Nous aurions pu être le Canada


Par Adam Gopnik – Le 15 mai 2017 – Source The New Yorker

La révolution est le dernier rempart du mythe national, mais en la sanctifiant, nous oublions qu’elle a été plus horrible qu’héroïque. Illustration par Brian Stauffer

La Révolution américaine était-elle une si bonne idée ?

Et si c’était une erreur depuis le début ? La Déclaration d’indépendance, la Révolution américaine, la création des États-Unis d’Amérique, et si cette idée était terrible, et si les injustices et la folie de la vie américaine ne se sont pas produites malgré les vertus des Pères fondateurs mais à cause d’elles? L’argument pourrait prévaloir que la Révolution était un mouvement de panique inutile et brutal des propriétaires d’esclaves mélangé aux chamailleries du siècle des Lumières, produisant un pays qui portait la marque de la violence, de la perturbation et de la démagogie. Regardez au nord vers le Canada ou au sud vers l’Australie, et vous verrez différentes possibilités d’évolution pacifique loin de la Grande-Bretagne, vers des pays sains et entiers, plus équitables et moins sanguinaires. Aucune révolution, et l’esclavage aurait pu finir, comme ailleurs dans l’empire britannique, plus pacifiquement et plus tôt. Aucune « institution particulière », aucune guerre civile hideuse avec ses conséquences épouvantables. Au lieu de cela, un développement ordonné de l’intérieur ─ moins violent et moins enclin à célébrer le desperado contre le paysan pacifique. Nous pourrions avoir évolué vers un Commonwealth social-démocrate s’étendant du nord au sud, un Canada à la taille de presque tout le continent.

Continuer la lecture de Nous aurions pu être le Canada

La Seconde Fondation – l’Empire s’effondre 3/3


Par Jim Quinn – Le 30 mars 2017 – Source LewRockwell

Dans la première partie de cet article, j’ai analysé les similitudes de la Trilogie de la Fondation d’Isaac Asimov avec le Quatrième Tournant de Strauss & Howe, en essayant d’évaluer comment l’ascension de Donald Trump au pouvoir s’inscrit dans les théories présentées par ces auteurs. Dans la deuxième partie de cet article, j’ai comparé et contrasté l’ascension de Donald Trump au pouvoir à la montée de la Mule dans le chef-d’œuvre d’Asimov. Des individus exceptionnellement doués surviennent, une fois dans l’existence, pour perturber les plans de l’ordre social établi. Malgré l’espoir désespéré que Donald Trump ou un autre sauveur puisse inverser notre parcours, des décennies de faux pas, des décisions terribles, un leadership inefficace et une trahison non masquée ont ouvert le chemin de la destruction de l’Empire américain. Continuer la lecture de La Seconde Fondation – l’Empire s’effondre 3/3

Fondation et Empire – Donald Trump est-il la Mule ? 2/3

Par Jim Quinn – Le 29 mars 2017 – Source LewRockwell

Dans la première partie de cet article, j’ai analysé les similitudes de la Trilogie de la Fondation d’Isaac Asimov avec le Quatrième Tournant de Strauss & Howe, en essayant d’évaluer comment l’ascension de Donald Trump au pouvoir s’inscrit dans les théories présentées par ces auteurs. Maintenant, je vais comparer Trump au personnage le plus intéressant du classique d’Asimov : la Mule. Continuer la lecture de Fondation et Empire – Donald Trump est-il la Mule ? 2/3

Fondation – La chute de l’empire galactique américain 1/3


« La chute de l’Empire, Messieurs, est une chose massive, cependant, et difficile à combattre. Elle est dictée par une bureaucratie naissante, une initiative fuyante, un gel des castes, un barrage à la curiosité – et une centaine d’autres facteurs. Cela se passe, comme je l’ai dit, depuis des siècles et c’est un mouvement trop majestueux et massif pour l’arrêter. » – Isaac Asimov, Fondation


Par Jim Quinn – Le 28 mars 2017 – Source LewRockwell

« N’importe quel imbécile peut affirmer qu’il y a une crise quand elle arrive. Le vrai service à l’État est de la détecter dans l’embryon. » Isaac Asimov, Fondation

J’ai lu la célèbre trilogie de science-fiction primée d’Isaac Asimov il y a quatre décennies, quand j’étais adolescent. J’ai lu ces livres parce que j’aimais les romans de science-fiction, non parce que j’essayais de comprendre la corrélation avec la chute de l’Empire romain. Les ouvrages intitulés Trilogie de la Fondation (Fondation, Fondation et Empire et Seconde Fondation) n’ont pas été écrits comme des romans ; ce sont les histoires rassemblées de Fondation qu’Asimov a écrites entre 1941 et 1950. Il a écrit ces histoires durant les étapes finales de la dernière crise du Quatrième tournant et celles du commencement du « High » suivant. C’est à la même période que Tolkien a écrit la Trilogie du Seigneur des anneaux et Orwell 1984. Ce n’est pas une coïncidence.

Continuer la lecture de Fondation – La chute de l’empire galactique américain 1/3

La plaque tournante du mal planétaire : l’État profond britannique


Par Harun Yahya – Le 1er mars 2017 – Source Katehon

Source : Pixabay

Tout au long de l’Histoire, le mal a toujours été contrôlé à partir d’un seul centre. Ceux qui propagent les guerres et les massacres agissent dans une chaîne de commandement et suivent les plans émanant d’un seul centre. Il n’y a qu’un seul centre responsable des grandes guerres du XXe siècle, de la colonisation, des massacres, de la division du Moyen-Orient et de l’Afrique, et des crises économiques. Le mal est comme un poulpe avec beaucoup de tentacules ; nos yeux ont tendance à se concentrer sur le tentacule le plus actif d’abord. Cependant, il y a un cerveau qui dirige tous ces tentacules. Les tentacules se déplacent avec une coordination parfaite vers un seul but selon les commandes du cerveau. Le fait que les tentacules semblent se déplacer indépendamment n’est qu’une illusion ─ tous ces tentacules sont sous le contrôle d’un seul cerveau. De plus, le mal est une structure hiérarchique de type pyramidal. Quelle que soit la largeur d’une base ou le nombre de centaines de couches, il n’y a qu’un point au sommet, et ce point a une autorité absolue sur ce qui est en dessous.

Continuer la lecture de La plaque tournante du mal planétaire : l’État profond britannique

Le véritable ordre du jour de la Fondation Gates 3/3


Par Jacob Levich – Le 2 novembre 2014 – Source Liberation News

The real agenda of the Gates Foundation
Le centre pour visiteurs de la Fondation Bill et Melinda Gates à Seattle, Washington

Partie 1Partie 2

IV.  Un ordre du jour plus large

Derrière les interventions coordonnées de la BMGF dans le domaine pharmaceutique, l’agriculture, le contrôle démographique et d’autres prétendues préoccupations philanthropiques, se trouve un ordre du jour plus large. Dans une interview récente, Bill Gates a brièvement dévié du message, pour mettre en garde contre « une croissance démographique énorme, en des endroits où nous n’en voulons pas, comme au Yémen, au Pakistan et dans certaines parties d’Afrique ». 1 Son utilisation du pluriel majestueux est révélatrice : en dépit d’une grande rhétorique relativement à l’« autonomisation des pauvres », la Fondation est fondamentalement préoccupée par la restructuration des sociétés, dans le contexte des impératifs de la classe dirigeante.

Continuer la lecture de Le véritable ordre du jour de la Fondation Gates 3/3

  1. Ezra Klein, « Bill Gates : Le capitalisme n’a pas éradiqué la variole, Washington Post, 21 janvier 2014, http://www.washingtonpost.com/blogs/wonkblog/wp/2014/01/21/bill -gates-capitalism-did not-eradicate-smallpox / (pas d’italique dans l’original).

Le véritable ordre du jour de la Fondation Gates 2/3

Par Jacob Levich – Le 2 novembre 2014 – Source Liberation News

The real agenda of the Gates Foundation
Le Centre des visiteurs de la Fondation Bill and Melinda Gates à Seattle, Washington

Partie 1Partie 3

III. Gates et les grandes sociétés pharmaceutiques

« Cobayes de l’industrie pharmaceutique »

Malgré des revenus annuels avoisinant les 1000 milliards de dollars, l’industrie pharmaceutique mondiale a récemment connu un déclin critique de son taux de profit, dont elle fait porter la majeure partie du blâme sur les impératifs réglementaires. Un groupe de réflexion américain a estimé les coûts du développement de nouveaux médicaments à 5,8 milliards de dollars par médicament, dont 90% passe dans la phase III des essais cliniques requis par la Food and Drug Administration et autres agences similaires en Europe. 1 (Il s’agit de tests administrés à de larges groupes de sujets humains, dans le but de confirmer l’efficacité des nouveaux vaccins et autres médicaments et de surveiller leurs effets secondaires). La firme internationale de conseil en affaires McKinsey & Cie a qualifié la situation de « dramatique » et a pressé les dirigeants des grandes entreprises pharmaceutiques à « envisager des réponses allant bien au-delà du simple bricolage des coûts de base » – principalement le transfert des essais cliniques vers des marchés émergents, où les tests de sécurité des médicaments sont considérés comme relativement peu coûteux, rapides et laxistes. 2.

Continuer la lecture de Le véritable ordre du jour de la Fondation Gates 2/3

  1. Avik S.A. Roy, De nouvelles cures accablantes : Le vrai coût des longs essais de médicaments cliniques, Manhattan Institute, Avril 2012, http://www.manhattan-institute.org/html/fda_05.htm
  2. Vivan Hunt et al., Un appel de réveil pour Big Pharma, McKinsey & Co, décembre 2011, http://www.mckinsey.com/insights/health_systems_and_services/a_wake-up_call_for_big_pharma ; Michael Edwards, R & D sur les marchés émergents : une nouvelle approche pour une nouvelle ère, McKinsey & Co., février 2012, http://www.mckinsey.com/insights/winning_in_emerging_markets/r_and_38d_in_emerging_markets_a_new_approach_for_a_new_era.

Le véritable ordre du jour de la Fondation Gates 1/3


Par Jacob Levich – Le 2 novembre 2014 – Source Liberation News

The real agenda of the Gates Foundation
Le centre des visiteurs de la Fondation Bill et Melinda Gates à Seattle, Washington

Introduction

« Vous essayez de trouver des endroits où l’argent sera le plus mis à profit, comment vous pouvez sauver le plus de vies possibles par dollar, pour ainsi dire », remarqua Pelley. « Vrai. Et transformer les sociétés. », répliqua Gates. 1
Continuer la lecture de Le véritable ordre du jour de la Fondation Gates 1/3

  1. La Fondation Gates : donner une fortune, CBS 60 Minutes, le 30 septembre 2010, http://www.cbsnews.com/news/the-gates-foundation-giving-away-a-fortune/3/

Amnesty international attise la guerre en Syrie


Par Rick Sterling – Le 11 février 2017 – Source Consortium News

La vaste machine de propagande occidentale a attiré plusieurs groupes auparavant respectables tels Amnesty international qui vient de publier un douteux rapport sur les « droits de l’homme » destiné à attiser la guerre en Syrie.

Amnesty international (AI) a fait de bonnes investigations et de bons rapports au fil des ans, qui ont mérité au groupe un large soutien. Cependant, ce qui est moins connu est qu’Amnesty international a aussi mené des enquêtes fautives aux conséquences sanglantes et désastreuses.

Continuer la lecture de Amnesty international attise la guerre en Syrie

Écocide inqualifiable et périls de Trump


Si la catastrophe environnementale n’est pas évitée, alors d’ici une génération ou deux, tout le reste dont nous parlons n’aura pas d’importance. – Noam Chomsky


Photo by Blackbone Campaign – CC by 2.0

Par Paul Street – Le 9 février 2017 – Source CounterPunch

Mon dernier long essai intitulé Unspeakable [« Inqualifiable » NdT] nécessite un suivi court et clair. Écrit en rapport avec le sort funeste des voyageurs de sept pays à majorité musulmane frappés de l’interdiction de Donald Trump, il posait une réflexion sur trois sujets tabous liés dans les nouvelles et les analyses des médias corporatifs étasuniens : i) la dépendance du capitalisme envers une « armée de réserve » de chômeurs ; ii) le rôle du budget militaire imposant des États-Unis dans l’évidement de la substance de la société américaine ; iii) les crimes étasuniens épiques de guerres impériales contre l’humanité dans le monde musulman et à travers la planète. Continuer la lecture de Écocide inqualifiable et périls de Trump