Un vétéran de l’armée étasunienne montre le parallèle entre les tactiques policières au pays et militaires à l’étranger.


Par Tyler Durden – Le 13 janvier 2018 – Source Zero hedge

« Cette… chose, [la guerre contre la drogue] ce n’est pas un travail pour la police… Je veux dire, vous appelez cela une guerre et bientôt tout le monde va se comporter en guerrier… partir en croisade, envahir les quartiers, frapper les gens menottés, ramasser et compter les cadavres…. Bientôt, presque tout le monde, à chaque coin de rue, devient un putain d’ennemi. Et bientôt, le quartier que tu es censé surveiller, devient simplement un territoire occupé. »

Le sergent « Bunny » Colvin, troisième saison de The Wire sur HBO.

2006 : mon premier raid dans le sud de Bagdad.

2014 : je regarde sur YouTube un officier de la police de New York en train d’asphyxier – d’assassiner – Eric Garner car il est soupçonné de vendre des cigarettes au noir à un coin de rue de Staten Island, à moins de cinq milles de mon ancien appartement. Ces deux événements ont choqué ma conscience.

Continuer la lecture de Un vétéran de l’armée étasunienne montre le parallèle entre les tactiques policières au pays et militaires à l’étranger.

L’Occident célèbre Malala, et ignore Ahed. Pourquoi ?


Par Shenila Khoja-Moolji – Le 30 décembre 2017 – Source Chronique de Palestine

Ahed Tamami – Photo : Réseaux sociaux

 

Ahed Tamimi, une jeune Palestinienne de 16 ans, a récemment été arrêtée au milieu de la nuit, pendant une descente de l’armée israélienne dans sa maison. Les autorités israéliennes l’accusent d’avoir « agressé » un soldat et un officier israéliens. La veille, elle avait confronté des soldats israéliens qui étaient entrés dans le jardin de sa famille. Peu de temps avant cette intrusion, un soldat avait tiré une balle en caoutchouc dans la tête de son cousin de 14 ans et brisé les fenêtres de sa maison pour y lancer des cartouches de gaz lacrymogène. Continuer la lecture de L’Occident célèbre Malala, et ignore Ahed. Pourquoi ?

Encore un lanceur d’alerte étasunien obligé d’aller se réfugier en Russie


Par Sputnik News – Le 28 septembre 2017 – Source Sputnik News

MarK Dougan

Pendant six ans, John Mark Dougan fut un officier du bureau du shérif du comté de Palm Beach. Témoin de l’énorme corruption, chantage et népotisme de la police du comté, il a démissionné et créé un site internet où les gens peuvent témoigner de l’inconduite de la police. En 2016, il est obligé de fuir vers la Russie par crainte pour sa vie. Voici son histoire.

Dougan a débuté sa carrière au bureau du shérif du comté de Palm Beach en 2002. Six ans plus tard, fin 2008, après avoir tenté de signaler un terrible scandale interne aux affaires intérieures, il a démissionné, sa soif de justice n’étant pas satisfaite.

« Il y avait un groupe de policiers ratissant les rues à la recherche de personnes issues des minorités pour les battre brutalement et publier leurs photos ensanglantées sur Facebook », où les officiers faisaient allusion au fait qu’elles venaient d’être battues, mais sans le dire directement, raconte Dougan.

Continuer la lecture de Encore un lanceur d’alerte étasunien obligé d’aller se réfugier en Russie

Cataluña libre ?

Préambule du Saker Francophone

Ce texte est extrait d'un article publié par le Saker US sur son site. Il publie conjointement, en justifiant sa position, deux points de vue radicalement opposés sur la crise catalane. L'un de F.Man intitulé L'Espagne violée, et l'autre de P. Koenig intitulé Cataluña libre ?. Nous publions ces deux points de vue dans deux articles différents. Celui-ci est pro-indépendantiste.

Résultat de recherche d'images pour "peter koenig"Par Peter Koenig – Le 2 octobre 2027 – Source thesaker.is

Le vote historique d’hier – le référendum décidé par le gouvernement de la Catalogne, considéré comme illégal par le gouvernement néolibéral de Rajoy à Madrid – s’est transformé en un déchaînement de violence policière abjecte contre des masses d’électeurs désarmés. Le référendum a peut-être été illicite selon la Constitution espagnole, mais voter dans un référendum pour exprimer une opinion est un droit de l’homme, que le gouvernement central de Madrid accepte ou n’accepte pas le résultat du vote.

Continuer la lecture de Cataluña libre ?

Le texte officiel du gouvernement chinois sur la situation des droits de l’homme aux États-Unis 2/2


Un retour d’ascenseur bien documenté et qui remet les pendules à l’heure, dont vous n’entendrez jamais parler dans la presse occidentale.


Par Le Bureau d’information du Conseil d’État de la République populaire de Chine – Le 9 mars 2017 – Source Xinhua

Partie 1

IV. La discrimination raciale s’aggrave

En 2016, les relations raciales aux États-Unis ont continué à se détériorer. Il y a eu de nombreux cas d’Afro-Américains abattus par la police blanche. La discrimination raciale influence fortement l’application de la loi et de la justice. On constate des écarts systématiques entre les races minoritaires et les Blancs, tant dans l’emploi que dans les revenus. Les minorités subissent divers traitements discriminatifs dans les écoles et dans la vie sociale. Le site internet USA Today a publié, le 14 juillet 2016, un sondage révélant que 52% des Américains croyaient que le racisme contre les Noirs était un problème “extrêmement” ou “très” sérieux. Selon un sondage du New York Times-CBS News, 69% des interrogés ont déclaré que les relations raciales aux États-Unis étaient généralement mauvaises. Six Américains sur dix ont déclaré que les relations raciales s’aggravaient, en hausse par rapport aux 38% d’il y a un an (www.usatoday.com, 14 juillet 2016).

Continuer la lecture de Le texte officiel du gouvernement chinois sur la situation des droits de l’homme aux États-Unis 2/2

Le texte officiel du gouvernement chinois sur la situation des droits de l’homme aux États-Unis 1/2


Un retour d’ascenseur bien documenté et qui remet les pendules à l’heure, dont vous n’entendrez jamais parler dans la presse occidentale.


Par Le Bureau d’information du Conseil d’État de la République populaire de Chine – Le 9 mars 2017 – Source Xinhua

Le 3 mars, le Département d’État des États-Unis a publié ses rapports nationaux sur les pratiques en matière de droits de l’homme, se présentant de nouveau comme « le juge des droits de l’homme ». En brandissant « le bâton des droits de l’homme », il pointait du doigt et jugeait de la situation des droits de l’homme dans de nombreux pays, sans tenir compte de ses propres problèmes concernant de graves entorses aux droits de l’homme à domicile. Les gens ne peuvent donc s’empêcher de se poser des questions sur la situation actuelle des droits de l’homme aux États-Unis en 2016. Des faits concrets montrent que, l’an dernier, la situation aux États-Unis a continué à se détériorer pour certains de leurs problèmes concernant les droits de la personne. Avec d’incessants tirs d’armes à feu résonnant jusque dans les oreilles de la Statue de la Liberté, l’aggravation de la discrimination raciale et la farce électorale dominée par des politiciens dirigés par l’argent, ces autoproclamés défenseurs des droits de l’homme ont exposé leur propre « mythe » des droits de l’homme et doivent maintenant répondre de leurs actes dans ce domaine.

Continuer la lecture de Le texte officiel du gouvernement chinois sur la situation des droits de l’homme aux États-Unis 1/2

L’eau, un problème concernant les droits de l’homme à Standing Rock


Par Marjorie Cohn – Le 4 novembre 2016 – Source marjoriecohn.com

Alors que des milliers d’indigènes de la tribu des Sioux, d’autres tribus amérindiennes et leurs alliés continuent à protester contre le gazoduc Dakota Access, les médias de masse continuent de se concentrer presque exclusivement sur l’élection présidentielle. La plupart des médias ont ignoré l’attaque vicieuse de la semaine dernière contre les Protecteurs de l’Eau, comme ils s’appellent eux-mêmes.

La construction du gazoduc violerait le droit humain à l’eau, le droit des peuples autochtones de pratiquer leurs traditions culturelles et plusieurs lois fédérales.

Continuer la lecture de L’eau, un problème concernant les droits de l’homme à Standing Rock

Les usines à faux drapeaux de George Soros


Par Wayne Madsen – Le 26 septembre 2016 – Source Strategic Culture

Le magnat nomadisé des fonds spéculatifs et perturbateur politique  professionnel, George Soros, mène une guerre contre les États à l’aide de symboles, une guerre où les armes utilisées sont des drapeaux et des banderoles qui ont été soit ressuscités du passé, soit sortis du chapeau par une myriade de groupuscules associatifs, dans le but d’attiser les tensions religieuses, raciales ou ethniques dans le monde entier.

Continuer la lecture de Les usines à faux drapeaux de George Soros

Solidaire des Sioux :
le Saker francophone prend la plume…


En solidarité avec Standing Rock, pour la clémence de l’exécutif et la lutte autochtone internationale


unnamed


Par Leonard Peltier – Le 16 septembre 2016 – Source CounterPunch

Leonard Peltier est un militant amérindien (Native American) anishinaabe/lakota, né le 12 septembre 1944, incarcéré depuis 1976 et condamné à deux peines à perpétuité. Il est membre de l’American Indian Movement.

L’organisation Amnesty International le considère comme un prisonnier politique, qui «devrait être libéré immédiatement et sans condition».

Continuer la lecture de Solidaire des Sioux :
le Saker francophone prend la plume…

Des Amérindiens du Dakota «déçus» par la décision d’un juge sur un pipeline

Les manifestants, marchant vers le site d’un projet de gazoduc, craignent que le Pipeline ne détruise les sites sacrés de la tribu. (AFP photo)

PressTV

Le 7 septembre 2016 – Source presstv 

Les membres d’une tribu amérindienne sont «déçus» de la décision rendue par un juge fédéral, d’arrêter temporairement les travaux d’un tronçon, mais pas de toute la partie du pipeline Dakota Access qui était mise en jugement.

Dave Archambault II, le président de la Tribu sioux de Standing Rock, a déclaré mardi que le jugement rendu par le juge de district James Boasberg «aggrave les risques de ruine et de profanation» des lieux sacrés de son peuple.

Le juge Boasberg a affirmé mardi qu’il n’y aurait pas de travaux entre l’autoroute nationale 1806 au Dakota du Nord et 32 kilomètres à l’Est du lac Oahe, mais a ajouté que les travaux pouvaient redémarrer vendredi à l’Ouest de l’autoroute.

Il a ajouté qu’il déciderait finalement d’ici vendredi, s’il accordera une opposition plus large au pipeline demandée par les tribus. Cela nécessiterait le retrait des permis pour ce projet accordé au Corps du Génie de l’armée étasunienne.

«Nous sommes déçus que certains sites sacrés importants pour lesquels nous avons fourni des preuves ne seront pas protégés», a déclaré l’avocat Jan Hasselman de Earthjustice, qui a déposé plainte au nom de la tribu.

La tribu Sioux de Standing Rock et une autre tribu amérindienne voisine ont demandé dimanche à la Cour de district de Columbia une ordonnance restrictive temporaire contre Dakota Acces suite à des protestations violentes.

Des affrontements ont éclaté au cours du week-end, entre des manifestants et des agents de sécurité à proximité du site de construction après que des bulldozers ont détruit des sites tribaux sacrés dont les emplacements avaient été notifiés dans les documents judiciaires déposés vendredi.

Quand les manifestants ont exhorté l’équipe de construction de cesser les travaux, des agents de sécurité employés par Energy Transfer sont venus et ont commencé à les pulvériser avec du poivre tout en lâchant des chiens dressés contre eux.

Au moins six manifestants ont été cruellement mordus et plus de 30 autres ont été aspergés de gaz au poivre sur le visage.

Le pipeline de 1 100 miles (1 770 km) de long est un projet de $3,7 milliards et serait le premier à transporter du pétrole brut du site de schiste de Bakken, une vaste formation de pétrole au Dakota du Nord, vers les raffineries de la Côte du Golfe aux États-Unis.

Traduit par