Qui a peur de la paix en Afghanistan ?


Bhadrakumar

Par M.K. Bhadrakumar – Le 14 février 2017 – Source Oriental Review

La conférence de six pays sur l’Afghanistan qui doit se tenir à Moscou mercredi – avec la Russie, la Chine, l’Inde, l’Iran, l’Afghanistan et le Pakistan – est déjà dans la ligne de mire des États-Unis. Un commentaire de Voice of America a accusé qu’en prenant cette initiative « la Russie est plus intéressée à affaiblir les États-Unis qu’à résoudre les problèmes régionaux ». Le commentaire déplorait que les États-Unis et l’OTAN n’aient pas été invités à la conférence à Moscou. Il a néanmoins admis que les analystes régionaux « observent le développement avec plus d’optimisme ». Continuer la lecture de Qui a peur de la paix en Afghanistan ?

US contre Iran – une guerre de pommes contre des oranges


Par le Saker – Le 7 février 2017 – Source The Saker

L’une des tâches les plus frustrantes est d’essayer de déconstruire les mythes hollywoodiens imprimés dans l’esprit des Américains sur la guerre en général et sur les forces spéciales et la technologie en particulier. Lorsque j’ai écrit la semaine dernière ma chronique sur les premiers couacs de la présidence Trump, je m’attendais bien à ce que certains des points que j’évoquais tombent dans l’oreille de sourds et c’est en effet arrivé. Ce que je me propose de faire aujourd’hui est d’essayer, une fois de plus, d’expliquer l’immense différence entre ce que j’appellerais « le mode de guerre américain », tel qu’on le voit dans les films de propagande, et la réalité de la guerre. Continuer la lecture de US contre Iran – une guerre de pommes contre des oranges

Vaine menace contre l’Iran : Flynn, le conseiller à la sécurité nationale, se ridiculise


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Le 4 février 2017 – Source Moon of Alabama

Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump, continue de démontrer les limites de ses capacités intellectuelles et stratégiques. Il est allé devant les caméras pour émettre cette vaine menace :

« La communauté internationale a trop toléré le mauvais comportement de l’Iran. Le rituel consistant à convoquer le Conseil de sécurité des Nations Unies pour une réunion d’urgence et à publier une déclaration forte ne suffit pas. L’Administration Trump ne tolérera plus les provocations iraniennes qui menacent nos intérêts.

Nous ne ferons plus semblant de ne pas voir les actions hostiles et belliqueuses de l’Iran envers les États-Unis et la communauté mondiale. »

Quel est l’objectif d’une pareille sortie ? Continuer la lecture de Vaine menace contre l’Iran : Flynn, le conseiller à la sécurité nationale, se ridiculise

Trump les premiers couacs : tout est normal, le bordel continue


Saker US

Par The Saker – Le 3 février 2017 – Source thesaker.is

C’est un rare privilège de pouvoir critiquer un politicien pour avoir réellement accompli ses promesses de campagne, mais Donald Trump est un président unique et cette semaine, il nous a offert cette opportunité avec pas une, mais trois SNAFU 1 différentes à signaler.

Continuer la lecture de Trump les premiers couacs : tout est normal, le bordel continue

  1. Situation Normal : All Fucked Up. En français : « Situation normale : c’est le bordel »), un acronyme anglo-saxon signifiant que la situation est mauvaise, mais qu’elle l’a toujours été et qu’il n’y a pas à s’en étonner.

La nouvelle route de la soie va protéger l’Iran des sanctions occidentales


Par Dmitry Bokarev – Le 16 decembre 2016 – Source New Eastern Outlook

En janvier 2016, nous avons assisté au retrait partiel des sanctions imposées à la République islamique d’Iran. Il est à noter que leur mise en place était liée au programme nucléaire iranien qui inquiétait les États-Unis et leurs alliés. Les pays occidentaux ont donc été les maîtres d’œuvre de ces sanctions visant à exercer des pressions sur l’Iran, depuis les années 1970. En juillet 2015, après de longues négociations, un compromis a été atteint: l’Iran et le groupe des six (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, la Grande-Bretagne, la Chine, la Russie, les États-Unis et la France) ont signé un accord établissant un retrait progressif de toutes les sanctions. Dans le cadre de cet accord, l’Iran autoriserait l’accès à ses installations nucléaires aux experts de l’AIEA, afin qu’ils puissent s’assurer que l’énergie nucléaire n’est utilisée qu’à des fins pacifiques. L’accord a été rapidement qualifié de percée diplomatique et on a cru que cela mettrait fin à la tension croissante dans la région. Toutefois, à la fin de 2016, la situation a recommencé à se détériorer.

Continuer la lecture de La nouvelle route de la soie va protéger l’Iran des sanctions occidentales

La tripartite est-elle vraiment sur le point de découper la Syrie ? 1/3


andrew-korybko

Par Andrew Korybko – Le 29 décembre 2016 – Source Oriental Review

Is the Tripartite really on the verge of “dicing up” Syria?Reuters vient de sortir un rapport scandaleux, fait à la va-vite, avec des déclarations de « sources anonymes » alléguant que la tripartite composée de la Russie, de l’Iran et de la Turquie conspirent à « découper la Syrie en sphères d’influence ». Considérant qu’il est bourré de « déclarations invérifiables » et de spéculations hasardeuses, l’article ne devrait pas être pris trop au sérieux et pourrait très bien être de la désinformation conçue pour affaiblir le partenariat multilatéral en développement entre ces trois grandes puissances.
Continuer la lecture de La tripartite est-elle vraiment sur le point de découper la Syrie ? 1/3

Dites bonjour à la coalition ATM (Ankara-Téhéran-Moscou)


Par Pepe Escobar – Le 26 août 2016 – Source Russia Today

 

Soldats turcs sur un véhicule blindé, vue à Karkamis, sur la frontière turco-syrienne, dans la province sud-orientale de Gaziantep, en Turquie, le 25 août 2016. Photo Umit Bektas – Reuters

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, dit « le sultan », s’apprêterait donc à effectuer une visite de haut niveau à Téhéran (la date n’a pas encore été fixée), essentiellement pour donner le coup d’envoi à la coalition ATM (Ankara-Téhéran-Moscou) en Syrie.

Quiconque aurait osé prédire une secousse tectonique géopolitique d’une telle ampleur il y a à peine quelques semaines aurait été traité de fou furieux. Mais que s’est-il passé pour que l’impossible se produise ? Continuer la lecture de Dites bonjour à la coalition ATM (Ankara-Téhéran-Moscou)

Le mythe sunnite de Washington et les guerres civiles en Syrie et en Irak

Note de l'éditeur de War on the Rocks

Cet auteur écrit sous un nom de plume. Je connais l'identité de l'auteur et bien que ses arguments puissent susciter la controverse, j’ai confiance dans la qualité de ses sources et de son analyse. J'ai décidé de lui permettre d'écrire sous un nom de plume parce qu'il a de bonnes raisons de craindre pour sa sécurité et son emploi.

Par Cyrus Mahboubian – Le 16 août 2016 – Source War on the Rocks

Dans le premier des deux articles, un Occidental, qui a une vaste expérience de terrain en Syrie et en Irak, explique que la compréhension de l’identité confessionnelle du Moyen-Orient par l’Occident est fausse. Il donne de nouvelles informations sur ces guerres civiles et leurs participants.

Continuer la lecture de Le mythe sunnite de Washington et les guerres civiles en Syrie et en Irak

Un problème entre Moscou et Téhéran ?


Saker US
Saker US

Par The Saker – Le 24 août 2016 – Source thesaker

Alors que l’octroi de l’utilisation de la base aérienne iranienne d’Hamedan aux forces aérospatiales russes a été accueillie avec beaucoup de couverture médiatique, le récent départ d’Hamedan du dernier bombardier russe Tu-22M3 a attiré beaucoup moins d’attention. La ligne officielle russe sur ce point a été très neutre, comme le montre cet article dans Sputnik.

Continuer la lecture de Un problème entre Moscou et Téhéran ?

L’armée turque pénètre en Syrie…


…conspiration de l’Ouest ou coordination multipolaire ?

"...Avec la Turquie entrant en Syrie pour préempter l'unification par le YPG de l'ensemble du territoire occupé dans le nord de la Syrie et redonner un souffle durable à la vie géopolitique du dernier projet diviser-et-régner des États-Unis au Moyen-Orient, et en gardant à l'esprit la diplomatie active entre la Russie, l'Iran et la Turquie, ainsi que les longs mois de négociations secrètes en cours entre Ankara et Damas, toutes les preuves empiriques suggèrent que ce dernier développement dans la guerre contre la Syrie est moins une conspiration unipolaire qu'un plan coordonné multipolaire pour mettre un terme à ce conflit et préempter la dislocation de la Syrie." Andrew Korybko


andrew-korybkoPar Andrew Korybko – Le 24 août 2016 – Source Katehon

Il est très en vogue, de nos jours, de critiquer le Kremlin pour son manque d’habileté, et son histoire récente de décisions controversées, couplées avec l’infiltration suspectée des cinquième – et sixième –  colonnes libérales dans les institutions nationales majeures, donne beaucoup de crédit à ces critiques, mais parfois les gens dégainent un peu trop vite, comme lorsqu’ils accusent la Russie d’être dupée par la Turquie.

Continuer la lecture de L’armée turque pénètre en Syrie…