L’image qui a trompé le monde


Par Thomas Deichmann – Le 12 juillet 2015 – Source Serbian FBReporter

La photo qui est apparu dans plusieurs tabloïds reproduits sur la page de garde est celle de Fikret Alic, un musulman bosniaque. Émacié et dénudé jusqu’à la taille, il semble apparemment emprisonné derrière une clôture de barbelés dans un camp des Serbes de Bosnie à Trnopolje. La photo a été prise à partir d’une bande vidéo réalisée le 5 août 1992 par une équipe de télévision britannique, primée, dirigée par Penny Marshall d’ITN. Marshall était accompagnée de son caméraman Jeremy Irvin, de Ian Williams de Channel 4 et du journaliste Ed Vulliamy du journal The Guardian.
Continuer la lecture de L’image qui a trompé le monde

Vucic flirte avec le rééquilibrage géopolitique des Balkans


Le gouvernement serbe envisage un « compromis » sur le Kosovo.


Par Andrew Korybko – Le 24 mars 2018 – Source Oriental Review

U.S. Assistant Secretary of State for European Affairs Wess Mitchell (left) and Serbian President Aleksandar Vucic in Belgrade on March 14.
Wess Mitchell (à gauche), secrétaire d’État adjoint aux affaires européennes des USA, et Aleksandar Vucic, président de Serbie, à Belgrade le 14 mars.

 

Le président serbe Aleksandar Vučić a déclaré au secrétaire d’État américain aux Affaires européennes Wess Mitchell la semaine dernière que son pays était  « prêt à parler de possibles compromis » pour entrer dans l’UE, un changement de politique radical qui a longtemps été suspecté par ses détracteurs. Cela doit inclure le changement de la constitution pour être légal. On ne sait pas encore exactement ce sur quoi il a l’intention de « faire des compromis » mais des individus comme Timothy Less spécule depuis la fin de l’année 2016 qu’il pourrait s’agir d’un échange territorial par lequel les régions peuplées de Serbes seraient rattachées à Belgrade, en échange du fait que la majorité restante du territoire, habitée par des Albanais, serait de facto reconnue par le gouvernement comme un « État indépendant ».

Continuer la lecture de Vucic flirte avec le rééquilibrage géopolitique des Balkans

L’« indépendance » du Kosovo : les dilemmes de l’agression de l’OTAN en 1999


Par Vladislav B. Sotirović – Le 7 mars 2018 – Source Oriental Review

Les ruines d’une cathédrale orthodoxe serbe à Djakovica (Kosovo), dynamitée en juillet 1999.

Le dixième anniversaire de l’« indépendance » de la République du Kosovo, célébré par les Albanais du Kosovo le 17 février 2018, a une fois de plus réouvert la question de l’intervention militaire de l’OTAN contre la République fédérale de Yougoslavie (RFY) entre mars et juin 1999 comme fondement de la sécession du Kosovo de la Serbie et sa proclamation d’une quasi indépendance le 17 février 2008. Pourtant, le Kosovo est devenu le premier et le seul État européen dirigé par des chefs de guerre terroristes, qui venaient dans ce cas de l’Armée de libération (albanaise) du Kosovo (UCK). Continuer la lecture de L’« indépendance » du Kosovo : les dilemmes de l’agression de l’OTAN en 1999

L’OTAN est en train de cibler les Serbes bosniaques afin de « terminer le boulot » dans les Balkans.


Par Aleksandar Pavic – Le 28 février 2018 – Source Strategic Culture

L’Occident « libéral » qui en train de s’effondrer, est désespérément pressé d’en finir dans les Balkans. Plus d’un quart de siècle après que les premiers États occidentaux, poussés par l’Allemagne, ont reconnu unilatéralement la sécession des anciennes républiques fédérales yougoslaves de Slovénie, de Croatie et de Bosnie-Herzégovine et environ 19 ans après l’attaque aérienne et terrestre de l’OTAN contre ce qui restait du pays (la République fédérale de Yougoslavie, comprenant la Serbie et le Monténégro) qui a entraîné l’occupation par l’OTAN et l’amputation forcée de la province serbe du Kosovo-Metohija (par la reconnaissance de son indépendance unilatéralement déclarée en février 2008 par les principales puissances occidentales, par certains pays musulmans, mais pas tous, et tous les petits pays dont l’Oncle Sam pouvait soit tordre les mains soit y glisser une poignée de dollars), les maîtres de l’OTAN montrent de plus en plus des signes de nervosité parce qu’ils n’ont pas réussi à établir un contrôle complet sur le territoire de l’ancien pays multiethnique modèle. En conséquence, les appels pour que l’Alliance « termine le boulot » dans la région gagnent en volume.

Continuer la lecture de L’OTAN est en train de cibler les Serbes bosniaques afin de « terminer le boulot » dans les Balkans.

Le Kosovo sera libéré


Saker US
Saker US

Par le Saker – Le 8 décembre 2017 – Source The Saker

Le général Radko Mladić, âgé aujourd’hui de 75 ans, a été condamné la semaine dernière à la prison à vie par le tribunal bidon connu sous le nom de Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Il convient de mentionner ici que, comme le président serbe Slobodan Milošević, Mladić a été identifié et livré à ses bourreaux de l’OTAN par les autorités serbes. Cela nous dit tout ce que nous devons savoir sur l’actuel statut de colonie de la Serbie et sur la nature compradore du régime au pouvoir à Belgrade. Continuer la lecture de Le Kosovo sera libéré

Indépendances et auto-déterminations


Des armes pour renforcer l’Empire ou d’authentiques libérations nationales ?


Par James Petras – Le 19 octobre 2017 – Source Unz Review

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la plupart des conflits mondiaux ont consisté en des luttes pour l’indépendance contre les régimes coloniaux / impériaux occidentaux et japonais.

À la suite de la décolonisation officielle, un nouveau type de domination impériale a été imposé, les régimes néo-coloniaux, dans lesquels les États-Unis et leurs alliés européens imposaient des dirigeants vassaux agissant comme des proxys pour l’exploitation économique du pays. Avec la montée de la domination mondiale unipolaire des États-Unis, à la suite de la disparition de l’URSS (1990), l’Occident a établi son hégémonie sur les États d’Europe de l’Est. Certains ont été sujets à la fragmentation et ont été subdivisés en de nouveaux micro-États, dominés par l’OTAN.

La mis en place d’un empire unipolaire a déclenché une série de guerres et de conflits ethniques au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, dans les Balkans, les pays baltes, en Afrique du Nord, en Asie et en Europe occidentale, provoquant des nettoyages ethniques et une crise des réfugiés de grande ampleur. L’éclatement des États-nations s’est répandu dans le monde alors que la rhétorique et la politique de « l’autodétermination » remplaçaient celles de la lutte des classes en tant que phare de la justice sociale et de la liberté politique.

Les principaux moteurs de la construction de l’empire ont adopté la tactique de diviser les adversaires pour mieux les conquérir, sous le prétexte libéral de promouvoir « l’autodétermination », sans préciser qui et quoi l’« auto » représentait et qui en bénéficiait réellement.

Les identités sectorielles, régionales, culturelles et ethniques ont servi à polariser les luttes. Par réaction, les régimes « centraux » se sont battus pour conserver « l’unité nationale » afin de réprimer les révoltes régionales.

Le but de cet article est d’analyser et de discuter les forces nationales et internationales se cachant derrière le slogan de « l’autodétermination » et ses conséquences internationales et régionales.

Continuer la lecture de Indépendances et auto-déterminations

Serbie et Pologne : un grand revirement de la part des médias alternatifs ?


Par Andrew Korybko – Le 17 juin 2017 – Source Oriental Review

Résultats de recherche d'images pour « serbie pologne »

Les développements récents en Serbie et en Pologne en ont incité beaucoup, dans la communauté des médias alternatifs, à repenser leur attitude à l’égard de chaque gouvernement respectif.

Continuer la lecture de Serbie et Pologne : un grand revirement de la part des médias alternatifs ?

La Serbie est prête à adopter une loi répressive contre le déni du génocide de Srebrenica


Par Stephen Karganovic – Le 21 novembre 2016

Résultats de recherche d'images pour « images serbies »

Un processus de révision du Code pénal de la Serbie se poursuit actuellement. Il est apparu récemment qu’un groupe de travail gouvernemental avait été créé à cette fin. Rien n’est connu publiquement sur la composition de ce comité ou sur son mandat.

L’un des objectifs (ou directives) du groupe de travail est apparemment d’introduire un changement dans le Code criminel, qui ferait du «déni de génocide» à Srebrenica un crime en Serbie. En conséquence, l’article 387 du Code criminel actuel a été révisé et complété par une nouvelle clause 5, qui rendrait ce déni punissable d’une peine maximale de cinq ans d’emprisonnement.
Continuer la lecture de La Serbie est prête à adopter une loi répressive contre le déni du génocide de Srebrenica

Dans le sillage de la visite de Biden : la Serbie à la croisée des chemins géopolitiques


Par Stephen Karganovic – Le 22 août 2016 – Source The Saker

Le vice-président américain Joseph Biden vient de terminer une « visite de trois jours en Serbie ». La phrase entre guillemets est le terme que lui attribue le gouvernement fantoche de Serbie. Il n’a en fait passé que quelques heures à Belgrade, juste assez pour donner ses instructions. De là, il s’est envolé pour Pristina, afin de passer la majeure partie de son temps sur le territoire serbe dans la province du Kosovo occupée par l’OTAN, avec ses vrais amis, qui y avaient été mis en place à la suite de l’agression de 1999 contre la Yougoslavie. Continuer la lecture de Dans le sillage de la visite de Biden : la Serbie à la croisée des chemins géopolitiques

Interview du président serbe par Alexandre Douguine


Par Alexandre Douguine – Le 19 août 2016 – Source Katehon

La visite du vice-président américain Joseph Biden en Serbie est terminée. Les entretiens à huis clos avec le président serbe Tomislav Nikolićont ont mis en vedette, comme prévu, la pression sévère sur le dirigeant serbe à propos de la question du Kosovo. Cependant, à la fin de la réunion, Nikolić a dit qu’il ne signerait jamais un accord avec Pristina même si cela signifiait ne pas pouvoir adhérer à l’UE. Il a également déclaré que la Serbie n’imposerait jamais de sanctions contre la Russie, même si les politiques de l’UE l’exigent.

Continuer la lecture de Interview du président serbe par Alexandre Douguine