Un regard personnel sur l’islam moderne


Il existe un cercle vicieux entre la peur et la haine occidentales envers l’islam et l’extrémisme islamique violent ciblant l’Occident, qui s’alimentent l’un l’autre. Un nouveau livre, commenté par Arnold R. Isaacs, l’explique tranquillement.


Par Arnold R. Isaacs – Le 17 avril 2017 – Source Consortium News

L’auteur Rachel Aspden et son livre, Génération Révolution.

Pour tous ceux qui cherchent à mieux comprendre le chaos qui depuis quelques années, et jusqu’à aujourd’hui, submerge le monde arabe, voici un conseil : lisez Génération Révolution. Pour être clair, ce livre n’est pas un livre sur l’histoire récente de la région. Il examine la situation actuelle à travers les expériences d’un petit nombre de jeunes hommes et femmes qui traversent la dernière décennie tumultueuse d’un des pays de la région, l’Égypte.

Continuer la lecture de Un regard personnel sur l’islam moderne

Jared Kushner : un gangster présumé au sein de la Maison Blanche


Par Waine Madsen – Le 17 avril 2017 – Source Strategic Culture

Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, semble de plus en plus influent dans l’appareil décisionnel de la Maison Blanche. Après un imbroglio public avec le conseiller en stratégie de Trump, Stephen Bannon, lors de l’attaque de missiles sur la base aérienne de Chayrat en Syrie, Kushner est «in», comme on dit souvent à Washington, et Bannon est «out». En tous cas, la faction antimondialiste, dirigée par Bannon, a reçu des « pouces vers le bas », sur plusieurs sujets, de la part de Trump.

Continuer la lecture de Jared Kushner : un gangster présumé au sein de la Maison Blanche

Note sur la suppression générale des partis politiques


Par Simone Weil − 1940 − Source Écrits de Londres

Résultat de recherche d'images

Le mot parti est pris ici dans la signification qu’il a sur le continent européen. Le même mot dans les pays anglo-saxons désigne une réalité tout autre. Elle a sa racine dans la
tradition anglaise et n’est pas transplantable. Un siècle et demi d’expérience le montre assez. Il y a dans les partis anglo-saxons un élément de jeu, de sport, qui ne peut exister que dans une institution d’origine aristocratique; tout est sérieux dans une institution qui, au départ, est plébéienne.

L’idée de parti n’entrait pas dans la conception politique française de 1789, sinon comme mal à éviter. Mais il y eut le club des Jacobins. C’était d’abord seulement un lieu de libre discussion. Ce ne fut aucune espèce de mécanisme fatal qui le transforma. C’est uniquement la pression de la guerre et de la guillotine qui en fit un parti totalitaire.

Continuer la lecture de Note sur la suppression générale des partis politiques