La malédiction de l’Europe de l’Est


Par VIT – Le 4 janvier 2017 – source Cont.ws

Une terre enchantée s’étend du nord au sud entre l’Allemagne et la Russie. Tout son enchantement consiste en un paradoxe terrible, perfide : quiconque s’emparait de cette terre et tentait de la posséder, commençait inexorablement à faiblir et finalement disparaissait de la carte politique du monde. Voici ces terres remarquables et violemment maudites : l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, la Slovénie, la Hongrie, la Bulgarie, la Roumanie, la Croatie. À aimer et à estimer. Continuer la lecture de La malédiction de l’Europe de l’Est

Cela commence. Les pays fondateurs de l’Union européenne vont former une union fédérale.


Par Alex Gorka – Le 3 mars 2917 – Source Strategic Culture

Des vents anti-establishment et anti-UE soufflent vite et fort à travers l’Europe, car le bloc se rapproche de l’effondrement. L’effet domino entamé par le Brexit poursuit sa réaction en chaîne dans toute l’Union. Les crises abondent, et toutes ramènent à des citoyens qui, finalement, préfèrent leurs identités nationales et régionales, plutôt que le projet supranational. Les changements à venir peuvent faire disparaître l’Occident tel que nous le connaissons, le remplaçant par des groupes d’États unis par des intérêts communs.

Continuer la lecture de Cela commence. Les pays fondateurs de l’Union européenne vont former une union fédérale.

Pourquoi le Monténégro est-il devenu membre de l’OTAN ?


Les combattants de la Nouvelle Guerre froide à Washington peignent l'adhésion du minuscule Monténégro à l'OTAN avec les couleurs noires et blanches de la résistance héroïque à « l'agression russe » mais cela masque les vraies raisons pour lesquelles c'est une mauvaise idée, écrit Jonathan Marshall.

Par Jonathan Marshall – Le 28 février 2017 – Source Consortium News

Tous les jours, le sénateur John McCain de l’Arizona promet que le Sénat américain votera pour approuver l’incorporation du Monténégro en tant que 29e membre de l’alliance atlantique. Bien que peu d’Américains sachent situer cette petite nation des Balkans sur une carte, le Monténégro est devenu un autre point de convergence douteux de la nouvelle confrontation de l’Occident avec la Russie.

Continuer la lecture de Pourquoi le Monténégro est-il devenu membre de l’OTAN ?

Roumanie : Révolte, en effet. Mais révolte de qui contre qui?


Par Modeste Schwartz Le 13 février 2017 – Source Visegrad Post 

Nous constatons que la plupart des médias internationaux rapportent incorrectement la situation actuelle en Roumanie, se contentant de montrer le spectacle d’une minorité représentée par le seul président Iohannis et les manifestants organisés par lui. Les médias ne comprennent pas ou déforment délibérément les véritables événements et leurs enjeux.

C’est pourquoi nous souhaitons vous éclairer sur ce qui se passe vraiment en Roumanie depuis les élections législatives du 11 décembre 2016, qui ont été remportées d’une manière très nette par le Parti social-démocrate, PSD, (45,5%), lequel a réussi à former une coalition stable au Parlement (65,5%).

Continuer la lecture de Roumanie : Révolte, en effet. Mais révolte de qui contre qui?

Trump, les États-Unis et l’Europe (2/2)


Il faut que tout change pour que rien ne change. Tancrède dans Le Guépard, film de Visconti


Par Werner Rügemeier – Le 25 janvier 2017 – Source attac-koeln

La chancelière allemande a expliqué à propos de l’entrée en fonction de Trump : « Nous, Européens tenons notre destin entre nos mains. » Cette affirmation populiste de la figure politique la plus importante du capitalisme transatlantique en Europe se révèle contraire aux faits. En outre, des investisseurs, des agences, des militaires et des services de renseignement dont les siège sont aux États-Unis agissent aussi de manière assez indépendante de « leurs » gouvernements. Les lunettes roses d’Obama et de Clinton ont faussé cette vision dans l’Union européenne, en particulier en Allemagne. Continuer la lecture de Trump, les États-Unis et l’Europe (2/2)

Trump, les États-Unis et l’Europe (1/2)


Il faut que tout change pour que rien ne change. Tancrède dans Le Guépard, film de Visconti


Par Werner Rügemeier – Le 25 janvier 2017 – Source attac-koeln

La chancelière allemande a expliqué à propos de l’entrée en fonction de Trump : « Nous, Européens tenons notre destin entre nos mains. » Cette affirmation populiste de la figure politique la plus importante du capitalisme transatlantique en Europe se révèle contraire aux faits. En outre, des investisseurs, des agences, des militaires et des services de renseignement dont les sièges sont aux États-Unis agissent aussi de manière assez indépendante de « leurs » gouvernements. Les lunettes roses d’Obama et de Clinton ont faussé cette vision dans l’Union européenne, en particulier en Allemagne. Continuer la lecture de Trump, les États-Unis et l’Europe (1/2)

Trump, Brexit et la guerre contre l’UE


Par Philippe Grasset – Le 29 janvier 2017 – Source Dedefensa

Plus les jours passent, et plus les actes de Trump, suivis de certains de ceux qu’il met en place dans le gouvernement, montrent d’extraordinaires évolutions de la politique des USA avec cette nouvelle administration, dans un sens antiSystème ouvert et proclamé, notamment et essentiellement grâce à la puissance du système de la communication. Ainsi de cette interview de l’ambassadeur pressenti des USA auprès de l’UE, dont les propos au cours d’une interview de la BBC sont totalement destructeurs et déstructurants. Continuer la lecture de Trump, Brexit et la guerre contre l’UE

La compagnie Bayer a-t-elle passé un marché de dupe avec la Commission européenne ?


Voici la suite du suivi de l’affaire Glyphosate/RoundUp, suivi entrepris par W. Engdhal, dont nous avions traduit un premier article à ce sujet, en mars 2016.

Par William Engdahl – Le 24 janvier 2014 – Source New Eastern Outlook

Il semble de plus en plus évident que l’arrêt extraordinaire rendu par la Commission européenne, le 29 juin 2016, accordant au désherbant toxique Glyphosate un sursis de 18 mois jusqu’en décembre 2017, a été pris afin de laisser suffisamment de temps à Bayer AG, le nouveau propriétaire de Monsanto depuis décembre 2016, pour mettre sur le marché son substitut de désherbant, une fois la fusion achevée. Le sujet est soumis à une rude controverse, surtout en raison d’une déclaration de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) à Genève, disant que le Glyphosate est un « probable cancérigène ». La Commission européenne a ignoré cette déclaration de l’OMS, s’est fiée à une frauduleuse étude sanitaire du gouvernement allemand et a ignoré la volonté d’une majorité des gouvernements de l’UE en accordant au glyphosate, l’ingrédient principal de l’herbicide RoundUp de Monsanto, une extension de licence commerciale.

Continuer la lecture de La compagnie Bayer a-t-elle passé un marché de dupe avec la Commission européenne ?