L’ère Poutine-Xi va-t-elle supplanter le désordre libéral occidental ?


Une approche confucéenne serait peut-être la marche à suivre vers une intégration eurasiatique


Par Pepe Escobar – le 25 mars 2018 – Source Asia Times

Le récent amendement de la Constitution chinoise qui permet à Xi Jinping de prolonger sa présidence de plusieurs mandats et de se maintenir au pouvoir suffisamment longtemps pour mettre en place un processus de « rajeunissement national » associé aux élections en Russie qui maintiennent Vladimir Poutine dans ses fonctions, garantissent une stabilité et une continuité du partenariat stratégique sino-russe pour la prochaine décennie.
Continuer la lecture de L’ère Poutine-Xi va-t-elle supplanter le désordre libéral occidental ?

Une analyse comparative des démocraties étasunienne et cubaine


Le 3 mars 2018 – Source Telesur

Le peuple cubain a élu 612 membres à l’Assemblée nationale du peuple le 11 mars. Les élections cubaines sont rarement couvertes par les médias occidentaux car les détracteurs du système économique de l’île insistent sur la nature non démocratique de son gouvernement.

L’an dernier, le président américain Donald Trump a durci le blocus économique contre Cuba (précédemment assoupli par l’administration Obama) déclarant que les États-Unis « ne se tairont plus face à l’oppression communiste ». Continuer la lecture de Une analyse comparative des démocraties étasunienne et cubaine

Alarme dans l’establishment US…


Trump menace d’éviscérer le racket américain de la « promotion de la démocratie »


Establishment alarmed as Trump threatens to gut US ‘democracy promotion’ racket
Les sénateurs américains Chris Murphy et John McCain sur scène avec des militants de l’opposition à Kiev, en Ukraine, en décembre 2013. © Gleb Garanich / Reuters

Russia Today

Par Russia Today – Le 8 mars 2018 – Source Russia Today

L’establishment de la politique étrangère à Washington est en colère après que l’administration Trump a proposé de réduire le financement des organisations chargées de « promouvoir la démocratie à l’étranger » souvent sous couvert de révolutions colorées.

Continuer la lecture de Alarme dans l’establishment US…

L’autoritarisme est-il vraiment une mauvaise chose ?


Deena StrykerPar Deena Stryker – Le 17 janvier 2018 – Source katehon

En 1944, face à une lame de fond de préoccupation au sujet du processus démocratique aux États-Unis, F.D. Roosevelt s’est présenté et a remporté un quatrième mandat présidentiel, parce que les Américains ne voulaient pas d’un leader non expérimenté en présence de deux guerres. (Malheureusement, Roosevelt est mort peu après cette élection, laissant le président Truman formuler la politique américaine désastreuse envers l’Union soviétique qui nous a apporté les Guerres froides I et II).

Continuer la lecture de L’autoritarisme est-il vraiment une mauvaise chose ?

Les enjeux du Russiagate sont extrêmes


2015-12-23_11h07_45-150x150Par Paul Craig Roberts – Le 25 janvier 2018 – Source paulcraigroberts

Le retard des Républicains à publier le résumé de l’enquête Russiagate du Comité de renseignement de la Chambre donne du poids à l’affirmation de la presse aux ordres selon laquelle le rapport n’est pas publié parce que c’est une tentative de piratage de Trump qui n’est pas crédible. Seuls les Républicains sont assez stupides pour se mettre dans une telle situation.

Continuer la lecture de Les enjeux du Russiagate sont extrêmes

Les États-Unis ne sont pas une démocratie car ils ne l’ont jamais été


Par Gabriel Rockhill – Le 13 décembre 2017 – Source CounterPunch

L’une des croyances les plus fortes en ce qui concerne les États-Unis est qu’il s’agit d’une démocratie. Chaque fois que cette affirmation fait l’objet d’une légère mise en doute, c’est presque toujours pour signaler des exceptions préjudiciables aux valeurs ou aux principes fondamentaux américains. Par exemple, les critiques en herbe déplorent souvent une « baisse de la démocratie » due à l’élection d’autocrates clownesques, à des mesures draconiennes de la part de l’État, à la révélation de malversations ou de corruptions extraordinaires, à des interventions étrangères meurtrières ou à d’autres activités considérées comme des exceptions antidémocratiques. Il en va de même pour ceux dont le cadre critique consiste à toujours juxtaposer les actions du gouvernement américain à ses principes fondateurs, à mettre en évidence la contradiction entre les deux et à visiblement espérer sa résolution potentielle.

Le problème, cependant, c’est qu’il n’existe pas de contradiction ou de prétendue perte de démocratie, parce que les États-Unis n’en ont jamais été une…

Continuer la lecture de Les États-Unis ne sont pas une démocratie car ils ne l’ont jamais été

Sur la signification du mot « démocratie »


Par Arturo Íñiguez – Le 17 octobre 2017 – Source The Saker

Si j’affirme qu’aucun d’entre nous ne vit en démocratie, peu importe dans quel pays nous sommes, presque tous les lecteurs seront d’accord. En revanche, si je demande à quoi ressemble la démocratie, je ne crois pas que la réponse sera aussi homogène. Et pourtant, la seule façon d’en convaincre d’autres de changer le système actuel par quelque chose d’autre est d’avoir une idée claire de là où nous voulons aller. Continuer la lecture de Sur la signification du mot « démocratie »

Les gens ignorent les faits qui contredisent leurs fausses croyances [ça s’appelle la foi, NdT]

People Ignore Facts That Contradict Their False Beliefs
“Si vous voulez une image du futur, imaginez une botte qui écrase un visage humain pour l’éternité” Georges Orwell “1984”

 


Eric Zuesse

Par Eric Zuesse – Le 23 septembre 2017 – Source Strategic Culture

Plus il y aura de ces gens, plus grand sera le risque de voir une dictature apparaître dans un pays donné. Voilà comment les aristocraties, au cours des âges, ont contrôlé les masses, en profitant de cette tendance répandue des gens à ignorer les faits contraires.

Continuer la lecture de Les gens ignorent les faits qui contredisent leurs fausses croyances [ça s’appelle la foi, NdT]

Les mensonges par omission de Comey

"Les démocrates ne combattent pas Trump pour son assaut sur les soins de santé, ses attaques contre les immigrants, son harcèlement militariste à travers le monde, ou même son statut de président minoritaire qui ne peut revendiquer aucun mandat après avoir perdu le vote populaire. Au lieu de cela, ils ont choisi d'attaquer Trump, le président le plus à droite de l'histoire des États-Unis, à partir de la droite, le dénonçant comme étant insuffisamment engagé dans une confrontation militaire avec la Russie ".

Patrick Martin, "Les Russes arrivent! Les Russes arrivent ", World Socialist Web Site

2016-09-24_11h42_10Par Mike Whithney – Le 14 juin 2017 – Source CounterPunch

Non ! Donald Trump n’est pas la cible d’une enquête du FBI, il n’a jamais été la cible d’une enquête du FBI.
Le FBI ne fait pas d’enquête sur Trump pour collusion, relations inappropriées avec un gouvernement étranger, trahison ou autres choses ridicules dont il a été faussement accusé dans les faux médias. En fait, le FBI n’enquête pas du tout sur lui.

Continuer la lecture de Les mensonges par omission de Comey

Vladimir Poutine répond à une question agressive sur la démocratie en Russie


Par Sayed – Le 5 juin 2017 – Source en.kremlin.ru

Extrait de la vidéo de l’interview accordée par Vladimir Poutine à la présentatrice vedette de NBC, Megyn Kelly, en marge du Forum économique international de Saint-Pétersbourg

Traduit et sous-titré par Sayed 

Transcription 

Megyn Kelly :De nombreux Américains entendent le nom « Vladimir Poutine » et se disent : « Il dirige un pays plein de corruption, un pays dans lequel des journalistes qui sont trop critiques peuvent être assassinés, un pays dans lequel les dissidents peuvent se retrouver en prison ou pire. » Quel est votre message aux gens qui croient cela ?

Vladimir Poutine : – Je veux dire que la Russie se développe selon une voie démocratique, c’est indubitablement le cas. Personne ne devrait en douter. La rivalité politique et les autres événements intérieurs qui peuvent s’y produire sont également caractéristiques des autres pays, et je ne vois rien d’inhabituel à ce propos.

Nous avons des rassemblements, des rassemblements de l’opposition. Et les gens ici ont le droit d’exprimer leur point de vue. Cependant, si les gens, en exprimant leur point de vue, enfreignent la législation en vigueur, la loi actuelle, les services de police et de justice tentent évidemment de rétablir l’ordre.

J’attire votre attention sur une chose dont j’ai discuté récemment lors d’un voyage en France et dans mes discussions avec d’autres collègues européens. Nos forces de police, heureusement, jusqu’à présent, n’utilisent pas de matraques, de gaz lacrymogènes ou d’autres mesures extrêmes pour faire respecter l’ordre, quelque chose que nous voyons souvent dans d’autres pays, y compris aux États-Unis [et en France].

En parlant de l’opposition, rappelons-nous le mouvement Occupy Wall Street. Où est-il maintenant ? Les services de police et de justice et les services spéciaux aux États-Unis l’ont démantelé, mis en petits morceaux, et l’ont dissous. Je ne vous pose pas de questions sur la situation en matière de démocratie aux États-Unis. Surtout que la législation électorale est loin d’être parfaite aux États-Unis. Pourquoi pensez-vous que vous auriez le droit de nous poser de telles questions, et, de surcroît, le faire tout le temps, nous faire la morale et (prétendre) nous enseigner comment (on devrait) vivre ?

Nous sommes prêts à écouter nos partenaires, prêts à écouter des évaluations et des bilans lorsque cela se fait de manière amicale, afin d’établir des contacts et de créer une atmosphère commune et de nous consacrer aux valeurs que nous partageons. Mais nous n’accepterons jamais que de telles questions soient utilisées comme un outil de lutte politique. Je veux que tout le monde le sache.

Voilà notre message.

Enregistrer

Enregistrer

www.pdf24.org    Send article as PDF