C’était donc l’« invincible Tsahal »


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 9 avril 2018 – Source The Saker

D’accord, maintenant nous savons : la panique d’hier à propos d’une attaque américaine contre la Syrie était en fait à propos de l’« invincible Tsahal » pratiquant son attaque symbolique habituelle contre quelques forces « iraniennes » en Syrie. Ces types étaient si totalement cool et machos qu’ils n’ont même pas pris la peine d’informer la Russie et si complètement loyaux qu’ils ont informé les États-Unis.


Continuer la lecture de C’était donc l’« invincible Tsahal »

Les options des anglosionistes (rapport intermédiaire)


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 10 avril 2018 – Source The Saker

Une attaque anglosioniste contre la Syrie semble inévitable et imminente. Il y a toujours une chance que quelques généraux du Pentagone supposés sains d’esprit, réalistes et patriotes s’y opposent, mais je n’y crois pas trop (j’ai interrogé deux de mes amis les mieux informés à ce propos et les deux m’ont dit d’oublier). Compter que ceux qui toute leur vie ont obéi aux ordres en refusent subitement un et, ce faisant, brisent leur carrière, est naïf. D’ailleurs, la plus grande partie de ceux que nous avons aujourd’hui au Pentagone ne sont pas du type de l’amiral Fallon, mais plutôt du genre « poule mouillée lèche-cul » à la Petraeus.  Il se peut qu’ils ne poussent pas à une confrontation avec la Russie, mais ils feront ce qu’on leur dit de faire. Le commandant du CENTCOM l’a dit récemment (« Nous ferons ce qu’on nous dit »). Continuer la lecture de Les options des anglosionistes (rapport intermédiaire)

Syrie – Les accusations d’attaques chimiques suivent toujours le même schéma


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 8 avril 2018

Une nouvelle « attaque chimique » présumée en Syrie rappelle la série d’événements similaires de l’année dernière. On nous demande de croire qu’à chaque fois que les États-Unis se retirent de la guerre contre la Syrie, le gouvernement syrien réagit par une « attaque chimique » qui oblige les États-Unis à revenir dans la guerre. Continuer la lecture de Syrie – Les accusations d’attaques chimiques suivent toujours le même schéma

La voix de son maître (ou comment un chien obéissant s’en va-t-en guerre)

2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 8 avril 2018 – Source The Saker

C’est vraiment pathétique, mais non moins dangereux. D’abord, il y a eu l’ordre venu d’En-haut :

Officiels israéliens : les « États-Unis doivent frapper la Syrie » parce que « Assad est l’ange de la mort et le monde se porterait mieux sans lui ».

Puis il y a eu la réponse immédiate du serviteur appelé :

Trump : « Beaucoup de morts, y compris des femmes et des enfants, dans une attaque CHIMIQUE insensée en Syrie. La zone des atrocités est verrouillée et encerclée par l’Armée syrienne, ce qui la rend complètement inaccessible au monde extérieur. Le président Poutine, la Russie et l’Iran sont responsables pour leur soutien à l’animal Assad. Prix élevé.  Continuer la lecture de La voix de son maître (ou comment un chien obéissant s’en va-t-en guerre)

Huit raisons pour lesquelles les dernières allégations d’attaque chimique par la Syrie sont probablement un non-sens


Par Stephen Gowans – Le 8 avril 2018 – Source what’s left

Stephen Gowans

Beaucoup d’ambiguïté entoure la prétendue attaque chimique à Douma dont on dit qu’elle aurait eu lieu tard samedi, mais quelques points sont clairs. Continuer la lecture de Huit raisons pour lesquelles les dernières allégations d’attaque chimique par la Syrie sont probablement un non-sens

Syrie – Une frappe des États-Unis entraînera une escalade de la violence


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 9 avril 2018

La prétendue attaque chimique d’hier dans la Ghouta orientale n’a probablement jamais eu lieu. Une vidéo montre des enfants présumés morts dans un sous-sol ou un appartement sombre. Une autre vidéo montre une bouteille de gaz jaune en bon état qui, nous dit-on, a été larguée d’un hélicoptère que personne n’a vu et a traversé un toit en béton. Nous ne savons pas quand, ni où, ces vidéos ont été prises.

Outre ces deux vidéos d’origine douteuse, deux organisations de propagande anti-syrienne financées par les Occidentaux, les Casques blancs et la Syrian American Medical Society (SAMS), affirment que des centaines de personnes ont été blessées lors d’une attaque au chlore.

Il est intéressant de noter que l’organe du MI-6 à Coventry, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (SOHR), ne confirme pas l’attaque chimique. Dans sa version des événements, une quarantaine de personnes sont mortes après l’effondrement de leur refuge :

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a fait état d’un plus grand nombre de morts ; selon lui au moins 80 personnes ont été tuées à Douma, dont une quarantaine sont mortes par asphyxie. Mais il a dit que l’asphyxie était le résultat de l’écroulement des abris sur les personnes qui étaient à l’intérieur.

Les médias grand public, qui citent fidèlement l’Observatoire syrien depuis des années, l’ignorent maintenant, et rapportent une attaque chimique comme s’il s’agissait d’un évènement avéré.

Tout cela se produit à un moment où l’armée syrienne remporte la victoire et où Trump vient d’annoncer qu’il veut que les États-Unis quittent la Syrie. Nous avons noté qu’une succession similaire d’évènements s’était produite il y a exactement un an avec les mêmes allégations aberrantes :

Peut-on vraiment croire qu’à chaque fois que les États-Unis se retirent de la guerre contre la Syrie, le gouvernement syrien réagit par une ‘attaque chimique’ qui ramène les États-Unis dans la guerre ?

Quelques heures plus tard, le New York Times titrait : Alors que Trump voudrait quitter la Syrie, une nouvelle attaque l’y ramène.

Au cours du dernier mois, la Russie a averti à plusieurs reprises que les soi-disant « rebelles » planifiaient  de fausses attaques chimiques. Elle a également averti les États-Unis que toute frappe de « représailles » suite à une fausse attaque mettrait en danger les troupes et les installations russes en Syrie. Les Russes ont dit qu’ils réagiraient à toute attaque sérieuse des États-Unis en attaquant la plate-forme de lancement de missiles américains – qu’il s’agisse d’avions à réaction ou de navires.

Israël a immédiatement tenté d’aggraver la situation. Hier soir, il a frappé l’aéroport T4 de Homs avec 8 missiles de croisière lancés par des avions israéliens depuis le ciel libanais. L’aéroport T4 se trouve au centre de la Syrie. Des drones iraniens y sont stationnés, avec les avions et les hélicoptères syriens, pour aider à la lutte contre EI dans l’Est de la Syrie. Les dégâts ont été relativement légers, mais la frappe israélienne ne peut pas rester sans réponse. Jusqu’à présent, la Russie n’avait pas commenté les frappes israéliennes sur la Syrie. Cette fois, elle a été la première à condamner l’attaque. Elle ne s’opposera plus à ce que la Syrie ou l’Iran lancent une contre-attaque contre Israël ou ses intérêts, s’ils décidaient de le faire.

On peut maintenant entrer à Douma où la prétendue  « attaque chimique » s’est produite. Les terroristes de Jaish al-Islam sont évacués vers le gouvernorat d’Idleb. La police militaire russe est entrée et n’a trouvé aucune trace de l’incident chimique présumé. L’OIAC ou une autre organisation va pouvoir enquêter sur la situation. Comme d’habitude, cela prendrait plusieurs semaines.

Les néoconservateurs, les faucons militaires et certains alliés voudraient que Trump fasse quelque chose, c’est-à-dire qu’il attaque la Syrie, et tout de suite. Une telle attaque entrainerait probablement une escalade.

Pour l’instant, Trump n’a pas l’air de se décider :

Prenant la parole lors d’une réunion du Cabinet, M. Trump a promis une « décision majeure » dans les 24 et 48 heures à venir et a dit que l’une d’entre elles pourrait être annoncée dès la fin de la journée. Le président américain rencontrait les conseillers militaires lundi soir.

« Aucune option n’est écartée », a-t-il dit lorsqu’on lui a demandé si une action militaire américaine était une possibilité.

Les troupes russes en Syrie et l’armée syrienne ont augmenté leur niveau d’alerte. En cas d’attaque, leur riposte sera à la hauteur.

Traduction : Dominique Muselet

PDF24    Send article as PDF   

Le « groupe de surveillance » Arms Research fait du lobbying pour la guerre contre le Yémen et l’Iran


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 27 mars 2018

Cet article d’Associated Press est loin d’être objectif.

Selon le groupe de surveillance, les bombes camouflées en rochers prouvent l’implication de l’Iran.

 

Une lecture attentive de l’article de l’AP, montre que le « groupe de surveillance » en question est en fait une société à but lucratif anti-iranienne rémunérée par les Émirats arabes unis. Les Émirats arabes unis, avec l’Arabie saoudite, les États-Unis et la Grande-Bretagne, font la guerre au Yémen et considèrent l’Iran comme un ennemi.
Continuer la lecture de Le « groupe de surveillance » Arms Research fait du lobbying pour la guerre contre le Yémen et l’Iran

Le Foreign Office du Royaume-Uni tente de couvrir la trace de ses mensonges


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 4 avril 2018

Le pire, ce n’est pas le crime, c’est d’essayer de le dissimuler :

« Lorsqu’un scandale éclate, la tentative de couvrir le délit est souvent considérée comme encore plus répréhensible que le délit lui-même. »

Le gouvernement britannique tente de couvrir le fait qu’il a menti avec ses fausses allégations contre la Russie. Cela entraîne de nouveaux mensonges. Continuer la lecture de Le Foreign Office du Royaume-Uni tente de couvrir la trace de ses mensonges

Comment l’Orient peut sauver l’Occident


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 30 mars 2018 – Source The Saker

Europe : Mon honneur est solidarité !

« Cela vous dit tout ce que vous devez savoir sur la différence entre la Grande-Bretagne moderne et le gouvernement de Vladimir Poutine. Ils font le Novitchok, nous faisons des sabres de lumière. L’un est une arme hideuse spécialement conçue pour assassiner. L’autre est un improbable accessoire de théâtre qui produit un bourdonnement mystérieux. Mais laquelle de ces deux armes est vraiment la plus efficace dans le monde d’aujourd’hui ? »

(Boris Johnson)

Commençons cette discussion par quelques questions de base. Continuer la lecture de Comment l’Orient peut sauver l’Occident

La chute tragique d’Afrine après l’intervention de la Turquie


Par Roger Annis – le 24 mars 2018 – Source A Socialist In Canada

Les milices syriennes de droite et l’armée turque profanent la statue de Kawa, le héros mythique de la libération kurde, le 18 mars 2018 à Afrine

La ville d’Afrine, dans la région à majorité kurde du même nom au nord-ouest de la Syrie, est tombée lors d’une invasion turque qui avait débuté le 20 janvier 2018. La ville (35 000 habitants avant 2011) est tombée après l’encerclement des forces défensives des YPG qui ont décidé de se retirer. Leur retrait avait été facilité par les forces armées syriennes et leurs alliés russes. Continuer la lecture de La chute tragique d’Afrine après l’intervention de la Turquie