Michel Foucault et le procès de notre monde moderne


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 26 mars 2017 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Plus personne ne conteste que nous vivons dans des sociétés de vigilance et de surveillance. Le pouvoir bienveillant, tutélaire et doux peut désormais tout contrôler avec les progrès de la technologie et le déclin de la réactivité des populations. Le terrorisme, la dette ou la Russie serviront de croquemitaine. Bernanos écrivait en 1945 :

« Aujourd’hui l’exception est devenue la règle, la Démocratie mobilise tout, hommes, femmes, enfants, animaux et machines, sans même nous demander de trinquer à sa santé. »

Continuer la lecture de Michel Foucault et le procès de notre monde moderne

Tocqueville et la destruction des âmes et des nations


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 6 mars 2017 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Récemment Ugo Bardi regrettait la violence des policiers en Espagne, réducteurs de bonnes dames catalanes.

Nous sommes de plus en plus écrasés par les États et les gouvernements : invasions (je le dis non comme je le pense, mais comme on le voit), guerres, menaces, taxations, massacres de masse ici ou là se terminant par toujours plus de contrôles et de confiscations, plus rien ne nous est épargné. Je vois que comme en Grèce où tout un peuple a été affamé tout le monde s’incline devant la toute-puissance étatique. C’est que nous sommes des hommes sans honneur, pas très susceptibles…

Continuer la lecture de Tocqueville et la destruction des âmes et des nations

Néo-totalitarisme : quand Huxley fait le point en 1957


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 25 janvier 2017 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Voici quelques extraits d’Aldous Huxley. On ne va pas commenter ces lignes immortelles (Brave new world revisited, 1957). Huxley rappelle :

« En 1931, alors que j’écrivais ‘Le Meilleur des Mondes’ j’étais convaincu que le temps ne pressait pas encore. La société intégralement organisée, le système scientifique des castes, l’abolition du libre arbitre par conditionnement méthodique, la servitude rendue tolérable par des doses régulières de bonheur chimiquement provoqué, les dogmes orthodoxes enfoncés dans les cervelles pendant le sommeil au moyen des cours de nuit, tout cela approchait ; se réaliserait bien sûr, mais ni de mon vivant, ni même du vivant de mes petits-enfants. »

Continuer la lecture de Néo-totalitarisme : quand Huxley fait le point en 1957

Davos et la montée sinistre des manipulateurs de symboles


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 25 janvier 2017 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

« La force motrice des oligarques est leur conviction de bien faire. » Jack London

Rappelons que Davos est le lieu où se déroule « La Montagne magique » de Thomas Mann, qui nous offrait de belles discussions entre dionysiaques et apolliniens – ces derniers ayant bien sûr perdu la joute. Ce livre ouvrait les thèmes de la mondialisation à l’époque où Edmond Husserl évoquait l’Europe et ses sempiternelles crises de la culture.

Résultat de recherche d'images pour "Montagne magique"

Continuer la lecture de Davos et la montée sinistre des manipulateurs de symboles

Tocqueville et la rage antirusse en 1849


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 5 janvier 2017 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Sans l’Angleterre, notre diplomatie est frappée de la « peur du vide » écrit le général de Gaulle dans ses Mémoires. À partir de 1815, on aime jouer au caniche, jusqu’au suicide de 1940. Voyons une guerre évitée contre la Russie, racontée par Tocqueville dans ses souvenirs.

On est en 1849. Les peuples se révoltent et se font écraser les uns après les autres, en France y compris. La belle révolution finit par le pitoyable coup d’État de Louis-Napoléon, qui laisse le peuple à peu près sans réaction. Sur cette triste époque Flaubert a tout dit en 1853 dans sa correspondance :

« 89 a démoli la royauté et la noblesse, 48 la bourgeoisie et 51 le peuple. Il n’y a plus rien, qu’une tourbe canaille et imbécile. Nous sommes tous enfoncés au même niveau dans une médiocrité commune. »

Continuer la lecture de Tocqueville et la rage antirusse en 1849

Small is beautiful


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 21 décembre 2017 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Le penseur austro-américain Léopold Kohr était cité avec Jacques Ellul et Guy Debord à la fin du documentaire apocalyptique Koyaanisqatsi. C’est comme cela que je l’ai découvert en 1983. En réalité son nom est inconnu alors que son lemme est mythique : small is beautiful. Kohr est l’esprit qui a mis en doute le monde moderne dans tout ce qu’il a de gigantesque, de titanesque et de compliqué. Pour lui tout s’écroulera de ce fait ; ou, si cela ne s’écroule pas, finira mal. À l’heure où l’Europe tangue, où les USA tanguent, où l’Espagne et le royaume désuni tanguent, on ferait mieux de redécouvrir son « breakdown of nations » publié il y a plus d’un demi-siècle. Proche des libertariens ou des traditionnels (je suis des deux écoles, donc je me sens bien concerné), la pensée de Kohr ne pourrait qu’inspirer une solution de rechange à notre civilisation marquée par le gigantisme messianique et l’hypnotisme techno-totalitaire.

Continuer la lecture de Small is beautiful

Quand Himmler écrit à de Gaulle…


Quand Himmler proposait la réconciliation franco-allemande à de Gaulle


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 15 décembre 2017 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Les mémoires de guerre sont pleines de pages fantastiques, romantiques et eschatologiques comme celle que nous allons citer, et que nous connûmes grâce à Jean Parvulesco et Pierre Messmer. Le général reçoit donc une missive d’Himmler :

« À moi-même, Himmler fait parvenir officieusement un mémoire qui laisse apparaître la ruse sous la détresse. ‘C’est entendu ! Vous avez gagné’ reconnaît le document. ‘Quand on sait d’où vous êtes parti, on doit, général de Gaulle, vous tirer très bas son chapeau’… »
Continuer la lecture de Quand Himmler écrit à de Gaulle…

Quand John Mearsheimer évaluait la puissance sino-russe et le déclin occidental


« Poutine est un stratège de première classe qui devrait être craint et respecté par quiconque le défie sur la politique étrangère. » – John Mearsheimer


Nicolas Bonnal

Par Nicolas Bonnal – Le 24 novembre 2014 – Source Pravda Report

American scholar backs Putin and slams the West. 53635.jpeg Parfois, la vérité peut émerger malgré les médias, même en Amérique. Comme nous le savons, 60% des Américains et 90% des forces militaires américaines s’opposent à la diplomatie de Barack Obama.

Note de l'auteur

J’ai publié ce texte en russe et en anglais dans Pravdareport.com en 2014. Même traduit par Google, il n’y a pas une ligne à changer, car Mearsheimer devinait déjà, contre la pensée mainstream des néocons et des médias ahuris, que l’Occident était en bout de course.

Continuer la lecture de Quand John Mearsheimer évaluait la puissance sino-russe et le déclin occidental

Quand Hitler vaincu prédisait l’autodestruction américaine et nos bouleversements…


Par Nicolas Bonnal − Le 20 novembre 2017 − Source nicolasbonnal.wordpress.com

Image associéeAdolf Hitler philosophe un peu tard, en 1945. C’est son testament ; il pense avoir retenu quelques leçons. On va voir que comme tous les vaincus le dictateur-monstre maudit prédisait bien les conséquences de sa guerre désespérée et perdue.

Sur la colonisation qui va se terminer partout :

« Un peuple qui veut prospérer doit rester lié à sa terre. Un homme ne doit jamais perdre contact avec le sol sur lequel il a eu le privilège de naître. Il ne doit s’en éloigner que temporairement et toujours avec l’idée d’y revenir. »
Continuer la lecture de Quand Hitler vaincu prédisait l’autodestruction américaine et nos bouleversements…

Julian Rose et le retour du totalitarisme en Europe


Par Nicolas Bonnal − Le 14 novembre 2017 − Source nicolasbonnal.wordpress.com

Résultat de recherche d'images pour "NATO BIS"
Wolfgang Schäuble se vantait sur ABC.es de l’expérience unique de l’Europe techno-facho-libérale en construction. Esclavage social, informatisation du pouvoir, étatisme continental, guerre permanente antirusse, désagrégation des libertés, confiscation graduée des avoirs bancaires : tout se met en place pour faire de l’Europe une métastase du nazisme. Lisez les textes que j’ai consacrés au testament d’Adolf Hitler, à la doctrine Hallstein ou à Fritz Fischer. L’écologue Julian Rose décrit ce qui nous guette pour les années à venir…
Continuer la lecture de Julian Rose et le retour du totalitarisme en Europe