La Chine et l’Afrique


Par Pavel Nastine – Le 9 juillet 2018 – Source New Eastern Outlook

La Chine applique en Afrique une stratégie de politique étrangère qui à la fois fait partie intégrante de la doctrine de Beijing en la matière et s’y entremêle. Son objectif principal est de transformer le continent africain en un atout stratégique de la Chine, dont le but serait de renforcer la puissance économique et politique de la République populaire et de permettre à la Chine de se positionner comme une superpuissance. Aux yeux de Beijing, l’Afrique est riche de ressources de valeur et, avec sa population de 1.2 milliard d’habitants, est un grand et vaste marché pour ses marchandises ; le continent est aussi l’un des plus grands bénéficiaires des investissements chinois. Les projets à long terme comprennent la transformation de l’Afrique en une zone manufacturière où la Chine, qui a investi à grande échelle, pourrait déplacer son appareil de production afin d’être plus proche des sources de matières premières et de la main-d’œuvre. Enfin, cela permettra à la Chine de se libérer des anciennes technologies et d’ouvrir la voie à la quatrième vague d’innovation.

Continuer la lecture de La Chine et l’Afrique

L’« Occident », c’est du passé


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 9 juin 2018

Les sommets du G-7 sont censés symboliser l’« Occident », son unité et son pouvoir. Ces sommets avaient la prétention d’établir les orientations politiques mondiales.

Nous sommes heureux de constater que c’est fini.

Continuer la lecture de L’« Occident », c’est du passé

Ne titillez pas le Dragon : une guerre avec la Chine serait un désastre inutile


Les scénarios indésirables : quatre guerres que notre armée prépare mais que nous devrions éviter (volume II)


Par le Major Danny Sjursen – le 8 mai 2018 – Source antiwar.com

Les militaires n’aiment rien autant que de s’entraîner de façon obsessionnelle pour des guerres qu’ils n’auront jamais à mener. La clé du succès est de ne pas se laisser entraîner dans un conflit que personne ne peut gagner.

Respirons profondément. Oui, la Chine représente une menace potentielle aux intérêts américains dans les domaines économique, du cyberespace et de la domination navale. Les États-Unis doivent maintenir une force défensive dissuasive et une force militaire expéditionnaire, et se préparer au pire. Ce dont on peut se passer, c’est d’un dérapage d’envergure régionale, voire pire, d’une guerre ouverte avec le dragon chinois. Ni maintenant, ni jamais.
Continuer la lecture de Ne titillez pas le Dragon : une guerre avec la Chine serait un désastre inutile

L’Inde est-elle en train de se tourner vers la Chine ?


Par Vladimir Terehov − Le 10 mai 2915 − New Eastern Outlook

New Eastern Outlook [ainsi que le Saker Francophone, NdT] essaye de ne pas perdre de vue les événements importants qui jalonnent les relations entre la Chine et l’Inde. Avec les États-Unis, le Japon et la Russie, les deux géants asiatiques ont une influence décisive sur l’évolution de la situation dans la région Indo-Pacifique, dont dépend en grande partie le climat politique mondial.

Pourtant, au cours des dernières années, les relations entre la Chine et l’Inde n’ont pas semblé au mieux, montrant plutôt une tendance constante à la détérioration. Et bien que ce processus négatif dépende en grande partie de l’actualisation périodique de problèmes dit « historiques » (par exemple, les revendications mutuelles sur certains territoires frontaliers), le facteur principal en a toujours été l’ascension de la Chine au statut de deuxième puissance mondiale. C’est cela qui pousse l’Inde à adopter une attitude de plus en plus prudente envers la Chine.

Continuer la lecture de L’Inde est-elle en train de se tourner vers la Chine ?

L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix


Alors que le premier partenaire commercial de l’Iran est la Chine, et que Téhéran et Moscou tissent des liens plus proches, tout indique un renforcement de la relation trilatérale.


Par Pepe Escobar − Le 1er mai 2018 – Source Asia Times

L’Ayatollah Ali Khamenei rencontre Vladimir Poutine à Téhéran le 1er novembre 2017. Photo : AFP/Site internet du dirigeant iranien

Deux sommets récents, la poignée de mains transfrontalière des présidents Kim et Moon, qui a surpris le monde entier, et la promenade de santé amicale sur les berges du lac à Wuhan entre les présidents Xi et Modi, ont pu donner l’impression que le processus d’intégration eurasiatique est entré dans une phase plus calme. Or, cela n’est pas vraiment le cas. Ce serait plutôt un retour à la confrontation : comme on pouvait s’y attendre, la mise en pratique de l’accord sur le nucléaire iranien, connu sous l’acronyme disgracieux de JCPOA (en français l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien), est au cœur du problème. Fidèles au processus lent de leur projet d’intégration eurasiatique, la Russie et la Chine sont les plus fidèles soutiens de l’Iran. Continuer la lecture de L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix

Amérique du sud : l’affrontement des blocs


Par Andrew Korybko – Le 26 juin 2017 – Source geopolitica.ru

VenezuelaArgentineBrésil

La dernière partie de la revue géopolitique sud-américaine consiste en un examen détaillé de ce que l’auteur a nommé « L’affrontement des blocs ». Il fait référence à la compétition encouragée par les USA entre l’Alliance Pacifique et le Mercosur pour prendre les rênes du continent. L’état contemporain de la bataille est très différent de ce qu’il fut au départ, les rivalités se sont exacerbées et les rôles de part et d’autre semblent être en cours d’inversion de manière intéressante. C’est ce que nous allons voir dans ce chapitre avec l’idée de fond d’étudier les dynamiques géopolitiques des relations Alliance Pacifique-Mercosur de 2012 à fin 2016. Cette étude va nous permettre d’éclairer et de mieux comprendre la stratégie générale américaine vis à vis de l’Amérique du sud ainsi que les opportunités possibles pour l’ordre mondial multipolaire émergent.

Continuer la lecture de Amérique du sud : l’affrontement des blocs

Pourquoi même une guerre commerciale n’arrêtera pas la stratégie “Made in China 2025”


Beijing trace sa propre route vers sa transformation en « super-puissance manufacturière » à haute valeur ajoutée.


Par Pepe Escobar – Le 12 avril 2018 – Source Asia Times.


Le discours du Président Xi Jinping au Forum de Boao, ponctué de métaphores chinoises et rédigé dans l’intention d’apaiser les craintes d’une guerre commerciale néfaste entre la Chine et les États-Unis, fut la prolongation logique de son célèbre discours au sommet de Davos l’an dernier, dans lequel il positionnait la Chine à l’avant-garde de la nouvelle mondialisation.

Continuer la lecture de Pourquoi même une guerre commerciale n’arrêtera pas la stratégie “Made in China 2025”