Où est la contre-propagande russe ?


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 12 avril 2018 – Source Club Orlov

Si vous avez visité la Russie au cours de cs dernières années, Moscou et Saint-Pétersbourg en particulier mais aussi beaucoup de villes provinciales en plein essor, vous aurez remarqué que la Russie de nos jours est un endroit assez normal. C’est un peu banal de dire que plus le voyage est facile, plus l’endroit où vous arrivez est similaire à celui que vous avez quitté : les trains ou les taxis qui vous emmènent vers les aéroports, les distributeurs automatiques de billets en monnaie locale, les hôtels aux brillantes babioles dans le hall et l’eau courante chaude et froide dans les salles de bains, beaucoup d’endroits pour manger, y compris McDonald et Pizza Hut si vous n’aimez pas la cuisine locale et une connexion Wi-Fi gratuite partout. Il y aussi beaucoup de messages en anglais, les arrêts de bus sont annoncés en russe et en anglais, et si vous vous perdez, Google Maps vous dira où vous êtes et comment revenir à votre hôtel. Et si vous aimez faire du shopping, il existe un grand choix de centres commerciaux et de divertissement avec toutes les marques mondiales.
Continuer la lecture de Où est la contre-propagande russe ?

L’intervention du Royaume-Uni en Russie pendant la Première Guerre mondiale


Par Nikolai Gorchkov – Le 5 avril 2018 – Source Sputnik

L’intervention militaire britannique en Russie de 1918-1919 était illégale et indéfendable, révèlent des documents du gouvernement britannique des Archives nationales. À cause d’elle, l’opinion publique russe à l’égard de la Grande-Bretagne est passée d’amicale à hostile. Continuer la lecture de L’intervention du Royaume-Uni en Russie pendant la Première Guerre mondiale

La Russie en train de perdre le Kazakhstan, jusqu’alors son fidèle allié


Par Dmitry Sudakov − Le 21 mars 2018 − Source Pravda.ru

Le Kazakhstan, dernièrement, s’est distancé de la Russie. Le ministère des Affaires étrangères kazakh vient de rejeter la demande de Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe, d’abroger le régime d’exemption de visa de son pays envers les États-Unis d’Amérique. Avant cela, Nursultan Nazarbaïev, dirigeant de l’ex-République soviétique, avait ordonné le retrait de l’alphabet cyrillique au profit de l’alphabet latin. En outre, les fonctionnaires kazakhs ne sont plus autorisés à parler russe en public.
Continuer la lecture de La Russie en train de perdre le Kazakhstan, jusqu’alors son fidèle allié

Comment l’Orient peut sauver l’Occident


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 30 mars 2018 – Source The Saker

Europe : Mon honneur est solidarité !

« Cela vous dit tout ce que vous devez savoir sur la différence entre la Grande-Bretagne moderne et le gouvernement de Vladimir Poutine. Ils font le Novitchok, nous faisons des sabres de lumière. L’un est une arme hideuse spécialement conçue pour assassiner. L’autre est un improbable accessoire de théâtre qui produit un bourdonnement mystérieux. Mais laquelle de ces deux armes est vraiment la plus efficace dans le monde d’aujourd’hui ? »

(Boris Johnson)

Commençons cette discussion par quelques questions de base. Continuer la lecture de Comment l’Orient peut sauver l’Occident

Même Poutine critique la Russie


Par Andrew Korybko – Le 6 mars 2018 – Source Oriental Review

President Vladimir Putin 2018 presidential address
Le président Vladimir Poutine

La « glorification politiquement correcte » par les médias alternatifs de tout ce qui est lié à la Russie est une réponse « bien intentionnée » mais instinctive à la russophobie rampante des médias traditionnels ; elle génère néanmoins une vision « trop parfaite » et donc inexacte du pays, vision qui contredit la réalité et qui a été démystifiée par nul autre que le président Poutine lui-même.

Continuer la lecture de Même Poutine critique la Russie

Qu’est-il arrivé à l’Occident dans lequel je suis né ?


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 26 mars 2018 – Source The Saker

Franchement, je suis impressionné, étonné et même embarrassé. Je suis né en Suisse, j’y ai vécu la plus grande partie de ma vie, j’ai également parcouru la plus grande partie de l’Europe et j’ai vécu aux États-Unis pendant plus de 20 ans. Pourtant, dans mes pires cauchemars, je n’aurais jamais imaginé l’Occident sombrant aussi bas qu’aujourd’hui. Je veux dire que oui, je sais les faux drapeaux, la corruption, les guerres coloniales, les mensonges de l’OTAN, la soumission abjecte des Européens de l’Est, etc. J’ai écrit à propos de tout cela à de nombreuses reprises. Mais aussi imparfaits qu’ils aient été, et c’est un euphémisme, je me souviens de Helmut Schmidt, Maggie Thatcher, Reagan, Mitterrand, et même Chirac ! Et je me souviens de ce qu’était le Canard Enchaîné, ou même la BBC.  Pendant la Guerre froide, l’Occident n’était pas vraiment un chevalier en blanche armure, mais pourtant – la primauté du droit comptait, tout comme un certain degré de pensée critique. Continuer la lecture de Qu’est-il arrivé à l’Occident dans lequel je suis né ?

Poutine prépare la Russie à se passer de lui


Par Lauren Goodrich – Le 15 mars 2018 – Source Stratfor

Résultat de recherche d'images pour "poutine sad"
La réélection prévisible de Vladimir Poutine le 18 mars inaugure un quatrième mandat imprévisible pour le président russe au pouvoir depuis si longtemps. Avec cette victoire quasi certaine, Poutine pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2024, ce qui ferait de lui le dirigeant à la plus grande longévité depuis Joseph Staline. En Occident, Poutine est considéré comme un narcissique, un despote et un quasi roi pour avoir conservé le pouvoir pendant 18 ans. Mais la reconstruction d’un empire à partir des décombres de l’Union soviétique a pris du temps, et maintenant il fait face à une série de défis urgents qui menacent son héritage et la stabilité future de la Russie. Son prochain mandat sera qualitativement différent de ses précédents termes, alors qu’il manœuvre des pièces d’échecs variées pour mener le match à long terme de la Russie.

Continuer la lecture de Poutine prépare la Russie à se passer de lui

L’Otan n’a aucune chance dans une guerre contre la Russie


Alors que nous parlons d’une guerre proche des frontières de la Russie – à l’inverse, l’armée russe, animée par l’idée de la défense, n’est pas une menace pour les États-Unis ou l’Europe de l’Ouest


Russlands Luftlandetruppen – Moskaus schnelle Eingreiftruppe

Note du Saker Francophone

Cet article est paru à l'origine dans The Unz Review en juillet 2015, et nous le reprenons à cause d'un embardée écœurante vers la guerre entre la Russie et l'Otan au cours des deux dernières semaines. Le Saker est sans pareil sur ce sujet.

2015-09-15_13h17_31-150x112Par The Saker – Le 27 mars 2018 – Source TheSaker

Depuis la rédaction de cet article, les forces armées russes ne font que se renforcer, avec de nouveaux systèmes d’armes, un moral plus élevé et une expérience de combat cruciale en Syrie.

Continuer la lecture de L’Otan n’a aucune chance dans une guerre contre la Russie

Un mois vraiment historique pour l’avenir de notre planète


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 23 mars 2018 – Source The Saker

Mars 2018 restera dans l’Histoire comme un mois véritablement historique.

Le 1er mars, Vladimir Poutine prononce son discours historique à l’Assemblée fédérale russe.

shutterstock_421211302
Le 4 mars, Sergueï Skripal, un ancien espion britannique, est prétendûment empoisonné en Grande-Bretagne.

Le 8 mars, des membres du gouvernement britanniques accusent la Russie d’avoir utilisé du gaz innervant pour tenter d’assassiner Sergueï Skripal.

Le 12 mars, Theresa May accuse officiellement la Russie de l’empoisonnement et donne à la Russie un ultimatum de 24 heures pour se justifier ; les Russes ignorent cet ultimatum. Le même jour, le représentant des États-Unis au Conseil de sécurité de l’ONU menace d’attaquer la Syrie même sans autorisation de ce même Conseil de sécurité.

Le 13 mars, le chef de l’état-major général russe Valery Gerasimov a averti qu’« au cas où la vie de nos soldats serait menacée, les forces armées russes prendront des mesures de représailles sur les missiles et sur les navires qui les lanceront ». Le même jour, le chef de l’état-major des forces armées russes, le vice-ministre de la Défense, le général de l’armée Valery Gerasimov a eu une conversation téléphonique avec le général du corps des Marines Joseph Dunford, président des chefs d’état-major inter-armées américain.

Le 15 mars, la Grande-Bretagne bloque le projet de déclaration du Conseil de sécurité proposé par la Russie sur le cas de l’empoisonnement de Skripal, demandant une « enquête urgente et civilisée » à ce sujet. Les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne publient une déclaration soutenant le Royaume-Uni et accusant la Russie. Le ministre britannique de la Défense dit à la Russie de « se taire et de s’en aller ».

Le 16 mars, le général de division Igor Konachenkov traite le ministre de la Défense Britannique de « mégère grossière » et d’« impuissant intellectuel ».

Le 17 mars, les généraux russes avertissent que les États-Unis préparent une attaque chimique sous faux drapeau en Syrie.

Le 18 mars, Poutine gagne l’élection présidentielle haut la main. Le même jour, le général Votel, commandant du CENTCOM, déclare dans un témoignage devant la Commission des services armés que les différends avec la Russie devraient être réglés « par des voies politiques et diplomatiques ». Lorsqu’on lui a demandé s’il serait exact de dire qu’« avec l’aide de la Russie et de l’Iran, Assad a gagné la guerre civile en Syrie » le général Votel a répondu : « Je ne pense pas que c’est trop – que c’est une déclaration trop forte. Je pense qu’ils lui ont donné les moyens de – d’être ascendant à ce stade. »

Le 19 mars, le Conseil des Affaires étrangères de l’Union européenne publie une déclaration soutenant totalement le Royaume-Uni.

Le 21 mars, le ministère russe des Affaires étrangères convoque tous les ambassadeurs à une réunion sur le cas Skripal. Le langage utilisé par le représentant russe à cette réunion est peut-être le plus brutal utilisé par un responsable russe (ou même soviétique) à l’égard de l’Occident depuis la Seconde Guerre mondiale. Les représentants français, suédois et américain à la réunion se sont tous levés pour déclarer leur « solidarité » avec le Royaume-Uni.

Le 22 mars, le chef de l’état-major général des forces armées russes, le vice-ministre de la Défense, le général de l’armée Valery Gerasimov a eu une nouvelle conversation téléphonique avec le général de Marine Joseph Dunford, président des chefs d’état-major interarmées américains. Le même jour, le général Gerasimov a également eu une conversation téléphonique avec le commandant du Commandement américain en Europe et commandant suprême des forces alliées de l’OTAN en Europe, le général Curtis Scaparrotti. Continuer la lecture de Un mois vraiment historique pour l’avenir de notre planète

« Tiens ma bière et regarde ça »

Hold my beer and watch this!


2015-09-15_13h17_31-150x112Par The Saker – Le 15 mars 2018 – Source thesaker

Les serpents à sonnette (crotales) ont une réputation terrible. Là où je vis, en Floride, nous avons les plus grands serpents à sonnettes de la planète, les Eastern Diamondbacks (Crotalus adamanteus). Ils sont énormes et peuvent atteindre plus de 2 m (6 pieds) de longueur et peser jusqu’à 15 kg (30 lb). Le venin des Eastern Diamondbacks  n’est pas le plus puissant, mais il peut en fournir beaucoup. Donc, oui, c’est une créature formidable. Mais c’est aussi une créature douce et vraiment très timide.

Continuer la lecture de « Tiens ma bière et regarde ça »