de quoi ces gens se soucient vraiment, l’argent, et aujourd’hui encore les importantes positions économiques et financières sont toutes occupées par des intégrationnistes atlantiques.

Nous ne devrions jamais sous-estimer le pouvoir et l’influence de ces gens dans une bonne partie de ce qui apparaît comme un zig-zag russe sur certaines questions ou comme une « indécision » de Poutine et qui est, en réalité, le résultat d’une lutte permanente entre les souverainistes eurasiens et les intégrationnistes atlantiques (pour une explication de ces deux termes, voir ici et ici). La vérité est que la Russie n’est toujours pas un pays vraiment souverain et que le mieux que je puisse dire sur elle est qu’elle est dans un processus de libération, mais que la bataille est loin d’être terminée.

En outre, nous ne devrions pas nous faire d’illusions sur l’état véritable de la spiritualité en Russie. Oui, nous voyons de nombreux signes externes d’une forte renaissance religieuse, qui touchent à la fois les communautés orthodoxes et musulmanes, mais la réalité interne est très différente. En fait, dès que nous plongeons un peu plus profondément dans ce qui se passe et quelle sorte de gens occupent vraiment des positions clés, nous comprenons qu’il y a encore beaucoup d’anciens membres du clergé dans le style soviétique, qui sont de parfaits hypocrites et qui probablement ne croient même pas en Dieu. Alors que les fidèles de base peuvent être très religieux et pieux, ils sont souvent conduits par des « loups déguisés en moutons » (un échange récent avec un ami musulman bien informé m’a confirmé que ce triste état de fait est vrai non seulement dans les cercles orthodoxes mais aussi parmi les chefs religieux musulmans).

Enfin, nous ne devrions pas oublier que si des millions de Russes se déclarent religieux, et que si nombre d’entre eux découvrent vraiment leurs racines spirituelles, la grande majorité des Russes sont soit très superficiellement religieux soit ne le sont pas du tout. Seule une minuscule fraction des Russes ont une solide éducation religieuse.

C’est dans ce contexte que nous voyons RT publier un article qui aurait suscité la fierté du camarade Gubelman. Mon sentiment est que celui qui a écrit cet article profondément insultant aurait dû être immédiatement licencié et j’espère que si Margarita Simonyan le découvre, elle agira tout de suite (je ne peux l’imaginer tolérer ce genre de choses). Mais je ne retiens pas mon souffle parce que si cet ennemi anonyme de l’orthodoxie est licencié, ses collègues dénonceront une chasse aux sorcières nationaliste ou religieuse qui sera immédiatement utilisée par la machine de propagande anglosioniste pour discréditer encore plus RT & Sp.  C’est là que nous touchons au point essentiel.

Fondamentalement, lorsque vous faites l’objet d’une attaque informationnelle, vous avez deux choix : essayer d’apaiser l’attaquant ou contre-attaquer frontalement. RT & Sp ont opté pour le premier et je crois profondément que c’est une immense erreur stratégique.

Nous savons tous que le mot « sioniste » sera immédiatement censuré par les rédacteurs de RT & Sp.  C’est la même chose pour toute mention de la vérité sur le 9/11. Parce qu’il semble y avoir un consensus chez les journalistes de RT & Sp : lorsqu’ils sont confrontés à l’accusation d’être un « organe de propagande russe », leur approche est de nier ces accusations et d’essayer de paraître aussi respectables, grand public et « convenables » que possible.

À l’évidence, ils n’ont aucune idée de qui ils affrontent.

La machine de propagande anglosioniste n’acceptera jamais RT & Sp comme « l’un des leurs», ce qui veut dire qu’ils n’accepteront jamais RT & Sp comme un média légitime et que, loin de défendre ses droits à agir exactement comme n’importe quel autre média d’information, ils applaudiront bruyamment à toute forme de persécution et toute diffamation de RT & Sp.  Les gens deRT & Sp, qui croient qu’ils apaiseront leurs collègues occidentaux s’ils « ne vont pas trop loin » se trompent totalement et ils se mentent à eux-mêmes. Ils devraient regarder Donald Trump, qui a tenté ce genre d’apaisement avec les néocons, et ils peuvent voir aujourd’hui où cela l’a mené.

Pourtant, et même lorsque je prends en compte le contexte complexe dans lequel c’est arrivé, je suis dégoûté et profondément choqué par le fait qu’un fils de pute à RT a écrit ce genre d’article et qu’un autre fils de pute en a autorisé la publication. Dans un pays où cette sorte de propagande anti-religieuse a eu pour résultat le massacre massif du clergé et de laïques orthodoxes, c’est tout simplement inadmissible et inexcusable d