Le « groupe de surveillance » Arms Research fait du lobbying pour la guerre contre le Yémen et l’Iran


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 27 mars 2018

Cet article d’Associated Press est loin d’être objectif.

Selon le groupe de surveillance, les bombes camouflées en rochers prouvent l’implication de l’Iran.

 

Une lecture attentive de l’article de l’AP, montre que le « groupe de surveillance » en question est en fait une société à but lucratif anti-iranienne rémunérée par les Émirats arabes unis. Les Émirats arabes unis, avec l’Arabie saoudite, les États-Unis et la Grande-Bretagne, font la guerre au Yémen et considèrent l’Iran comme un ennemi.
Continuer la lecture de Le « groupe de surveillance » Arms Research fait du lobbying pour la guerre contre le Yémen et l’Iran

Le prince saoudien nie avoir Jared Kushner dans sa poche


Par Karen DeYoung – Le 22 mars 2018 – Source Washinghton Post

Résultat de recherche d'images pour "Mohammed bin Salman images"
Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman a déclaré jeudi qu’il serait « vraiment insensé » d’échanger des informations classifiées avec le gendre présidentiel et le conseiller de la Maison Blanche, Jared Kushner, ou de tenter d’utiliser Kushner pour promouvoir les objectifs saoudiens au sein de l’administration Trump.

Continuer la lecture de Le prince saoudien nie avoir Jared Kushner dans sa poche

Deux échecs embarrassants en une seule journée – La défense antimissile ne veut pas fonctionner


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 26 mars 2018

Dans le cadre du nouveau budget de défense de 700 milliards de dollars, le Congrès américain a alloué davantage de fonds à la défense antimissile étasunienne :

Le Pentagone dépenserait 1 milliard de dollars supplémentaires pour deux des systèmes de défense antimissile de Lockheed, ce qui porterait à 11,5 milliards de dollars le total des crédits alloués à l’Agence de défense antimissile. Continuer la lecture de Deux échecs embarrassants en une seule journée – La défense antimissile ne veut pas fonctionner

Le complot machiavélique pour impliquer l’Arabie saoudite et le Qatar dans une guerre de « frontières de sang »


Par Andrew Korybko – Le 7 juin 2017 – Source 21st Century Wire

banned-pic
Des experts du monde entier essaient de comprendre ce qui alimente vraiment la guerre froide entre le Qatar et l’Arabie saoudite, mais la réponse est simple : les États-Unis. Comme Washington est toujours encline à le faire, elle joue magistralement du « diviser pour mieux régner » au Moyen-Orient, faisant la même chose à ses alliés des pays du Golfe qu’à ses alliés maghrébins lors des révolutions de couleur du printemps arabe. Cette fois, les acteurs en conflit s’opposant les uns aux autres, le sont au niveau des États, par opposition au scénario intra-étatique entre les gouvernements et certains de leurs citoyens.

L’objectif à long terme derrière tout cela est d’inaugurer le plan des « Frontières de sang » publié en 2006, de Ralph Peters pour un « Nouveau Moyen-Orient » dans lequel le Golfe subit une réingénierie géopolitique comme avec le « Syraq » la Turquie et les Balkans. Il est prévu de faire aussi bien. Dans l’ensemble, la fracture de la région en une myriade de mini états internationalement reconnus de facto devrait faciliter la prolongation de l’hégémonie américaine dans le vaste espace interconnecté que le défunt Brzezinski a décrit comme « les Balkans eurasiens » tout en créant simultanément des complications pour l’accès de ses rivaux russes et surtout chinois à cet espace pivot géostratégique au cœur de l’Afro-Eurasie.

C’est beaucoup à digérer tout à la fois. Décomposons donc le tout, morceau par morceau, pour que ce soit plus facile à comprendre.

Continuer la lecture de Le complot machiavélique pour impliquer l’Arabie saoudite et le Qatar dans une guerre de « frontières de sang »

La réalité du conflit post-syrien : qui contient qui ?

The Post-Syria Conflict Reality: Who’s Containing Who?


thPar Alastair Crooke – Le 23 janvier 2018 – Source Strategic Culture

Les négociations de la Maison Blanche au Moyen-Orient, avec Mohammad bin Salman (MbS), Mohammad bin Zayed (MbZ) et Bibi Netanyahou pour un « deal du siècle » ont abouti, non seulement à « pas d’accord » mais ont plutôt exacerbé les tensions du Golfe en une crise quasi-existentielle. Les États du Golfe sont maintenant très vulnérables. L’ambition a incité certains dirigeants à ignorer les limites inhérentes aux petits émirats marchands tribaux et à prétendre participer à des jeux de pouvoir hors de leur portée, en tant qu’architectes, à la tête d’un nouvel ordre du Moyen-Orient.

Continuer la lecture de La réalité du conflit post-syrien : qui contient qui ?

Imaginer un Moyen-Orient reconfiguré


My photo

Par Robin Wright – Le 28 septembre 2013 – Source NY Times

La carte du Moyen-Orient moderne, pivot politique et économique de l’ordre international, est en lambeaux. La guerre ruineuse en Syrie est un tournant. Mais les forces centrifuges des croyances, des tribus et des ethnies rivales – renforcées par les conséquences involontaires du printemps arabe – sont également en train de secouer une région définie par les puissances coloniales européennes il y a un siècle et défendue par des autocrates arabes depuis.

Résultat de recherche d'images pour "Robin Wright map" Continuer la lecture de Imaginer un Moyen-Orient reconfiguré

Trump se prend pour Balfour


Par Vijay Prashad – Le 27 décembre 2017 – Source Frontline

Le 7 décembre, à Hébron, plus de 20 soldats israéliens ont arrêté Fawzi Al-Junaidi, âgé de 14 ans, lui ont bandé les yeux et l’ont emmené en détention. La photo de l’arrestation et de sa violence, ont choqué beaucoup de gens. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fermement dénoncé l’arrestation : « Israël est un État terroriste. Nous n’abandonnerons pas Jérusalem aux mains d’un État qui assassine des enfants. »

Continuer la lecture de Trump se prend pour Balfour

Le Washington Post s’indigne de la guerre contre le Yémen en dissimulant le rôle qu’y jouent les États-Unis


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 22 décembre 2017

Juste à temps pour Noël, le Washington Post déplore l’épidémie de choléra au Yémen causée par la guerre américano-saoudienne : Indignez-vous : un million de personnes ont le choléra au Yémen.

Continuer la lecture de Le Washington Post s’indigne de la guerre contre le Yémen en dissimulant le rôle qu’y jouent les États-Unis

Palestine : Les conséquences imprévues de la décision de Trump


L’initiative de Trump sur Jérusalem a remis la Palestine sur le devant de la scène arabe et islamique.


Abdel Bari Atwan

Par Abdel Bari Atwan – Le 19 décembre 2017 – Source Chronique de Palestine

En reconnaissant Jérusalem occupée comme la capitale de l’État d’occupation israélien, le président américain Donald Trump a mis une balle dans le pied de ses alliés « arabes sunnites » du Golfe arabe – principalement l’Arabie saoudite et l’Égypte.

Il a également allumé la mèche d’une intifada qui pourrait durer des mois, voire des années, et qui sera le prélude d’une guerre régionale qui remodèlera la carte de la région, l’équilibre des pouvoirs et les alliances. Continuer la lecture de Palestine : Les conséquences imprévues de la décision de Trump

Yémen – Opération « balle dans le pied »


Après deux ans de guerre désastreuse, la Coalition des forces terrestres, rassemblée par les Saoudiens, montre des signes d’effritement.


Par David Hearst – Le 25 novembre 2017 – Source Middle East Eye

Vous rappelez-vous le nom que les Saoudiens ont donné à leur opération au Yémen lorsqu’ils l’ont lancée le 25 mars 2015 ? « Opération Tempête Décisive. »

Dès le 21 avril, la tempête était officiellement terminée. Les frappes aériennes ont continué, bien sûr, mais désormais, les frappes contre les hôpitaux, les écoles et, incident notoire, un mariage à Sanaa, furent les marques d’une nouvelle opération baptisée « Restaurer l’espoir ».

Deux ans et demi plus tard, la misère collective endurée par toutes les tribus yéménites continue, pourtant la coalition de forces terrestres réunie par les Saoudiens montre des signes d’effritement.

Continuer la lecture de Yémen – Opération « balle dans le pied »