Syrie – Qui bloque l’enquête de l’OIAC à Douma ?


Par Moon of Alabama – Le 19 avril 2018.

Pourquoi la mission d’enquête (FFM) de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) n’a-t-elle pas encore atteint la Douma ?

Les inspecteurs de l’OIAC sont retenus par le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS) qui a son mot à dire sur tout mouvement des organisations dépendantes de l’ONU dans les régions pouvant être dangereuses. L’UNDSS est dirigé par un officier de police et de renseignement australien. Le retard semble être intentionnel.

Continuer la lecture de Syrie – Qui bloque l’enquête de l’OIAC à Douma ?

La nouvelle conception américaine d’une mission « parfaite » : 32 sur 103


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 14 avril 2018 – Source The Saker

Oups, il a dit « mission accomplie, parfaitement exécutée » et qu’il était « tellement fier » de son « armée géniale ».

Cela en considérant que 71 missiles sur 103 ont été interceptés.

  • Qu’il n’y a pas eu de victimes syriennes (ou iranienne ou russes)… ;
  • Que pas un seul terrain d’aviation n’a été touché ;
  • Que les bâtiments détruits étaient vides ;
  • Que seule la défense aérienne syrienne a été utilisée ;
  • Que les défenses aériennes russes ont été totalement contournées.

Ce type :

Continuer la lecture de La nouvelle conception américaine d’une mission « parfaite » : 32 sur 103

La libre opinion du général Delawarde sur l’affaire Skripal


Par le général Delawarde – Le 30 mars 2018 – Association de soutien à l’armée francaise

Affaire SKRIPAL et accusation britannique : LIBRE OPINION du général DELAWARDE.

En matière criminelle, tout enquêteur sérieux explore toutes les pistes possibles et ne se limite pas à une seule. La recherche du mobile du crime, surtout lorsque celui ci est prémédité, conduit bien souvent à la découverte de l’assassin ou de son commanditaire.

L’affaire Skripal, dont les répercussions politiques internationales sont très importantes, semble poser aux enquêteurs, aux politiques, aux médias et aux opinions publiques un certain nombre de questions auxquelles les réponses apportées jusqu’à présent ne sont pas totalement satisfaisantes.

Continuer la lecture de La libre opinion du général Delawarde sur l’affaire Skripal

Syrie – Une frappe des États-Unis entraînera une escalade de la violence


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 9 avril 2018

La prétendue attaque chimique d’hier dans la Ghouta orientale n’a probablement jamais eu lieu. Une vidéo montre des enfants présumés morts dans un sous-sol ou un appartement sombre. Une autre vidéo montre une bouteille de gaz jaune en bon état qui, nous dit-on, a été larguée d’un hélicoptère que personne n’a vu et a traversé un toit en béton. Nous ne savons pas quand, ni où, ces vidéos ont été prises.

Outre ces deux vidéos d’origine douteuse, deux organisations de propagande anti-syrienne financées par les Occidentaux, les Casques blancs et la Syrian American Medical Society (SAMS), affirment que des centaines de personnes ont été blessées lors d’une attaque au chlore.

Il est intéressant de noter que l’organe du MI-6 à Coventry, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (SOHR), ne confirme pas l’attaque chimique. Dans sa version des événements, une quarantaine de personnes sont mortes après l’effondrement de leur refuge :

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a fait état d’un plus grand nombre de morts ; selon lui au moins 80 personnes ont été tuées à Douma, dont une quarantaine sont mortes par asphyxie. Mais il a dit que l’asphyxie était le résultat de l’écroulement des abris sur les personnes qui étaient à l’intérieur.

Les médias grand public, qui citent fidèlement l’Observatoire syrien depuis des années, l’ignorent maintenant, et rapportent une attaque chimique comme s’il s’agissait d’un évènement avéré.

Tout cela se produit à un moment où l’armée syrienne remporte la victoire et où Trump vient d’annoncer qu’il veut que les États-Unis quittent la Syrie. Nous avons noté qu’une succession similaire d’évènements s’était produite il y a exactement un an avec les mêmes allégations aberrantes :

Peut-on vraiment croire qu’à chaque fois que les États-Unis se retirent de la guerre contre la Syrie, le gouvernement syrien réagit par une ‘attaque chimique’ qui ramène les États-Unis dans la guerre ?

Quelques heures plus tard, le New York Times titrait : Alors que Trump voudrait quitter la Syrie, une nouvelle attaque l’y ramène.

Au cours du dernier mois, la Russie a averti à plusieurs reprises que les soi-disant « rebelles » planifiaient  de fausses attaques chimiques. Elle a également averti les États-Unis que toute frappe de « représailles » suite à une fausse attaque mettrait en danger les troupes et les installations russes en Syrie. Les Russes ont dit qu’ils réagiraient à toute attaque sérieuse des États-Unis en attaquant la plate-forme de lancement de missiles américains – qu’il s’agisse d’avions à réaction ou de navires.

Israël a immédiatement tenté d’aggraver la situation. Hier soir, il a frappé l’aéroport T4 de Homs avec 8 missiles de croisière lancés par des avions israéliens depuis le ciel libanais. L’aéroport T4 se trouve au centre de la Syrie. Des drones iraniens y sont stationnés, avec les avions et les hélicoptères syriens, pour aider à la lutte contre EI dans l’Est de la Syrie. Les dégâts ont été relativement légers, mais la frappe israélienne ne peut pas rester sans réponse. Jusqu’à présent, la Russie n’avait pas commenté les frappes israéliennes sur la Syrie. Cette fois, elle a été la première à condamner l’attaque. Elle ne s’opposera plus à ce que la Syrie ou l’Iran lancent une contre-attaque contre Israël ou ses intérêts, s’ils décidaient de le faire.

On peut maintenant entrer à Douma où la prétendue  « attaque chimique » s’est produite. Les terroristes de Jaish al-Islam sont évacués vers le gouvernorat d’Idleb. La police militaire russe est entrée et n’a trouvé aucune trace de l’incident chimique présumé. L’OIAC ou une autre organisation va pouvoir enquêter sur la situation. Comme d’habitude, cela prendrait plusieurs semaines.

Les néoconservateurs, les faucons militaires et certains alliés voudraient que Trump fasse quelque chose, c’est-à-dire qu’il attaque la Syrie, et tout de suite. Une telle attaque entrainerait probablement une escalade.

Pour l’instant, Trump n’a pas l’air de se décider :

Prenant la parole lors d’une réunion du Cabinet, M. Trump a promis une « décision majeure » dans les 24 et 48 heures à venir et a dit que l’une d’entre elles pourrait être annoncée dès la fin de la journée. Le président américain rencontrait les conseillers militaires lundi soir.

« Aucune option n’est écartée », a-t-il dit lorsqu’on lui a demandé si une action militaire américaine était une possibilité.

Les troupes russes en Syrie et l’armée syrienne ont augmenté leur niveau d’alerte. En cas d’attaque, leur riposte sera à la hauteur.

Traduction : Dominique Muselet

en.pdf24.org    Send article as PDF   

L’expulsion des diplomates russes montre la vraie face des intentions occidentales


Un éditorial de Global Times, le Russia Today chinois, dont le ton ferme marque un net changement d’approche vis à vis des gouvernements occidentaux, comme on a déjà pu l’observer avec l’agence de presse russe.

Par Global Times – Le 27 mars 2018.

Le 26 mars, les États-Unis, le Canada et plusieurs pays de l’Union européenne ont expulsé des diplomates russes de leurs ambassades et consulats respectifs en représailles contre l’empoisonnement présumé par la Russie de l’ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille. À ce jour, 19 pays, dont 15 États membres de l’UE, ont montré leur soutien à la Grande-Bretagne en appliquant de telles mesures.

Continuer la lecture de L’expulsion des diplomates russes montre la vraie face des intentions occidentales

« Elle est ressuscitée ! » – Le dernier acte de « Novitchok »


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 29 mars 2018

Il semble que le conte de fée « Novitchok » que nous raconte le gouvernement britannique, aura une fin heureuse : la résurrection étonnante et mystérieuse des victimes de l’« agent innervant de grade militaire, cinq à huit fois plus meurtrier que le gaz VX et d’un type mis au point par » Hollywood.

Joyeuses Pâques ! Continuer la lecture de « Elle est ressuscitée ! » – Le dernier acte de « Novitchok »

Cambridge Analytica ou comment récupérer les données de Facebook pour manipuler les électeurs et influencer les élections.


Par Roberto Gonzalez – Le 23 mars 2018 – Source Counterpunch

Quelques semaines après les élections présidentielles de 2016, des rapports ont fait surface sur la façon dont une petite société de conseil politique britannique, Cambridge Analytica, aurait pu jouer un rôle central dans la victoire surprise de Donald Trump. La société a prétendu avoir formulé des algorithmes pour influencer les électeurs américains en utilisant des publicités politiques ciblées individuellement. Elle aurait créé les profils de personnalité de millions de citoyens individuels en collectant jusqu’à 5000 données sur chaque personne. Cambridge Analytica a ensuite utilisé ces outils « psychographiques » pour envoyer aux électeurs des messages en ligne soigneusement conçus concernant des candidats ou des questions politiques brûlantes.

Continuer la lecture de Cambridge Analytica ou comment récupérer les données de Facebook pour manipuler les électeurs et influencer les élections.

Christopher Steele vu par le New Yorker

Par Philip M. Giraldi – Le 13 mars 2018 – Source The Unz Review

Jane-Mayer
La dernière salve en date, dans le cadre de la saga du Russiagate, est un article de 15 000 mots, publié dans le New Yorker, intitulé « Christopher Steele, l’homme derrière le dossier Trump : comment l’ex-espion a essayé d’avertir tout le monde sur les liens de Trump avec la Russie » signé par la célèbre journaliste Jane Mayer. L’axiome de départ est aussi limpide que l’annonce son titre indigeste : le dossier Steele, qui mettait en cause Donald Trump et ses associés dans une myriade de crimes et de délits, a fondamentalement raison d’exposer la menace existentielle que représente la Russie pour notre pays. Comment en vient-elle à cette conclusion ? En citant des sources non identifiées, mais dont le lecteur doit accepter la crédibilité comme irrécusable, et en y ajoutant les témoignages d’amis et de soutiens de Steele.

Continuer la lecture de Christopher Steele vu par le New Yorker

La nouvelle guerre froide lancée par May empoisonne le parti travailliste de Corbyn


Par Finian Cunningham – Le 18 mars 2018 – Source Strategic Culture

La dramatique escalade de l’hostilité du Premier ministre conservateur britannique Theresa May envers la Russie cette semaine provoque aussi des conséquences domestiques. Jeremy Corbyn, le populaire dirigeant du parti travailliste, est en train de devenir une victime de cette politique de type nouvelle guerre froide.

May, qui était jusqu’à présent attaquée pour sa débâcle au sujet du Brexit, s’est soudainement trouvée soutenue pour son programme de nouvelle guerre froide à l’égard de la Russie au sein de son propre parti conservateur – mais aussi par des législateurs de l’opposition, du côté travailliste du parlement.

Alors que May a été chaudement applaudie pour ses attaques rhétoriques contre la Russie, le dirigeant travailliste, Jeremy Corbyn, a fait l’objet d’un chahut vicieux de la part de tous les partis de la Chambre des communes, dont de nombreux députés de son propre parti.

Continuer la lecture de La nouvelle guerre froide lancée par May empoisonne le parti travailliste de Corbyn

La punition démesurée que l’Angleterre veut infliger à la Russie doit-elle vraiment nous surprendre ?


Par Viktor Marakhovsky, le 15 mars. 2018 – Source Sputnik

On n’a pas attendu d’en savoir long sur le scandale de l’espion russe empoisonné au Royaume-Uni – l’affaire très médiatisée a été immédiatement montée en épingle. Neuf jours seulement se sont écoulés entre l’incident survenu dans la ville de Salisbury et les terribles représailles internationales. Continuer la lecture de La punition démesurée que l’Angleterre veut infliger à la Russie doit-elle vraiment nous surprendre ?