La Chine et l’Afrique


Par Pavel Nastine – Le 9 juillet 2018 – Source New Eastern Outlook

La Chine applique en Afrique une stratégie de politique étrangère qui à la fois fait partie intégrante de la doctrine de Beijing en la matière et s’y entremêle. Son objectif principal est de transformer le continent africain en un atout stratégique de la Chine, dont le but serait de renforcer la puissance économique et politique de la République populaire et de permettre à la Chine de se positionner comme une superpuissance. Aux yeux de Beijing, l’Afrique est riche de ressources de valeur et, avec sa population de 1.2 milliard d’habitants, est un grand et vaste marché pour ses marchandises ; le continent est aussi l’un des plus grands bénéficiaires des investissements chinois. Les projets à long terme comprennent la transformation de l’Afrique en une zone manufacturière où la Chine, qui a investi à grande échelle, pourrait déplacer son appareil de production afin d’être plus proche des sources de matières premières et de la main-d’œuvre. Enfin, cela permettra à la Chine de se libérer des anciennes technologies et d’ouvrir la voie à la quatrième vague d’innovation.

Continuer la lecture de La Chine et l’Afrique

Les États-Unis ne pourront pas gagner la guerre commerciale qu’ils s’imposent


Par Salman Rafi Sheikh – Le 2 juillet 2018 – Source New Eastern Outlook

À l’instar des nombreuses guerres ingagnables (Afghanistan, Irak, Libye, Syrie) lancées par les deux présidents américains précédents, la guerre que le président Trump a voulu lancer contre la Chine est également ingagnable. Non seulement parce que la Chine est un adversaire formidable et a la capacité de riposter massivement, mais aussi parce que la Chine elle-même est un trop grand marché pour les entreprises américaines et qu’elle peut nuire aux États-Unis sans avoir besoin d’imposer de nouvelles barrières douanières. Alors qu’à la fin 2017, l’investissement américain en Chine s’élevait à 14 milliards de dollars US contre 29 milliards de dollars d’investissements chinois aux États-Unis, en termes d’actions en bourse, les entreprises américaines ont « historiquement beaucoup plus d’investissements » en Chine, estimés à environ 256 milliards de dollars US, que les entreprises chinoises n’en ont aux États-Unis, selon un rapport du National Committee on United States-China Relations and Rhodium Group, publié en avril dernier. La Chine importait pour quelque 140 milliards de dollars US de produits américains l’année dernière, et elle n’aura aucun scrupule à mettre des obstacles sur le chemin de chaque entreprise américaine, y compris General Motors qui a vendu en Chine plus que d’autres entreprises automobiles y opérant comme Honda, BMW et Mercedes Benz. S’il ne fait aucun doute que, comme les diverses annonces du président américain nous le disent, même si les États-Unis peuvent nuire aux intérêts chinois pour une valeur de 450 milliards de dollars américains, un certain nombre d’entreprises américaines opérant en Chine commenceraient également à faire face à une crise qui, si le passé est un guide pour l’avenir, pourrait éventuellement mettre un terme à cette guerre commerciale.

Continuer la lecture de Les États-Unis ne pourront pas gagner la guerre commerciale qu’ils s’imposent

L’Inde à la croisée des chemins : Modi choisira-t-il Poutine ou Trump ?


Par Andrew Korybko – le 23 juin 2018 – Source Oriental Review

L’Inde vient d’imposer ses propres barrières douanières aux importations américaines, en réponse aux mesures protectionnistes que Trump avait appliquées sur ses importations d’acier et d’aluminium.

Si l’on s’en réfère à un dossier déposé par le gouvernement indien auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les taxes à l’importation sur les amandes, les pommes, certaines motocyclettes et les noix devraient venir compenser les 240 millions de dollars de pertes estimées de la balance commerciale indienne suite aux taxes décidées par Trump. Cela constitue une décision stupéfiante d’indépendance du pays par rapport à la grande puissance, quand on considère que jusqu’alors la politique de l’Inde consistait à tout faire pour rester dans les « bonnes grâces » des États-Unis. LEMOA, l’accord logistique signé entre l’Inde et les USA avait fait des deux pays, pour la première fois, des partenaires militaires et stratégiques, et l’ancien secrétaire d’État Rex Tillerson avait même parlé de projets de rester liés ainsi tout au long du XXIe siècle. Mais ceci dit, les relations économiques entre les deux pays sont restées très en retard par rapport à leur partenariat stratégique, l’Inde ne réussissant pas vraiment à attirer les investisseurs américains dans son programme de développement intérieur « Make in India ».

Continuer la lecture de L’Inde à la croisée des chemins : Modi choisira-t-il Poutine ou Trump ?

Le Commandement indo-pacifique pour «contenir» la Chine à travers l’Inde


Par Andrew Korybko – Le 11 juin 2018 – Source Oriental Review

US Indo-Pacific CommandL’armée américaine a rebaptisé son Commandement du Pacifique en Commandement de l’Indo-Pacifique comme un moyen de signaler fortement son intérêt croissant pour l’Inde et son océan éponyme.

L’importance de ce développement ne doit pas être sous-estimée, car cela constitue la base stratégique de la politique américaine de « confinement de la Chine » du XXIe siècle. La République populaire dépend tout autant de l’océan Indien que du Pacifique en raison du rôle joué par cette masse d’eau pour faciliter le commerce avec l’Europe et l’Afrique et le commerce de l’énergie avec le Moyen-Orient. C’est pourquoi il est impératif pour les USA de rendre prioritaire ces opérations militaires dans cet océan et ses environs, le Rimland. À cette fin, l’Amérique a entamé une relation militaro-stratégique révolutionnaire avec l’Inde par le biais de l’accord logistique 2016 du LEMOA qui permet aux deux grandes puissances d’utiliser leurs installations respectives dans le cadre de ce que l’ancien secrétaire d’État Rex Tillerson a décrit il y a quelques mois comme un partenariat planifié pour l’ensemble du XXIe siècle.

Continuer la lecture de Le Commandement indo-pacifique pour «contenir» la Chine à travers l’Inde

L’« Occident », c’est du passé


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 9 juin 2018

Les sommets du G-7 sont censés symboliser l’« Occident », son unité et son pouvoir. Ces sommets avaient la prétention d’établir les orientations politiques mondiales.

Nous sommes heureux de constater que c’est fini.

Continuer la lecture de L’« Occident », c’est du passé

C’est ainsi que finit le monde [3/3]


images.duckduckgoPar Peter Zeihan,
Melissa Taylor,
Michael N. Nayebi-Oskoui – Le 18 mai 2018 – Source Global View

Article précédent

Événement 3 : les Chinois découvrent qu’ils sont nus
 
La menace de sanctions secondaires américaines ne menace pas que la stabilité de l’Iran et de l’Europe, elle constitue également une menace mortelle pour le plus grand importateur de pétrole au monde : la Chine. Et ce n’est pas comme si les Chinois n’étaient pas déjà soumis à une pression assez énorme.

Continuer la lecture de C’est ainsi que finit le monde [3/3]

La route vers 2025 [3/4] :
le système financier dominé par le dollar US s’effondrera


« Le dollar c’est notre devise, mais c’est votre problème »

− Le secrétaire américain au Trésor John Connelly parlant aux ministres européens des finances, 1971


Michael KriegerPar Michael Krieger − Le 19 avril 2018 − Source libertyblitzkrieg

Article précédent La route vers 2025 [2/4] : la Russie et la Chine en ont assez

Cet article couvrira un sujet qui a occupé mes pensées pendant de nombreuses années, mais je n’en ai pas beaucoup discuté dernièrement. À savoir, la nature terminale d’un système financier mondial soutenu artificiellement par les manigances des banques centrales.

Continuer la lecture de La route vers 2025 [3/4] :
le système financier dominé par le dollar US s’effondrera