Heureux les faiseurs de paix que sont Donald Trump et Vladimir Poutine


Par Gilbert Doctorow – Le 20 mai 2018 – Une parole franche

« Heureux ceux qui procurent la paix car ils seront appelés enfants de Dieu. »

Matthieu 5:9

 

Bien que j’aie pratiqué l’art de la science politique ces dix dernières années en tant qu’essayiste et journaliste, ma formation professionnelle d’historien revient parfois au premier plan quand je réfléchis aux chaînes de causalité et, en particulier, à l’interrelation entre les courants socio-économico-géopolitiques profonds qui nous portent et des forces déterminantes, déclenchées par de puissants individus, sur la surface de l’océan du temps.

Continuer la lecture de Heureux les faiseurs de paix que sont Donald Trump et Vladimir Poutine

Tout cela dépend de vos valeurs


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 25 mai 2018 – Source The Saker

Cette semaine a été intéressante pour la Russie. Premièrement, et contrairement à mes attentes, Ioulia Skripal a été autorisée à faire une déclaration enregistrée en vidéo où on la voit écrire en anglais et en russe. C’est encore très loin des obligations britanniques qui devrait permettre a l’ambassade [russe] une entrevue avec les deux Skripal, mais c’est un signe que les Britanniques commencent enfin à ressentir la pression. Ce n’est qu’un tout petit pas, mais remercions Dieu pour les petites choses. Maintenant, espérons que la pression pour libérer les deux Skripal ne faiblira pas. Continuer la lecture de Tout cela dépend de vos valeurs

Comprendre les ambiguïtés politiques russes


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 17 mai 2018 – Source The Saker

Introduction : le monde n’est pas Hollywood

Ces deux dernières semaines, des événements vraiment tectoniques se sont produits simultanément aux États-Unis, en Russie, en Israël, en Syrie, en Iran et dans l’Union européenne. Je crois qu’il serait aussi raisonnable de dire que la plupart de ceux qui s’opposent à l’Empire anglosioniste ont éprouvé des sentiments allant de la légère déception à la consternation totale. Je n’ai certes pas entendu beaucoup de gens se réjouir, mais si quelqu’un l’a fait, ils étaient en minorité (curieusement, Mikhail Khazine, par exemple). Ces réactions sont normales, nous avons tous des attentes qui peuvent être déçues, et elles le sont souvent. Pourtant, même lorsque les nouvelles sont clairement mauvaises, il est utile de garder un certain nombre de choses à l’esprit. Continuer la lecture de Comprendre les ambiguïtés politiques russes

La stratégie de Poutine commencerait elle à marcher ?


Par Paul Craig Roberts – Le 14 mai 2018 – paulcraigroberts.org

J’ai déjà expliqué que la pratique typiquement chrétienne du président russe Vladimir Poutine de tendre l’autre joue aux provocations occidentales est une stratégie pour faire comprendre à l’Europe que la Russie est raisonnable mais que Washington ne l’est pas et que la Russie n’est pas une menace pour les intérêts et la souveraineté de l’Europe, mais que Washington l’est. En choyant Israël et en se retirant de l’accord multinational de non-prolifération nucléaire iranien, le président américain Donald Trump pourrait bien avoir favorisé la stratégie de Poutine.

Continuer la lecture de La stratégie de Poutine commencerait elle à marcher ?

Les Skripal n’auront très probablement jamais le droit de parler


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 11 mai 2018 – Source The Saker

Il y a eu des développements majeurs la semaine dernier, tous mauvais, dont la renomination par Poutine de Medvedev comme Premier ministre et l’invitation à Moscou de Bibi Netanyahou pour le défilé du Jour de la victoire à Moscou, même s’il a bombardé la Syrie, un allié de la Russie, la veille de sa visite. Une fois à Moscou, Netanyahou a comparé l’Iran à – quoi d’autre ? – l’Allemagne nazie. Comme c’est original et profond, en effet ! Puis il a ordonné de bombarder la Syrie une second fois, pendant qu’il était encore à Moscou. Mais que pouvons-nous attendre d’un narcissique en adoration pour lui-même qui trouve approprié de servir de la nourriture au Premier ministre japonais dans une chaussure spécialement fabriquée pour cela ? L’homme est clairement cinglé (ce qui ne le rend en aucune manière moins mauvais ou moins dangereux). Mais c’est la réaction russe qui est totalement dégoûtante : rien, absolument aucune. Contrairement à d’autres, j’ai clairement expliqué que ce n’est pas la responsabilité de la Russie de « protéger » la Syrie (ou l’Iran) des Israéliens. Mais il ne fait aucune doute à mes yeux que Netanyahou a fait publiquement un pied de nez à Poutine et que Poutine l’a encaissé. Malgré tout mon respect pour Poutine, cette fois il a permis à Netanyahou de le traiter exactement comme Trump a traité Macron. Sauf que dans le cas de Poutine, il a été traité de cette manière dans sa propre capitale. C’est encore pire. Continuer la lecture de Les Skripal n’auront très probablement jamais le droit de parler

L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix


Alors que le premier partenaire commercial de l’Iran est la Chine, et que Téhéran et Moscou tissent des liens plus proches, tout indique un renforcement de la relation trilatérale.


Par Pepe Escobar − Le 1er mai 2018 – Source Asia Times

L’Ayatollah Ali Khamenei rencontre Vladimir Poutine à Téhéran le 1er novembre 2017. Photo : AFP/Site internet du dirigeant iranien

Deux sommets récents, la poignée de mains transfrontalière des présidents Kim et Moon, qui a surpris le monde entier, et la promenade de santé amicale sur les berges du lac à Wuhan entre les présidents Xi et Modi, ont pu donner l’impression que le processus d’intégration eurasiatique est entré dans une phase plus calme. Or, cela n’est pas vraiment le cas. Ce serait plutôt un retour à la confrontation : comme on pouvait s’y attendre, la mise en pratique de l’accord sur le nucléaire iranien, connu sous l’acronyme disgracieux de JCPOA (en français l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien), est au cœur du problème. Fidèles au processus lent de leur projet d’intégration eurasiatique, la Russie et la Chine sont les plus fidèles soutiens de l’Iran. Continuer la lecture de L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix

Le « tire à la corde » pour la Turquie dans le cadre de la nouvelle guerre froide


Un « tire à la corde » est en cours pour savoir qui gagnera la Turquie, après les frappes menées par les USA en Syrie


andrew-korybko


Par Andrew Korybko − le 23 avril 2018 − source orientalreview.org

Macron a déclaré que les frappes avaient « séparé » la Russie de la Turquie, à cause du soutien du président Erdogan à l’opération de bombardement, mais ce dernier a tenu peu après une conversation téléphonique avec le Président Poutine, au cours de laquelle les deux parties se sont accordées pour « intensifier la coopération bilatérale… en Syrie ».

Continuer la lecture de Le « tire à la corde » pour la Turquie dans le cadre de la nouvelle guerre froide

Comment l’agression américaine en Arctique pourrait amener la Russie à se « rééquilibrer » via l’AAGC


Par Andrew Korybko − le 16 avril 2018 − source orientalreview.org

US military drill in the Arctic

Les USA exigent que la Russie leur ouvre l’accès à la route maritime arctique, ce qui peut laisser présager d’une agression de type guerre hybride à venir en Arctique, qui pourrait en retour faire augmenter la dépendance stratégique de la Russie envers la Chine. Il s’agit d’un scénario non désiré, qui pourrait être évité si la Russie offre « des contreparties » à des alliés et adversaires, dans le cadre de l’expansion vers l’Europe du « couloir de croissance Asie-Afrique » (AAGC [Asia-Africa Growth Corridor, NdT]) indo-japonais, par son territoire de transit maritime.

Continuer la lecture de Comment l’agression américaine en Arctique pourrait amener la Russie à se « rééquilibrer » via l’AAGC

Poutine :
tenir tête à l’Empire du Chaos US/Israël, ou céder ?


Moment crucial, plus pour Poutine et la Russie que pour la Syrie et Assad


Par Damian Martinovich − Le 10 avril 2018 − Source Russia Insider


Vladimir Soloviev, l'animateur d'une émission de télévision politique diffusée aux heures de grande écoute, qui connaît Poutine personnellement, a tweeté : « La situation est maintenant comparable à la crise des missiles de Cuba. Une guerre nucléaire pourrait éclater en un clin d'œil. Et il est peu probable que l'humanité puisse y survivre. »

Nouvelles sanctions anti-russes, marchés financiers russes en fusion, rouble en dégringolade, menaces occidentales de bombardements en Syrie et sur ses alliés, coup monté Skripal − que se passe-t-il ?

Continuer la lecture de Poutine :
tenir tête à l’Empire du Chaos US/Israël, ou céder ?

L’importance d’avoir l’air dangereux


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 10 avril 2018 – Source Club Orlov

C’est un travail difficile d’être un hégémon mondial et la seule superpuissance du monde. Vous devez garder la planète entière bien alignée. Chaque pays a besoin d’être renseigné sur sa place et gardé là, par la force si besoin est. De temps en temps un pays ou deux doit être conquis ou détruit, juste pour donner une leçon aux autres. De plus, vous devez vous mêler sans relâche de la politique des autres pays, truquer les élections afin que seuls les candidats favorables aux États-Unis puissent gagner, mener des opérations de changement de régime et organiser des révolutions colorées. Si vous cessez de le faire, certains pays vont commencer à vous ignorer. Et le reste réalisera rapidement que vous perdez le contrôle et ils commenceront à s’émanciper.

Continuer la lecture de L’importance d’avoir l’air dangereux