Réduire la technosphère : Note de lecture


Orlov

Orlov

Par Frank Kaminski – Le 2 janvier 2018 – Source Club Orlov

Quand la personne moyenne pense à la technologie, la première chose qui lui vient à l’esprit n’est pas le chien ou le chat de la famille. On ne peut pas non plus considérer une volée de poulets, un paquet de graines ou un sac de pommes de terre comme des exemples de technologie. Mais le penseur de la technologie, Dmitry Orlov, dans son livre « Réduire la technosphère » soutient que c’est exactement ce qu’ils sont. Dans le contexte d’une ferme rurale, un chien est un système de sécurité à domicile très avancé, les chats et les poulets sont un service de lutte antiparasitaire (ces derniers ciblant respectivement les rongeurs et les insectes) et les pommes de terre et les paquets de semences jouent un rôle indispensable en fournissant les besoins médicinaux dont dépendent les citadins et les usines pharmaceutiques. Ce sont tous des exemples de technologies « naturelles » de celles qui représentent, selon les mots d’Orlov, « les adaptations humaines des choses que la nature a produites chez d’autres espèces en tant que traits d’évolution ».
Continuer la lecture de Réduire la technosphère : Note de lecture

La pauvreté vide les chiffres de sens


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 21 décembre 2017 – Source Club Orlov

La pauvreté est un problème majeur dans le monde, mais elle n’est pas répartie uniformément. Certains pays, comme la Chine et la Russie, ont réussi ces dernières décennies à sortir nombre de leurs citoyens de la pauvreté. Par exemple, les revenus réels d’une majorité de Russes ont doublé plus d’une fois depuis le début du siècle, tandis qu’en Chine la croissance explosive des villes et des industries manufacturières a amélioré la bonne fortune de millions d’anciens paysans. Le résultat, facilement observable, est une stabilité politique enviable, un optimisme et une confiance généralisés (voire de la satisfaction) par rapport à la direction générale.

Continuer la lecture de La pauvreté vide les chiffres de sens

La question du mensuel La Décroissance


Par François Roddier – Le 28 septembre 2017 – Source francois-roddier.fr

Résultats de recherche d'images pour « thermodynamique roddier »

Dans son numéro d’octobre le journal La Décroissance pose la question suivante :

« Jadis, inspirés par le rapport Meadows ou les écrits de Bernard
Charbonneau, René Dumont et André Gorz, nous connaissions déjà les principales causes de la dégradation de la vie sur Terre et aurions pu, dès cette époque et à l’échelle internationale, réorienter les politiques publiques vers la soutenabilité. Aujourd’hui, il est trop tard, l’effondrement est imminent. » C’est ce qu’écrit l’ex-ministre Yves Cochet dans une tribune publiée par le quotidien des affairistes Drahi et Ledoux cet été (Libération, 23 août 2017). Mais est-ce si sûr ? Si l’humanité avait connaissance de l’impasse de la croissance, aurait-elle été capable de faire volte-face ? Les idées, les « prises de conscience » suffisent-elles à changer radicalement le cours des choses, à abandonner la course à la puissance pour aller vers la « soutenabilité » ?

Après avoir rappelé ce qu’est le processus de criticalité auto-organisée, je donne ci-dessous ma propre réponse.

Continuer la lecture de La question du mensuel La Décroissance

Attendez juste encore un peu


Par James Howard Kunstler – Le 7 août 2017 – Source kunstler.com

Résultats de recherche d'images pour « knobs cypress swamp »
Souches de cyprès dans un marais

Le problème, bien sûr, est que même après que l’État profond (c’est-à-dire « Le Marais ») aura réussi à éjecter le président Trump, l’Amérique sera laissée à elle-même – à la dérive entre les souches de cyprès, vidée de spiritualité, d’espoir, de crédibilité et le pire de tout, d’une compréhension collective de la réalité, perdue dans le brouillard de l’effondrement.

Voici ce que vous devez savoir sur ce qui se passe et vers où nous nous dirigeons.
Continuer la lecture de Attendez juste encore un peu

L’étrange logique derrière la quête d’énergies « renouvelables »


Par Le Partage – Le 4 juillet 2017 – Source Le Partage

La destruction en cours des différents biomes de la planète, leur contamination par d’innombrables substances et produits toxiques et les pollutions massives des milieux naturels sont-elles les conséquences de la production d’énergie ou de son utilisation (ou les deux) ? Et en quelles proportions ?

Autrement dit, la planète est-elle en train d’être détruite par les conséquences directes de la production énergétique industrielle mondiale ou l’est-elle davantage par ses conséquences indirectes ?

Le déversement annuel de millions de tonnes de plastique qui asphyxient les océans dépend-il du type d’énergie utilisé par les usines et les zones industrielles ?

Continuer la lecture de L’étrange logique derrière la quête d’énergies « renouvelables »

La fin d’une base croissante de consommateurs… Et le début du déclin


Le 26 juin 2017 – Source Econimica

grow_1

En 1960, le  cœur de la population (25-54 ans) des pays de l’OCDE (États-Unis, Canada, Mexique, Chili, la plupart de l’UE, du Royaume-Uni, de la Turquie, d’Israël, du Japon, de la Corée du Sud, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande) était de plusieurs millions supérieur à celui combiné des CRB (Chine, Russie et Brésil). Depuis lors, la croissance de la population de l’OCDE a ralenti et ce fut la croissance des CRB qui a conduit la base de consommateurs vers de nouveaux sommets. Cependant, 2017 est une année essentielle où on peut découvrir dans les statistiques quelque chose qui manque… La croissance. Le décompte du cœur des populations parmi les nations qui consomment plus de 70% du pétrole brut terrestre et près de 80% de toutes les exportations mondiales montre que ces populations de l’OCDE et des CRB combinées commenceront à diminuer à partir de 2018 (graphique ci-dessus).

Continuer la lecture de La fin d’une base croissante de consommateurs… Et le début du déclin

La falaise de Sénèque: Comment le concept a-t-il évolué ?


Par Ugo Bardi – Le 5 juillet 2017 – Source CassandraLegacy

Image prise lors d’une récente réunion à Barcelone

Vous pouvez voir sur l’image l’évolution du concept d’effondrement, de Malthus à Forrester. Ce dernier peut être considéré comme le véritable auteur du concept que j’appelle « falaise de Sénèque » ou « Effet Sénèque ».
Continuer la lecture de La falaise de Sénèque: Comment le concept a-t-il évolué ?

À quoi le monde ressemble-t-il hors Afrique


Le 6 avril 2017 – Source Econimica

xafr_1

Ceux qui souhaitent expliquer comment notre époque n’est pas différente se réfèrent au tableau ci-dessus, sur la croissance de la population mondiale. Ça avance de gauche à droite et de haut en bas, donc ils en déduisent que tout doit bien aller dans le monde.

Continuer la lecture de À quoi le monde ressemble-t-il hors Afrique

Stratégies pour atténuer l’effondrement


Par Dmitry Orlov – Le 30 mai 2017 – Source Club Orlov

Il y a presque une décennie, j’ai écrit un article dans lequel j’ai défini les cinq étapes de l’effondrement, définis comme des points d’inflexion où la foi dans les aspects clés du statu quo est brisée et où une nouvelle réalité prend forme.

Il est utile d’avoir une taxonomie de la notion d’effondrement, même si elle est partielle. Traiter l’effondrement comme une grande boule de cire est susceptible de nous faire croire que tout va fondre d’un coup et, à l’exception de certains scénarios de type fin du monde, qui ne sont probablement même pas utiles à considérer, ce n’est probablement pas une approche réaliste ou utile.

Continuer la lecture de Stratégies pour atténuer l’effondrement

Peak Hats: Changement social et fin annoncée des voitures privées


Par Ugo Bardi – Le 20 mai 2017 – Source CassandraLegacy


Pendant longtemps, les chapeaux étaient plus des symboles de statut social, surdimensionnés et coûteux, que des outils pour protéger la tête des gens. Au cours du demi-siècle passé, ils ont presque disparu. Un destin semblable peut se produire pour les voitures particulières, qui sont aussi des symboles de statut social, surdimensionnés et coûteux, plutôt que des outils pour le transport des personnes. Avec la disparition des voitures, nous pourrions voir les chapeaux revenir.

Continuer la lecture de Peak Hats: Changement social et fin annoncée des voitures privées