La Seconde Fondation – l’Empire s’effondre 3/3


Par Jim Quinn – Le 30 mars 2017 – Source LewRockwell

Dans la première partie de cet article, j’ai analysé les similitudes de la Trilogie de la Fondation d’Isaac Asimov avec le Quatrième Tournant de Strauss & Howe, en essayant d’évaluer comment l’ascension de Donald Trump au pouvoir s’inscrit dans les théories présentées par ces auteurs. Dans la deuxième partie de cet article, j’ai comparé et contrasté l’ascension de Donald Trump au pouvoir à la montée de la Mule dans le chef-d’œuvre d’Asimov. Des individus exceptionnellement doués surviennent, une fois dans l’existence, pour perturber les plans de l’ordre social établi. Malgré l’espoir désespéré que Donald Trump ou un autre sauveur puisse inverser notre parcours, des décennies de faux pas, des décisions terribles, un leadership inefficace et une trahison non masquée ont ouvert le chemin de la destruction de l’Empire américain. Continuer la lecture de La Seconde Fondation – l’Empire s’effondre 3/3

Fondation et Empire – Donald Trump est-il la Mule ? 2/3

Par Jim Quinn – Le 29 mars 2017 – Source LewRockwell

Dans la première partie de cet article, j’ai analysé les similitudes de la Trilogie de la Fondation d’Isaac Asimov avec le Quatrième Tournant de Strauss & Howe, en essayant d’évaluer comment l’ascension de Donald Trump au pouvoir s’inscrit dans les théories présentées par ces auteurs. Maintenant, je vais comparer Trump au personnage le plus intéressant du classique d’Asimov : la Mule. Continuer la lecture de Fondation et Empire – Donald Trump est-il la Mule ? 2/3

Fondation – La chute de l’empire galactique américain 1/3


« La chute de l’Empire, Messieurs, est une chose massive, cependant, et difficile à combattre. Elle est dictée par une bureaucratie naissante, une initiative fuyante, un gel des castes, un barrage à la curiosité – et une centaine d’autres facteurs. Cela se passe, comme je l’ai dit, depuis des siècles et c’est un mouvement trop majestueux et massif pour l’arrêter. » – Isaac Asimov, Fondation


Par Jim Quinn – Le 28 mars 2017 – Source LewRockwell

« N’importe quel imbécile peut affirmer qu’il y a une crise quand elle arrive. Le vrai service à l’État est de la détecter dans l’embryon. » Isaac Asimov, Fondation

J’ai lu la célèbre trilogie de science-fiction primée d’Isaac Asimov il y a quatre décennies, quand j’étais adolescent. J’ai lu ces livres parce que j’aimais les romans de science-fiction, non parce que j’essayais de comprendre la corrélation avec la chute de l’Empire romain. Les ouvrages intitulés Trilogie de la Fondation (Fondation, Fondation et Empire et Seconde Fondation) n’ont pas été écrits comme des romans ; ce sont les histoires rassemblées de Fondation qu’Asimov a écrites entre 1941 et 1950. Il a écrit ces histoires durant les étapes finales de la dernière crise du Quatrième tournant et celles du commencement du « High » suivant. C’est à la même période que Tolkien a écrit la Trilogie du Seigneur des anneaux et Orwell 1984. Ce n’est pas une coïncidence.

Continuer la lecture de Fondation – La chute de l’empire galactique américain 1/3

La plaque tournante du mal planétaire : l’État profond britannique


Par Harun Yahya – Le 1er mars 2017 – Source Katehon

Source : Pixabay

Tout au long de l’Histoire, le mal a toujours été contrôlé à partir d’un seul centre. Ceux qui propagent les guerres et les massacres agissent dans une chaîne de commandement et suivent les plans émanant d’un seul centre. Il n’y a qu’un seul centre responsable des grandes guerres du XXe siècle, de la colonisation, des massacres, de la division du Moyen-Orient et de l’Afrique, et des crises économiques. Le mal est comme un poulpe avec beaucoup de tentacules ; nos yeux ont tendance à se concentrer sur le tentacule le plus actif d’abord. Cependant, il y a un cerveau qui dirige tous ces tentacules. Les tentacules se déplacent avec une coordination parfaite vers un seul but selon les commandes du cerveau. Le fait que les tentacules semblent se déplacer indépendamment n’est qu’une illusion ─ tous ces tentacules sont sous le contrôle d’un seul cerveau. De plus, le mal est une structure hiérarchique de type pyramidal. Quelle que soit la largeur d’une base ou le nombre de centaines de couches, il n’y a qu’un point au sommet, et ce point a une autorité absolue sur ce qui est en dessous.

Continuer la lecture de La plaque tournante du mal planétaire : l’État profond britannique