La dernière superpuissance se déchaine.


Par Tom Engelhardt – Le 14 juin 2018 – Source UNZ Review

Voyez-le comme une version typiquement américaine de la comédie humaine : une grande puissance qui sait toujours ce dont le monde a besoin et offre ses nombreux conseils malgré sa totale surdité ; image qui serait humoristique, si elle n’était pas si sinistre. Si vous regardez bien, vous en trouverez des exemples à peu près partout. En voici un exemple, un extrait d’un article du New York Times sur les négociations alambiquées qui ont précédé le sommet de Singapour. « Les Américains et les Sud-Coréens », écrit le journaliste Motoko Rich, « veulent persuader le Nord que le fait de continuer à canaliser la plupart des ressources du pays vers ses programmes militaires et nucléaires compromet le bien-être économique de ses citoyens. Mais le Nord ne considère pas que les deux s’excluent mutuellement. »

Réfléchissez-y un instant. Les États-Unis ont, bien sûr, entrepris une mise à niveau de leur arsenal nucléaire déjà colossal (et ce malgré les dépassements de budgets). Depuis des années, leur Congrès et leur président se sont montrés empressés d’injecter au moins 1000 milliards de dollars par an dans le budget dans cet État sécuritaire (un chiffre qui continue d’augmenter et dépasse de loin celui de toute autre puissance sur la planète), tandis que leurs propres infrastructures domestiques s’effondrent. Et pourtant, ils trouvent le comportement des Nord-Coréens étrange lorsque ceux-ci suivent eux aussi une politique aussi extrême.

Continuer la lecture de La dernière superpuissance se déchaine.

Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde


Par Alastair Crooke – Le 5 juin 2018 – Source Strategic culture

Il y a deux semaines, nous écrivions sur la façon dont la politique étrangère du président Trump s’était en quelque sorte « transmutée » en un « néo-américanisme », et nous avions cité l’expert concernant les affaires étrangères états-uniennes, Russell-Mead, qui suggérait que la métamorphose du 8 mai de Trump (la sortie de l’accord iranien), représentait quelque chose de nouveau, un changement de direction (abandonnant son style d’âpre négociateur), pour adhérer à – selon les termes de Russell-Mead – « une ère néo-américaine dans la politique mondiale – plutôt qu’une ère post-américaine [de style d’Obama] ». « L’administration veut élargir le pouvoir américain, plutôt que s’adapter à son déclin (comme l’aurait fait Obama). Pour l’instant, le Moyen-Orient est la pièce maîtresse de cette nouvelle tendance ». Russell-Mead explique que cette nouvelle direction prise par Trump provient de « son instinct (celui de Trump) lui disant que la plupart des Américains sont tout sauf avides d’un monde ‘post-américain’. Les partisans de M. Trump ne veulent pas de longues guerres, mais ils ne sont pas prêts non plus à une acceptation stoïque du déclin national ».

Continuer la lecture de Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde

Comprendre l’Empire américain du chaos


Tom Engelhardt

Par Tom Engelhardt – le 27 mai 2018 – Source Tomdispatch

Note aux lecteurs : Chaque semaine, Truthout choisit un ouvrage, un « choix progressiste » à mettre en valeur (et à vendre). Cette semaine, c’est mon nouveau livre, A Nation Unmade by War. Dans ce cadre, j’ai réalisé une interview sur les thèmes abordés dans le livre avec Mark Karlin, de Truthout, qui a eu la gentillesse de me laisser le publier ici à l’occasion du week-end du Memorial Day pour les lecteurs de TomDispatch.

Continuer la lecture de Comprendre l’Empire américain du chaos

Haïr la Russie est un travail à temps plein


Les néocons ressuscitent les souvenirs de conflits tribaux pour attiser les flammes


Jewish Bolsheviks
Un bolchevik fermant un service de minuit à Pâques. Détail d’une peinture monumentale de 1999 par Ilya Glazunov.

Par Philip Giraldi – Le 5 juin 2018 – Source Unz Review

Je viens de rentrer d’un voyage en Russie, et je suis heureux d’annoncer que le peuple russe et la bureaucratie que j’ai rencontrés ne tenaient aucun propos au vitriol contre les Américains, propos auxquels je m’attendais moyennement en raison de la diffamation de Moscou et de toutes ses actions, qui inondent les médias américains et l’Establishment. Bien sûr, beaucoup de Russes avec qui j’ai parlé ont été prompts à critiquer l’administration Trump pour ses actions erratiques vis-à-vis des relations bilatérales avec Moscou, tout en exprimant leur stupéfaction sur la raison pour laquelle la relation s’était dégradée aussi rapidement. Mais cette colère contre la politique étrangère ne s’est pas nécessairement traduite par du mépris pour le peuple américain et le mode de vie qui caractérisait la période soviétique. Du moins pas encore.

Continuer la lecture de Haïr la Russie est un travail à temps plein

Le courage des Palestiniens finira-t-il par provoquer une intervention internationale ?


Par Rick Sterling – Le 4 juin 2018 – Source RT

Une manifestante court se mettre à l’abri pendant une manifestation, au sud de la bande de Gaza, le 25 mai 2018 © Ibraheem Abu Mustafa / Reuters

Au bout de 70 ans, le conflit israélo-palestinien n’est toujours pas résolu. Les hostilités couvent pendant quelques années, puis éclatent à nouveau en de nouveaux massacres et de nouvelles violences.

L’échec de la solution à deux États est consommé et les événements récents ont de nouveau mis en évidence la nécessité d’une approche différente. Au cours des deux derniers mois, les soldats des Forces de défense israéliennes (FDI) ont tué 118 manifestants palestiniens et en ont blessé gravement des milliers d’autres. Les manifestants n’étaient pas armés et ne menaçaient pas les soldats. Les hôpitaux de Gaza débordent de victimes. Continuer la lecture de Le courage des Palestiniens finira-t-il par provoquer une intervention internationale ?

Un Occident traumatisé par sa dissolution


crooke-alastair.siPar Alastair Crooke – Le 23 avril 2018 – Source Strategic Culture

Une toile tissée de tromperies : le Pentagone l’a nommée une mission parfaite − tous les 105 missiles tirés ont atteint leur cible ; « Mission accomplie », a annoncé le Commandant en chef.  Des entrepôts de produits chimiques et des centres de recherche ont été détruits : pourtant, aucun produit chimique n’a été libéré dans l’atmosphère syrienne à la suite du raid.  La Grande-Bretagne insiste sur le fait qu’elle a subi une attaque mortelle d’un agent neurotoxique par la Russie, mais ses deux victimes semblent bien se remettre d’une attaque normalement fatale à coup sûr. Les trous dans le récit syrien apparaissent. Il y aura des répercussions politiques. Mais lesquelles, et où ?

Continuer la lecture de Un Occident traumatisé par sa dissolution

Les hommes sans vertu de l’Amérique


L’attitude volontariste qui ruine notre politique étrangère était prédite par C.S. Lewis il y a plusieurs dizaines d’années.


Par Paul Grenier – Le 23 avril 2018 – Source The American Conservative

La manière d’agir de l’Amérique dans le monde, la violence qu’elle fait souvent subir à la vérité quand elle applique sa volonté, ne peut pas s’expliquer en ne prenant en compte que ses prétendus « intérêts ». Les États-Unis agissent comme ils le font en raison de la façon particulière qu’ils ont de comprendre ce qui donne un sens à la vie et aux actes.

Au cœur de la philosophie américaine se trouve le volontarisme, la justification de l’action basée purement et simplement sur la volonté. La particularité du volontarisme est qu’il donne la place d’honneur à la volonté en tant que telle, à la volonté en tant que pouvoir, à la volonté avant tout le reste, mais surtout avant le bien. La notion de bien est nécessairement inclusive de l’ensemble, de toutes les parties. Se préoccuper exclusivement de soi-même est connu sous un autre nom.

Continuer la lecture de Les hommes sans vertu de l’Amérique

Chaque « clic » nous rapproche d’un pas
du « bang! »


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 20 avril 2018 – Source The Saker

Trump a pressé sur la gâchette, mais au lieu d’un « bang ! », ce que le monde a entendu, c’est un « clic » modeste. Considérant qu’il s’agit d’un jeu très dangereux de roulette russe anglosioniste potentiellement nucléaire, le « clic » est une très bonne nouvelle, en effet. Mais pour reprendre les mots de Nikki Haley, le « pistolet » américain est toujours « armé et chargé ». Continuer la lecture de Chaque « clic » nous rapproche d’un pas
du « bang! »

Les absurdités sur les attaques au gaz de la Syrie révèlent l’idéologie tyrannique américaine


Par Stephen Gowans – Le 11 avril 2018 – Source what’s left

Stephen Gowans
Stephen Gowans

Les idéologues du pouvoir américain, notamment ceux qui sont installés dans les rédactions du New York Times et du Wall Street Journal, croient que les États-Unis jouissent d’un droit imprescriptible d’exercer une tyrannie absolutiste sur le monde, de définir la frontière entre la civilisation et la barbarie et que Washington n’est pas lié par le droit international, mais libre de l’utiliser comme un outil contre les barbares. Dans l’idéologie du despotisme américain, la boussole de la civilisation comprend les pays qui se soumettent à la « direction américaine » une version euphémisée de la « tyrannie américaine » tandis que les pays favorables à un ordre international fondé sur l’égalité des États (la Syrie, la Corée du Nord, Cuba, l’Iran et le Venezuela comptent parmi les partisans de cet ordre démocratique alternatif) sont relégués dans la catégorie des barbares. Une fois qu’un État a été rangé à l’extérieur de la civilisation, les traditions juridiques occidentales – vérification des accusations par rapport aux preuves et présomption d’innocence jusqu’à ce que la culpabilité soit démontrée de manière crédible – ne s’appliquent plus. L’État « barbare » devient coupable de tous les actes dont il est accusé, qu’il existe ou non des preuves crédibles pour corroborer l’accusation. Continuer la lecture de Les absurdités sur les attaques au gaz de la Syrie révèlent l’idéologie tyrannique américaine

Le message des États-Unis au monde : prosternez-vous et vénérez-moi !



2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 13 avril 2018 – Source The Saker

Chers amis,

Je voulais juste vous faire savoir que je suis au courant de la situation. Franchement, j’ai déjà dit tout ce que j’avais à dire sur ce qu’on appelle l’ « Occident » dans les articles ci-dessous :

Les options anglosionistes (rapport intermédiaire)

What price will mankind have to pay for the collapse of the Empire?

Et je n’ai pas grand chose à ajouter sur le fond. Continuer la lecture de Le message des États-Unis au monde : prosternez-vous et vénérez-moi !