La Chine, une nouvelle superpuissance.


Une entrevue avec le professeur Toshi Yoshihara.


Une interview d’Erico Matias Tavares – Le 8 mars 2017 – Linked In

E. Tavares: – Professeur Yoshihara, merci d’être avec nous aujourd’hui. La Chine a été très occupée à renforcer ses capacités militaires ces dernières années. D’une manière générale, quelles sont ses intentions à moyen et à long terme?

T. Yoshihara: – Une façon de mesurer les intentions à plus long terme de la Chine est d’évaluer ce que disent les dirigeants chinois aujourd’hui. Le président Xi Jinping a formulé une vision pour la Chine pour les prochaines décennies. Cette vision a été qualifiée de « rêve chinois » ou de « grand rajeunissement de la nation chinoise ». Ces slogans en montrent les objectifs, les jalons et les délais.

Continuer la lecture de La Chine, une nouvelle superpuissance.

Cela commence. Les pays fondateurs de l’Union européenne vont former une union fédérale.


Par Alex Gorka – Le 3 mars 2917 – Source Strategic Culture

Des vents anti-establishment et anti-UE soufflent vite et fort à travers l’Europe, car le bloc se rapproche de l’effondrement. L’effet domino entamé par le Brexit poursuit sa réaction en chaîne dans toute l’Union. Les crises abondent, et toutes ramènent à des citoyens qui, finalement, préfèrent leurs identités nationales et régionales, plutôt que le projet supranational. Les changements à venir peuvent faire disparaître l’Occident tel que nous le connaissons, le remplaçant par des groupes d’États unis par des intérêts communs.

Continuer la lecture de Cela commence. Les pays fondateurs de l’Union européenne vont former une union fédérale.

Marine Le Pen présidente provoquerait un « défaut de paiement majeur sur la dette souveraine française »


…  et un Armageddon financier mondial, selon des « économistes »


Par Tyler Durden – Le 10 février 2017 – Source ZeroHedge.com

A moins de deux mois des élections présidentielles françaises, les analystes et autres experts politiques nagent en plein dilemme : d’un côté, les sondages montrent que le Front national de Marine Le Pen, avec 20 à 30% des intentions de votes, remportera certainement le premier tour et perdra presque certainement le second, soit contre Fillon soit, plus récemment, contre Macron. D’un autre côté, les mêmes analystes et autres experts se sont fourvoyés dans leurs pronostics sur le Brexit et l’élection de Donald Trump, et se démènent pour éviter de remporter leur tiercé gagnant qui, avec trois pronostics erronés sur trois, signifierait la possibilité de perdre leur emploi.

Continuer la lecture de Marine Le Pen présidente provoquerait un « défaut de paiement majeur sur la dette souveraine française »

Interview du Président syrien par des médias français, le 9 janvier 2017


Le 9 janvier 2017 – Source Syrian Arab News Agency

Question 1 : – Monsieur le Président, vous venez de rencontrer une délégation de députés français. Pensez-vous que cette visite aura une influence sur la position française à l’égard de la Syrie ?

Bachar al-Assad : – C’est une question française. Nous espérons que toute délégation qui viendra ici pourra voir la vérité sur ce qui se passe en Syrie durant ces dernières années, depuis le début de la guerre il y a six ans, et le problème maintenant, concernant la France en particulier, est qu’ils n’ont pas d’ambassade, ils n’ont absolument aucune relation avec la Syrie. Alors c’est comme si… On peut dire que c’est un État aveugle. Comment pouvez-vous forger une politique envers une région donnée, si vous ne voyez pas, si vous êtes aveugles ? Il faut être capable de voir. L’importance de ces délégations est qu’elles représentent les yeux des États, mais cela dépend de l’État en question ; est-ce qu’il veut voir (la réalité des choses), ou est-ce qu’il veut continuer à adopter la politique de l’autruche et refuser de dire la vérité, parce que maintenant, dans le monde entier, tout est en train de changer à tous les niveaux à l’égard de la Syrie, (aux niveaux) local, régional et international. Jusqu’à présent, le gouvernement français n’a pas changé de position, ils maintiennent leur rhétorique désuète qui est déconnectée de la réalité en Syrie. C’est pourquoi nous espérons qu’il se trouvera quelqu’un au sein l’État, qui veuille bien écouter (ce que rapporteront) ces délégations, (écouter) les faits. Je ne parle pas de mon opinion, je parle de la réalité en Syrie. Donc, nous avons de l’espoir.

Continuer la lecture de Interview du Président syrien par des médias français, le 9 janvier 2017

Pourquoi ne pas travailler avec la Russie sur la base des intérêts nationaux ?


Par Robert Shines – Le 9 décembre 2016 – Source Foreign Policy Blog

Voici notre intérêt national

La nouvelle administration américaine et son approche différente en politique étrangère auront un impact sur la Russie, sur plusieurs fronts. Indirectement, les relations de la Russie avec la Chine, sur son flanc est et avec l’Europe sur son flan ouest seront affectées par les nouvelles relations économiques et politique des États-Unis avec ces régions.

Toutefois, la part du lion de l’attention mondiale sera dirigée vers le Moyen-Orient pour voir si la Russie et les États-Unis peuvent forger une relation productive pour l’avenir. Au contraire d’une politique de bisounours en raison d’une prétendue «bromance» entre les dirigeants des deux pays, une approche transactionnelle plus ferme, fondée sur des intérêts communs, sera essentielle pour atteindre des relations productives entre les États-Unis et la Russie, au Moyen-Orient comme dans le reste du monde.

Continuer la lecture de Pourquoi ne pas travailler avec la Russie sur la base des intérêts nationaux ?

Comprendre la politique étrangère de la Russie contemporaine.


La relation États-Unis Russie est au plus bas, avec des réflexions récurrentes sur une nouvelle Guerre froide. Heureusement, analyser le conflit en terme d’intérêt national permet de trouver une voie de sortie.

Par Raymond Smith – Décembre 2016 – American Foreign Service association

Je suppose que nous sommes tous d’accord pour dire que chaque pays a ses propres intérêts nationaux, qui sont parfois en conflit avec les intérêts nationaux d’autres pays. Le conflit n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Les conflits résolus de manière satisfaisante peuvent améliorer les relations, créer des attentes quant à la résolution des conflits futurs et réduire la probabilité que les pays envisagent de recourir à la violence. La principale responsabilité des diplomates est de faire progresser les intérêts de leur propre pays. Ce faisant, ils sont dans une position unique pour contribuer à la résolution satisfaisante des conflits en aidant leurs dirigeants à comprendre comment l’autre pays perçoit ses intérêts.

Continuer la lecture de Comprendre la politique étrangère de la Russie contemporaine.

Trump s’engage à ne plus utiliser les tactiques de changement de régime


Par Sputnik News – Le 7 décembre 2016

WASHINGTON (Sputnik) — Trump s’est engagé à suivre une politique d’utilisation restreinte des forces armées états-uniennes à travers le monde, plutôt que les utiliser à tout bout de champ. «Nous allons arrêter de renverser des régimes étrangers dont nous ne savons rien et avec lesquelles nous ne devrions pas être engagés», a déclaré Trump mardi [6 décembre], au cours d’un rassemblement à Fayetteville en Caroline du Nord. «Ce cycle destructeur d’interventions et de chaos doit enfin pouvoir s’achever.» Le président élu a fait «la promesse de n’utiliser les forces militaires que lorsque ce sera […] dans l’intérêt des États-Unis […] Nous désirons renforcer les anciennes amitiés et en chercher de nouvelles […] Nous recherchons l’harmonie et la bonne volonté entre les nations du monde», a-t-il déclaré. Trump a ajouté qu’il serait guidé par les leçons de l’Histoire et qu’il croyait en la confiance et la compréhension mutuelle entre les nations.

Traduit par Wayan, relu par nadine pour le Saker Francophone.

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Les Philippines sous Duterte recherchent la paix


Par Marjorie Cohn – Le 25 novembre 2016 – Source Consortium News

En avril 2016, Rodrigo Duterte a remporté haut la main l’élection présidentielle philippine, récoltant plus de 6 millions de voix. Il a ouvertement déclaré qu’il était le premier président de gauche du pays, se qualifiant de socialiste mais non communiste. Il n’est pas exagéré de dire que, jusqu’à présent, sa politique a été controversée [par les médias grand public occidentaux, NdT].

Continuer la lecture de Les Philippines sous Duterte recherchent la paix

Donald Trump est élu président des États-Unis d’Amérique


Par Pierre-Emmanuel Thomann – Le 9 novembre 2016 – Source eurocontinent.eu

trump-dali
Une nouvelle géopolitique du monde émerge ! Le retour des Nations se consolide inexorablement face aux utopies globalistes ! Une fenêtre stratégique s’ouvre !

L’élection de Trump ouvre de nouveaux horizons pour une refondation des relations euro-atlantiques en synergie avec l’émergence du monde multipolaire. L’élection de Trump est aussi une opportunité pour favoriser une unité occidentale plus élargie, en adéquation avec un monde plus fluide. Cet événement peut aussi favoriser un nouvel équilibre des nations plus respectueux des peuples, des souverainetés et de la civilisation occidentale, à l’inverse de la poursuite d’une utopie ultra-libérale et « globaliste» caractérisée par un euro-atlantisme exclusif défendu par Hillary Clinton, sous l’emprise de lobbies opaques. Le message principal envoyé au monde par le candidat Donald Trump est le début de l’acceptation du monde multipolaire par les États-Unis. Continuer la lecture de Donald Trump est élu président des États-Unis d’Amérique