C’est ainsi que finit le monde [1/3]


images.duckduckgoPar Peter Zeihan,
Melissa Taylor,
Michael N. Nayebi-Oskoui – Le 8 mai 2018 – Source Global View

J’aime à dire que je vends du contexte. Tout dépend de la façon dont des choses apparemment disparates comme les structures générationnelles et les modèles commerciaux, les évolutions politiques et les avancées technologiques interagissent. Dans tout système dynamique, il y a des gagnants et des perdants. Mon inquiétude est que le système mondial lui-même est confronté à un moment de vérité dont les pays du monde, et en premier lieu les États-Unis, ne parviendront pas à saisir l’occasion. Ce qui est une manière élégante de dire que ce que je vois vraiment – ce que je vends vraiment – c’est la fin du monde.

Continuer la lecture de C’est ainsi que finit le monde [1/3]

L’empire entre dans sa phase de folie furieuse


Par John Wight – Le 22 mai 2018 – Source Russia Today

La belliqueuse rhétorique de Mike Pompeo contre Téhéran ne laisse plus aucun doute sur le fait que Washington est en train de devenir le renégat du monde.

Le discours de Pompeo, prononcé en qualité de secrétaire d’État, témoigne d’un mépris flagrant pour l’intégrité des traités internationaux et le respect du droit international. Il démontre également que les derniers vestiges de crédibilité dont jouissent les États-Unis sont en lambeaux devant un monde fatigué, lassé d’une administration Trump qui, par ses caprices et ses menaces continuelles, ressemble plus à une famille mafieuse new-yorkaise qu’à un gouvernement respectable et responsable.

Continuer la lecture de L’empire entre dans sa phase de folie furieuse

Comprendre les ambiguïtés politiques russes


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 17 mai 2018 – Source The Saker

Introduction : le monde n’est pas Hollywood

Ces deux dernières semaines, des événements vraiment tectoniques se sont produits simultanément aux États-Unis, en Russie, en Israël, en Syrie, en Iran et dans l’Union européenne. Je crois qu’il serait aussi raisonnable de dire que la plupart de ceux qui s’opposent à l’Empire anglosioniste ont éprouvé des sentiments allant de la légère déception à la consternation totale. Je n’ai certes pas entendu beaucoup de gens se réjouir, mais si quelqu’un l’a fait, ils étaient en minorité (curieusement, Mikhail Khazine, par exemple). Ces réactions sont normales, nous avons tous des attentes qui peuvent être déçues, et elles le sont souvent. Pourtant, même lorsque les nouvelles sont clairement mauvaises, il est utile de garder un certain nombre de choses à l’esprit. Continuer la lecture de Comprendre les ambiguïtés politiques russes

La nouvelle campagne de Trump contre l’Iran n’atteindra pas ses objectifs


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 21 mai 2018

L’administration Trump a dit clairement aujourd’hui qu’elle avait l’intention de provoquer un changement de régime en Iran par tous les moyens possibles.

Dans un discours à la Heritage Foundation qui a fait grand bruit, le secrétaire d’État Pompeo a présenté douze demandes à l’Iran. Il l’a menacé des « sanctions les plus sévères de l’histoire » si ces exigences n’étaient pas satisfaites. Continuer la lecture de La nouvelle campagne de Trump contre l’Iran n’atteindra pas ses objectifs

Hassan Nasrallah :
Trump ne se soucie que des intérêts américains et israéliens


Par Sayed − Le 17 mai 2018 − Source sayed7asan

Discours du Secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 mai 2018, à l’occasion de la commémoration du deuxième anniversaire de la mort du Commandant du Hezbollah Sayed Moustafa Badreddine

Traduit et sous-titré par Sayed

 

Transcription 

[…] Après cette introduction consacrée à notre très cher commandant [martyr Sayed Moustafa Badreddine, tué au combat en Syrie le 13 mai 2016], je vais parler des dossiers dont, incidemment, il était responsable.

Le premier point – je vais essayer d’être aussi bref que possible [pour les points que je veux aborder, à savoir 1/ Le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien, 2/ L’affrontement récent entre la Syrie et Israël et 3/ Les événements récents en Palestine occupée].

Continuer la lecture de Hassan Nasrallah :
Trump ne se soucie que des intérêts américains et israéliens

Les sanctions iraniennes


Un rappel de la façon dont les États-Unis ont fait une arme du système financier

Par Tho Bishop – Le 14 mai 2018 – Zero Hedge

Seule CNN s’est montrée surprise par l’annonce récente de Donald Trump qu’il retirait les États-Unis de l’accord iranien négocié par son prédécesseur. Suivant la même approche que la précédente administration républicaine, qui fut pourtant un échec, le Président a opté pour la confrontation avec le régime iranien plutôt que de soutenir les factions iraniennes modérées du pays par le biais du commerce. La décision a déjà accru les tensions dans cette région instable, alors même que l’Iran et Israël se tirent dessus en Syrie.

Continuer la lecture de Les sanctions iraniennes

Compte à rebours de la guerre contre l’Iran


Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 12 mai 2018

John Bolton est un homme sans foi ni loi :

Au début de 2002, un an avant l’invasion de l’Irak, l’administration Bush a exercé une pression intense sur [José] Bustani pour qu’il démissionne de son poste de directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques. (…)

Bolton – alors sous-secrétaire d’État au contrôle des armes et aux affaires de sécurité internationale – est allé en personne au siège de l’OIAC à La Haye pour mettre en garde le chef de l’organisation. Et, selon Bustani, Bolton n’a pas mâché ses mots. Il a dit : « Cheney veut que vous partiez », en faisant référence au vice-président des États-Unis de l’époque. « Nous ne pouvons pas accepter votre style de gestion. »

Bolton a ajouté, toujours selon Bustani, : « Vous avez 24 heures pour quitter l’organisation, et si vous ne vous conformez pas à la décision de Washington, nous avons des moyens de vous le faire payer. »

Puis après un silence :

« Nous savons où vivent vos enfants. Vous avez deux fils à New York. » Continuer la lecture de Compte à rebours de la guerre contre l’Iran

La Syrie impose de nouvelles règles de confrontation à Israël


Par Sayed − Le 12 mai 2018 − Source sayed7asan

Dans la nuit de mercredi 9 à jeudi 10 mai 2018, un échange de frappes sans précédent a eu lien entre Israël et la Syrie. Les médias dominants, ainsi que certains médias « alternatifs » comme Russia Today (ou même Médiapart, pour les ingénus qui le classeraient dans cette catégorie), se sont empressés de relayer la version des faits de l’armée israélienne, selon laquelle l’entité sioniste aurait « riposté » à une « attaque iranienne menée par la Force Al-Quds des Gardiens de la Révolution » consistant en un tir de « vingt roquettes » contre des positions israéliennes dans le Golan occupé, dont quatre auraient été « interceptées par le Dôme de Fer » israélien et les autres se seraient « écrasées en territoire syrien », aucun dégât n’étant recensé en Israël. Israël aurait répondu à cet « acte d’agression » inédit par une « opération de grande envergure » qui aurait détruit « l’ensemble de l’infrastructure iranienne en Syrie », afin de dissuader la République Islamique de toute velléité de frappe future.

Continuer la lecture de La Syrie impose de nouvelles règles de confrontation à Israël

L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix


Alors que le premier partenaire commercial de l’Iran est la Chine, et que Téhéran et Moscou tissent des liens plus proches, tout indique un renforcement de la relation trilatérale.


Par Pepe Escobar − Le 1er mai 2018 – Source Asia Times

L’Ayatollah Ali Khamenei rencontre Vladimir Poutine à Téhéran le 1er novembre 2017. Photo : AFP/Site internet du dirigeant iranien

Deux sommets récents, la poignée de mains transfrontalière des présidents Kim et Moon, qui a surpris le monde entier, et la promenade de santé amicale sur les berges du lac à Wuhan entre les présidents Xi et Modi, ont pu donner l’impression que le processus d’intégration eurasiatique est entré dans une phase plus calme. Or, cela n’est pas vraiment le cas. Ce serait plutôt un retour à la confrontation : comme on pouvait s’y attendre, la mise en pratique de l’accord sur le nucléaire iranien, connu sous l’acronyme disgracieux de JCPOA (en français l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien), est au cœur du problème. Fidèles au processus lent de leur projet d’intégration eurasiatique, la Russie et la Chine sont les plus fidèles soutiens de l’Iran. Continuer la lecture de L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix

Cette fois, la Syrie a riposté aux frappes israéliennes


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 10 mai 2018

En anéantissant l’accord nucléaire avec l’Iran Trump a donné à Israël l’occasion de déclencher une guerre plus large avec la Syrie. Une simulation israélienne de la situation avait abouti précédemment à la conclusion que :

La crise créée par l’administration américaine sur les failles de l’accord nucléaire pourrait être exploitée pour régler des questions plus urgentes pour Israël (principalement le programme de missiles de l’Iran et sa présence en Syrie). Continuer la lecture de Cette fois, la Syrie a riposté aux frappes israéliennes